7 commentaires sur “Les 4 inconvénients de la coupure hivernale en vélo”

  1. LEROUGE dit :

    Bonjour Nicolas,
    Tout à fait d’accord avec tes précieux conseils et merci,
    je continue de rouler en I2 avec 2 ou 3 sorties la semaine, après mes 37 courses FFC
    en D3-D4 de l’année; des sorties de 2h maxi.
    c’est ce qui me convient le mieux, c’est trop difficile de reprendre après une coupure si petite soit elle, surtout à mon âge !
    Cordialement.
    Patrick.

  2. Gérard dit :

    Bonjour Nilcolas

    coupure forcée pour moi, renversé par une 4 roues… pneumothorax, côtes, poignet et humérus cassé 🙁
    mon niveau n’était déjà pas bien élevé… grrr
    heureusement en rééduc je fais 30 min de vélo par jour (sauf dimanche) j’espère limiter la perte.
    vivement le retour à la maison et mon h.t. pour vraiment faire du spécifique, mais la sortie longue sur route, celle qui me manque, il va falloir un bout de temps.

  3. Bruno Bellucci dit :

    Salut Nicolas, pour moi ça va être la reprise du 4 h par semaine qui m’a bien réussi l’an passé, avec travail en salle, VTT et quelques sorties club à allure modérée.

  4. Joël dit :

    Merci Nicolas pour cet article.
    C’est assez incroyable de voir toutes les conséquences physiques avec ces coupures, rien qu’en une semaine… Pour les cyclistes les plus frileux, il y a aussi le velo d’appartement qui reste un bon moyen de garder une activité physique tout en restant au chaud.

  5. stef 01 dit :

    Salut nico voila saison terminée, au sujet de cette fameuse coupure pour moi je fais un peu de vélo mais surtout je pratique d autres activités . Peut être tu me feras changer car j ai pris le programme 4 h par semaine .

  6. Bonsoir Nicolas, j’ai suivi toute tes infos depuis que je me suis inscrit, mais voila, je dois me faire opéré, de ma seconde hanche début décembre. Cella va m’obliger encore a un arrêt de quelques mois. Déjà un premier arrêt de plus de trois ans vu mon age 67 ans. Mais j’espère pouvoir bénéficier de tes infos par la suite avec cette fois, pour un départ tout neuf.
    Merci pour tout les conseils que j’ai pu voir sur le cite.
    A très bien tôt Sportivement

    Georges

  7. Caroline dit :

    Le problème en hiver, outre le froid, c’est surtout le manque de temps pour faire du vélo et s’entrainer. La luminosité baisse et à moins d’avoir des super lampes de vélo, pas facile de s’entrainer et rouler pour maintenir la charge d’entrainement et le plaisir qui va avec.
    Moi j’ai trouvé la solution c’est d’aller à mon travail le vélo 2 fois par semaine et de rouler en fin de journée (je suis quand même équipé d’une lampe puissante pour pallier divers problèmes) ainsi, je garde le rythme.
    question lampe,s j’avais une lampe sigma et j’ai changé pour la marque Ferei (BL800F) que je conseille.
    http://www.ferei.fr/13-eclairage-velo-lampes-vtt-eclairage-avant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *