Comment bâtir un entraînement vélo intelligemment grâce aux objectifs S.M.A.R.T

Comment bâtir un entraînement vélo intelligemment grâce aux objectifs S.M.A.R.T

Loupe sur feuilleAvez-vous déjà mis une feuille de papier au soleil ? Que se passe-t’il ? Rien, évidemment. Mais si vous concentrez les rayons du soleil avec une loupe, la feuille brûle. La différence d’efficacité est stupéfiante, non !?

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression de beaucoup vous entraîner pour des résultats décevants ? De vous poser la question sur l’efficacité de votre entraînement ? Eh bien, définir vos objectifs en début de saison est un des basiques de toute préparation cycliste sérieuse, comme nous l’avons vu dans l’article « Comment fixer vos objectifs cyclosportifs ». Entre autres, cela vous permet de cibler votre entraînement et de canaliser votre énergie vers plus d’efficacité.

Je vous présente ici un des outils de base de la préparation mentale. Il est simple et vous aide à élaguer vos idées pour mieux définir les objectifs prioritaires qui concentreront votre énergie toute l’année. Utilisée dans les entreprises performantes depuis de nombreuse année, cette méthode fait une entrée remarquée dans le monde du sport. En tout cas, je l’utilise avec mes clients avec une grande efficacité, voici la méthode SMART.

S comme Spécifique :

 

Un objectif se doit d’être spécifique pour optimiser vos décisions, vos plans et vos efforts. « Faire du vélo » ne l’est pas, ni « aller plus vite » ou « m’améliorer ». L’objectif le plus répandu sera de choisir une course. Votre course cycliste de l’année qui donnera les priorités de votre entraînement. Il vous faudra préciser la course, le profil et le temps ou la moyenne que vous souhaitez réaliser.

Mais je vous invite à vous poser la question « Qu’est-ce que je cherche vraiment quand je fais du vélo ?», parce que ça peut être quelque chose comme être en forme, maigrir (ou pouvoir manger ce que je veux), pour le plaisir etc. Plusieurs de mes clients me disent « pour le plaisir » ce qui leur permet de faire un entraînement complètement au feeling et quand ils ont envie. Mais quand arrive le temps des cyclosportives, ils sont déçus de leur temps ou de la place du copain qui est 50 rangs devant. Ceux qui veulent juste être en forme n’ont aucun intérêt à faire du travail à haute intensité ou pendant des heures interminables. Définir un objectif spécifique vous permet d’optimiser vos entraînements, vos heures sur le vélo et donc d’harmoniser votre vie.

M comme Mesurable :

« Ce qui se mesure se réalise, le reste demeure un vœu pieu » disait Patrice Villier, champion du monde de planche à voile et directeur régional d’une grande entreprise du sport. Définir un indicateur de mesure de votre performance est crucial et fait toute la différence entre un pro et un amateur (même si j’ai rencontré beaucoup de pros qui s’entraînent comme des amateurs). En fonction de « l’objectif spécifique » que vous avez choisi, je vous conseille de prendre par exemple : la moyenne kilométrique de vos sorties, votre poids, votre pouls au repos, etc… des indicateurs numériques se mesurent plus facilement.

Imaginez-vous en train de contempler un graphique sur lequel vous pouvez observer votre progrès. « Je suis parti de 25 km/h et aujourd’hui je suis à 28,5 ». Je vous reparlerai de l’importance de la progressivité de vos entraînements. Mais sachez que définir des critères mesurables est le meilleur moyen de progresser et d’organiser votre entrainement.

A comme Atteignable :

Qu’est-ce qui vous fait dire que cet objectif est atteignable ?

Regardez vos performances cyclistes des années précédentes. Est-ce que la progression est réaliste ? Vos disponibilités pour vous entraîner vont-elles changer ? Vous allez améliorer la qualité de vos entraînements de manière significative ? Vous avez un coach ? Un ami va s’entraîner avec vous ?

Dans cette partie, il est important de voir la cohérence entre votre objectif et les moyens que vous allez y mettre. Demandez-vous « Que suis-je prêt à investir pour réussir mon objectif cette année ? » : Matériellement, en temps, en argent, en concentration et application…

R comme Réalisable :

« Bien sûr qu’il est réalisable cet objectif ! » vous allez me dire. Je vous invite à regarder ici « l’écologie » de votre ambition, c’est-à-dire avoir le courage de regarder en face les éventuelles conséquences négatives de votre investissement, dans l’équilibre de votre vie personnelle, professionnelle et relationnelle. Si vous ne faites pas cela, il y a de fortes chances qu’inconsciemment vous le sabotiez, que vous trouviez des excuses, voire que vous vous blessiez. Nos conflits intérieurs sont souvent les premiers facteurs limitants à nos performances.

Il sera d’autant plus facile pour vous de vous concentrer sur votre entraînement et vos objectifs si vous avez pris soin à son « écologie » dans votre vie.

Voici quelques questions intéressantes à se poser maintenant :

– Qu’est-ce qui me fait dire que mon objectif est réalisable ?

– Quels freins pourrait-il y avoir ?

– Quels pourraient être les inconvénients à l’atteindre ?

– Quels seraient les avantages à ne pas le réaliser ?

– Que pourrait-on dire sur moi de désagréable si je réussis ?

T comme Temps :

Définir votre objectif dans le temps est un levier de motivation important. Si vous dites que votre objectif est de perdre 3 kilos sans définir de temps, vous risquez de tomber dans le piège de la procrastination : « j’ai le temps, je ferai plus tard ». Rajouter simplement « je veux perdre 3 kilos pour le 15 juin » et l’incitation à l’action à l’approche du 15 juin est flagrante.

Certains peuvent ressentir une plus grand pression à mettre une date de réalisation, ce qui peut même les stresser et les bloquer complètement. Si vous êtes dans ce cas, définissez simplement votre objectif de l’année, en vous disant « C’est cette année que je décide de le réaliser », vous ne le reportez plus et vous concentrez vos ressources sur cet objectif. Ensuite, vous découperez votre objectif en petites étapes : « L’objectif du mois c’est …»

Classiquement définissez la date de début et la date de fin ou de réalisation.

Pour conclure :

 

Vous avez maintenant tous les éléments pour écrire, rédiger un objectif précis qui concentre votre énergie (comme une loupe) sur vos objectifs. Ecrivez-le sur une feuille de papier. Je vous préconise de le lire tous les jours pendant 10 jours au moins.

Premièrement, en le relisant vous apporterez des modifications et l’améliorerez encore. Plus un objectif est pertinent pour vous, plus il est motivant.

Deuxièmement, en vous le répétant ainsi vous vous conditionnez, vous l’ancrez en vous de manière à ce qu’il soit présent à votre esprit. De cette façon vous ne l’oublierez pas au moment de faire des choix sur votre emploi du temps.

Quand vous aurez défini précisément votre objectif prioritaire de l’année, vous pourrez utiliser une méthode très puissante de motivation qu’utilisent les grands champions, comme me l’a révélé Miguel Martinez champion Olympique de VTT dans une interview exclusive que je vous livrerai bientôt.

 

Articles relatifs

Pourquoi la méthode SMART ne marche pas pour gagner du temps ?

Depuis plus d’un siècle, les progrès technologiques nous ont permis...

Comment fixer vos objectifs cyclosportifs

L’hiver est un temps propice à la réflexion puisque la...

Commentaires (2)

Jaouen Borleteau

Bonjour Nicolas, j’ai découvert ce site grâce à vélo 101 et j’en suis très content. Rien qu’en écrivant sur une feuille comme vous nous le conseillez dans cet article, on sent la motivation monter et surtout, qu’on va s’y tenir !
Donc un grand merci pour tout, on ressent bien la passion du sport ici !
Si je peux, j’aimerais à mon tour rajouter un petit truc qui manque dans RÉALISABLE, les questions nous mettent face à la réalité mais il manque une question : « Quels seront les avantages si vous y parvenez ? » parce qu’on l’on se rend compte des aspects négatifs, ou ‘on se les remémore mais pas l’aspect positif, le but de tout ça.
Voilà, j’espère avoir aider car vous m’avez aidé là, bonne saison et bonne route !

Nicolas Elzeard

Oui Excellent , il faut regarder les deux 😉

Ajouter un commentaire