Comment choisir sa paire de chaussures de vélo ?

Comment choisir sa paire de chaussures de vélo ?

Les chaussures de vélo sont un élément très important dans la performance, pour 3 raisons :

  1. Le confort, qui peut être limitant si vos chaussures de vélo vous font mal, à la longue,
  2. La transmission de la puissance homme-vélo, essentiellement pour la performance,
  3. Le poids d’un objet en rotation est beaucoup plus important qu’il n’y paraît.

Si tu as aimé cet article, partage-le et découvre chaque semaine, en vidéo, comment améliorer ta moyenne tout en restant motivé. Inscris-toi ici
Laisse un commentaire ou une question juste après la retranscription en texte ci-dessous. Merci 😉

 

Retranscription Texte de la vidéo :

Bonjour les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie.
Aujourd’hui, je vous propose de vous aider à choisir votre chaussure de vélo, votre chaussure de cycliste.

Vous allez me dire « pourquoi ? », c’est rare que je fasse une vidéo sur du matériel, mais il faut savoir que la chaussure de vélo a un rôle hyper important dans vos performances, à deux titres :

Le confort

chaussure velo route confortableD’abord, ce qui paraît le plus évident, c’est le confort. Il est clair que si vous n’êtes pas confort dans votre chaussure de vélo, au bout d’un moment, vous allez avoir mal aux pieds. Et quand on a mal à un endroit, ça déconcentre, ça enlève de la puissance et, clairement, ça diminue la performance.

 

Imaginez que vous ayez un caillou dans votre chaussure, c’est l’exemple classique, au bout d’un moment à appuyer, ça fait mal. Il y en a qui, souvent, ont le dessous des pieds qui chauffe, ou une ampoule au talon, ou les pieds compressés, et au bout d’un moment, surtout l’été quand les pieds gonflent, on se sent compressé et ça enlève, un tout petit peu, de puissance. Mais un petit peu de puissance, on se dit que ce n’est rien, sauf que multiplié par le nombre de coups de pédale – je vous rappelle que vous faites en moyenne aux alentours de 90-100 tours pédale/minute –, calculez, même si ce n’est qu’un watt par coup de pédale, ça fait 100 watts par minute, au bout de 10 minutes ça fait 1 000 watts, etc., donc ça va très vite.

Un facteur de transmission de puissance

Le deuxième aspect très très important, pour lequel la chaussure est très importante, c’est que la chaussure est la transmission de votre puissance au vélo. Donc, si elle n’est pas bonne, encore une fois, vous perdez de l’énergie, vous perdez de l’efficacité. Bon, la chaussure de vélo n’est pas un moteur, ce n’est pas ce qui va vous faire pédaler à 5 km/h plus vite, mais, encore une fois, à la longue, sur la longueur de parcours, ça fait une vraie différence. Et c’est pour ça que j’ai décidé de vous donner plusieurs conseils pour choisir votre chaussure de vélo.

Le premier conseil concerne évidemment le confort. C’est ce qu’on voit de plus important.

Les chaussures de vélo ont énormément progressé depuis les années 80. Dans les années 80, c’était limite des chaussons d’escalade, très inconfortables. Aujourd’hui, la plupart des chaussures de vélo sont très confortables. Seulement, vous pouvez avoir un pied fort ou un pied fin, et ça a une importance sur le serrage que vous devez choisir, sur la forme de la chaussure – vous avez des chaussures qui conviennent plutôt aux pieds fins, d’autres plutôt aux pieds larges.

Le seul conseil que j’ai à vous donner, c’est que vous devez essayer la chaussure (parce qu’il n’y a pas de secret). Vous devez également faire attention à la pointure, ne pas prendre trop petit ; prenez plutôt une demi-pointure au-dessus, ce n’est absolument pas gênant en vélo – en course à pied on prend jusqu’à une pointure au-dessus, car avec les chocs, les orteils peuvent cogner. En vélo, il n’y a pas de chocs, on pourrait prendre plus serré, sauf que, des fois, le pied gonfle, ou à force d’appuyer on étale plus les orteils, donc on conseille de prendre une demi-pointure au-dessus. Ça ne sert à rien de prendre plus, mais moins ce serait dangereux.

Le confort, c’est très important. Et encore une fois, là-dessus, vous pouvez avoir des marques de très haut de gamme qui ne vous conviennent pas du tout en termes de confort, parce que la forme et le chaussant ne vous conviennent pas. Peut-être aussi, les produits utilisés ne vous conviennent pas, vous êtes sensible, vous préférez certaines matières plutôt que d’autres, et là, l’idée est de les essayer et si elles vous vont confortablement quand vous les essayez dans le magasin, elles vous iront confortablement quand vous allez pédaler.
Prenez-la qu’elle soit bien ajustée, que vous sentiez que les attaches – il y a différents niveaux d’attache – vous prennent bien le pied, c’est ce qui est important.

bannière bonus forme

 

 

Le deuxième point important : on va arriver entre la performance et le confort, c’est la semelle.

Une chose importante, c’est qu’il y a principalement, aujourd’hui, deux types de composants de la semelle : le polyuréthane (le plastique) moulé, et le carbone.

quelle chaussure velo route choisir

Le polyuréthane moulé présente l’avantage de ne pas être cher.
Il peut être très rigide, mais en général, pour qu’il soit rigide il faut qu’il soit épais.
Il est important que l’épaisseur entre votre pied et l’accroche de la pédale soit le plus fin possible pour avoir le plus de retransmission directe et le moins de perte d’énergie. Et le deuxième inconvénient du polyuréthane, si on le rend rigide, c’est qu’il va devenir lourd.
Mais si vous cherchez du confort, vous allez peut-être préférer une semelle qui soit moins rigide, un peu plus souple et là, le polyuréthane est parfait, parce qu’avec une semelle pas très épaisse, vous avez un bon niveau de confort, une semelle souple et c’est confortable.

SI vous voulez plus de performance, il faudra une semelle rigide. Comme je l’ai dit, pour le polyuréthane c’est possible, sauf qu’elle est plus épaisse et plus lourde.

Pour cela, le moyen que les fabricants ont trouvé, c’est le carbone. Des semelles en carbone qui sont très fines et malgré tout très rigides et très légères. C’est un avantage important.
Je reparlerai du poids tout à l’heure, mais voilà, au niveau de semelles, les deux choix que vous avez. Sachant que, forcément, les semelles en carbone font en général des chaussures qui sont plus chères.

Le troisième point important, c’est le poids.

Vous le savez, souvent je dis « attention, dans le matériel, ne faites pas la course au poids ; vous en avez plus autour du ventre, etc. », par contre, les chaussures font partie de ce que l’on appelle « les objets en mouvement », comme les roues, le pédalier, les pédales et les chaussures. Et là, l’inertie du poids est très importante, parce qu’entre une paire de chaussures trop lourde et une paire de chaussures légère, il peut y avoir jusqu’à 300 grammes d’écart.

Aujourd’hui, cette paire de chaussures que j’ai là – une Giraud ; je fais un peu de pub. Ils ne m’ont pas payé, mais c’est pour dire que ce sont de très bonnes chaussures –, en 46, avec les cales, font 260 grammes. Et c’est super costaud, c’est du rigide, c’est du carbone. 260 grammes… je vous dis des bêtises : 460 grammes la paire, 230 grammes la chaussure avec les cales. C’est hyper léger.

Pour vous donner un ordre d’idée, une bonne paire de chaussures de vélo en carbone fait aux alentours de 700 grammes, il y en a qui vont jusqu’à 800 grammes.
Entre 460 et 750 grammes (mon autre paire de chaussures fait 750 grammes), j’ai 300 grammes d’écart. Et il peut y avoir jusqu’à 400 grammes d’écart.

Honnêtement, 400 grammes, sur le poids cycliste + vélo, ce n’est pas énorme, mais comme c’est en mouvement, là, il y a de l’inertie et c’est intéressant. Une paire de chaussures plus légère vous permettra des relances plus faciles, surtout si vous avez une semelle en carbone. Vous voyez, j’ai beau appuyer, elle ne va pas se fendre, donc il y a retransmission directe de votre énergie dans le vélo, et si en plus elle est très légère… Mettez-vous 3 ou 400 grammes de plus sur les pieds, achetez des bracelets de cheville chez Décathlon, et vous allez voir qu’à la fin de la journée, ça pèse. Et si vous le faites sur votre vélo, entraînez-vous avec 400 grammes de plus aux pieds et vous allez voir que, dans le coup de pédale, au bout d’un moment ça pèse. Donc il est très intéressant d’avoir des chaussures très légères. Ça vaut le coup d’investir un peu plus et d’avoir des chaussures plus légères.

Enfin, dernier point important pour bien choisir vos chaussures, c’est le prix.

Le prix des chaussures est très variable. Aujourd’hui, vous pouvez avoir de très bonnes paires de chaussures carbone, assez légères aux alentours de 100 euros, et vous en avez, sur mesure, qui vont jusqu’à 500 voire 1000 euros. Alors, que choisir ?

Ce que j’ai envie de vous conseiller, c’est de prendre, si vous cherchez la performance cyclosportive ou la compétition, obligatoirement des semelles carbone et des chaussures confortables, des chaussures qui sont assez légères. Pour ça, le bon ordre de prix se situe autour des 200/300 euros. Si vous cherchez bien, sur Internet, vous pouvez avoir des promos pour avoir de très bonnes chaussures – celles-là je les ai payées 230 euros. Vous avez des chaussures de marque, comme les Specialized, les Sidi, les Gaerne, ce sont de bonnes marques, fiables, les Mavic qui font des chaussures assez fiables.

Chacune a des avantages et des inconvénients, je ne vais pas faire ici de pub ou entrer dans les détails spécifiques, mais vous pouvez acheter de bonnes paires de chaussures, de bonne marque, légères et performantes entre 200 et 300 euros.
Vous pouvez, si vous êtes plutôt cyclosportif, cyclotouriste, que vous cherchez plutôt du confort, avoir de très très bonnes chaussures entre 70 et 100 euros, très confortables. Et si vous prenez des chaussures de compétition, ça ne va pas vous convenir, mais – je ne dis pas qu’elles sont beaucoup moins confortables, je peux porter ces chaussures-là pendant des heures sans problème, je m’y suis habitué, je m’y suis fait – peut-être que vous voulez plus de confort, que vous n’êtes pas à quelques grammes près et vous voulez économiser 100 ou 200 euros, auquel cas vous avez de très bonnes chaussures à 70/100 euros.

Je ne dis pas que si vous faites de la compétition et avez des chaussures en dessous de 100 euros, elles vont vous pénaliser, mais quand même, même sur des courses UFOLEP de 60-80 kilomètres, de deux ou trois heures, ça fait une différence dans les sensations ; vous verrez, en essayant des chaussures plus légères et plus dynamiques, vous avez des sensations de relance qui sont beaucoup plus agréables. Donc, c’est un bon investissement que d’investir dans une paire de chaussures.
Je sais qu’il existe, notamment chez Décathlon, des chaussures qui sont faites en collaboration avec des pros, qui coûtent une centaine d’euros et qui sont, franchement, assez performantes. En poids, elles sont entre « léger » et « lourd » (entre 300 et 350 grammes la chaussure, donc 600-700 grammes la paire), pas ultra léger, mais pas du lourd non plus, semelles carbone très rigides, donc vous pouvez aussi essayer ces chaussures si vous avez un petit budget.

 

Voilà les amis, c’est fini pour aujourd’hui. J’espère qu’avec ça, vous serez bien chaussés.
Encore une fois, de bonnes chaussures, c’est un bon investissement. Ça vaut le coup – plutôt que, des fois, acheter des accessoires un peu gadgets – de mettre de l’argent dans la chaussure.
J’espère que cette vidéo vous a plu. Comme d’habitude, si elle vous a plu, cliquez sur « j’aime » et partagez-la. Si elle ne vous a pas plu, ne faites rien ou cliquez sur « j’aime pas ». Vous pouvez, juste en dessous me laisser un commentaire, ça me fera toujours plaisir d’avoir votre avis et de vos nouvelles.
Si vous êtes ici pour la première fois, vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir, chaque semaine, les conseils par vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie, et également, recevoir gratuitement la méthode SMARTraining, 5 méthodes pour rester motivé et se dépasser.

Maintenant, les amis, cliquez, inscrivez-vous et à très bientôt pour une prochaine vidéo sur La Meilleure cyclosportive. ☺

Articles relatifs

Les pédaliers ovales sont-ils des gadgets ou des boosters ?

Apparus dans les années 80 les pédaliers ovales n’ont pas...

Roues de vélo : comment choisir les bonnes ?

Les roues de vélo ont un rôle important dans le...

Maillot et Cuissard la meilleure cyclo 2014

Vous avez donc choisi, à une grande majorité, le projet...

Commentaires (16)

Un peu trop de bla bla … et certainement que cela est du au fait de ne pas avoir vu plus de 4000 paires de pieds et chaussures .On ne doit pas parler de pointure car suivant l’origine de la chaussure les pointures ont des longueurs différentes .Ensuite il faut parler de la fermeture du coup de pied et de la forme du talon .90% des cyclistes ayant des mavic ont des chaussures trop longues mais cela est du à la forme du talon qui  » repousse le pied vers la pointe de la chaussure  » …Enfin il faut pouvoir régler correctement les cales …..Enfin il faut différencier les chaussures de la pratique car a chaque pratique sa chaussure …….VB

    Sébastien MERLET

    Réponse à BLONDEAU : Le but de cette vidéo, gratuite de surcroit, est de donner quelques conseils sur la choix des chaussures. Il va de soit que cela reste très généraliste et n’a pas pour but de spécifier tous les cas possibles … Le réglage des cales na rien à faire dans cette vidéo … peut etre une prochaine …
    En tout cas merci Nicolas pour les infos … Cela nous permet de faire un premier tri, un premier choix …

alain

Bonjour Nicolas, effectivement toutes les chaussures ne vont pas à tous les pieds, tu as peut être oublié un détail qui pour moi est important; c’est dans la semelle il existe un écrou qui garde le témoin des cales look en vue de leur remplacement dans la position adéquate en quelques secondes, mais l’on ne trouve cet écrou glissant apparemment que dans la marque Sidi, d’où ma recherche de cet organe dans d’autres marques mais pour le moment sans succès !!!
A +, Alain.

LE BIHAN

Bonjour à tous,
Je viens récemment de changer de chaussures et j’ai eu quelques difficultés à régler mes cales. En effet passant de chaussures Sidi à des Mavic (de même pointure) j’ai du
en perçant la semelle prolonger vers l’avant de la chaussures les orifices de fixation des cales pour obtenir les mêmes sensations et la même transmission de puissance sur la pédale.Outre le confort et le poids, il s’avère donc utile de considérer chaque marque en fonction de leur conception des chaussures et de leurs particularités.
Sportivement votre !
MLB

Le réglage des cales est indispensable car rien ne sert d’avoir la chaussure parfaitement adaptée à son pied si le reglage des cales n’est pas possible ?

J’ai été obligé , pour un client , de réaliser une interface sinon ses chaussures ne lui servaient à rien .

Pour moi c’est tout qui doit aller ….Beaucoup trop d’informations pas suffisamùen,t complètes nuisent au cyclisme .

Cordialement.

VB

ASSIER

la meilleure chaussure cycliste que j’ai eu en 50 ans de vélo est la LOOK

Chaque cycliste se souvient d’une meilleure paire de chaussure ..pour moi cela a commencé avec des addidas , ensuite des Carnac Greg Lemon dont le chaussant avait été adapté à mon pied , ensuite des shimano R215 et maintenant je ne trouve plus car par exemple shimano pour ses hauts de gamme diminue la largeur par rapport au moyen et bas de gamme ..Cela veut dire que plus vous appuyez fort sur lespédales , plus le pied aura tendance à  » s’élargir  » et moins la chaussure sera large avec Shimano ? Erreur de stratégie de shimano .. Tout comme les chaussures avec chaussant thermoformable qui vont inciter les cyclistes à prendre trop grand pensant que le termoformage du chaussant réglera tout….Depuis plus de 10 ans j’essaye de voir avec les constructeurs de chaussures pour qu’ils afficgent simplement sur chaque boite la longueur du pied , la largeur du pied et les longueurs extremes pour les métas ainsi que l’indication pour le coup de pied . Aucune marque’ ne veut se donner cette peine et savez vous pourquoi ? Pour éviter de perdre des ventes ? Encore un scandale entretenu par la passivité des cyclistes qui ne bougent pas acceptant que la publicité leur explique qu’ils ont les meilleures chaussures du monde ….Lorsque je vois des cyclistes pour les Etudes Posturales ; le constat est que 85% ont des chaussures inadaptées et des cales mal réglées …..mais bon chacun fait ce qu’il veut …chacun peut accepter d’avoir une embrayage qui patine sur sa voiture tout comme chacun peut accepter de perdre de la puissance à cause des chaussures ….Vincent Blondeau

DEDECKER

Bonsoir Nicolas,
Votre commentaire et analyse sur ; comment choisir une bonne paire de chaussure, m’a convaincu, d’ailleur j’envisage l’achat d’une autre paire de chaussure avec semelle en carbonne , pour un gain de poids et performance
Merci pour vos conseils qui sont vraiment très enrichissant
Emmanuel ☺

Optez pour le confort, mais également le maintien du pied, voire de la cheville, selon votre type d’activité physique. En absorbant une partie des chocs infligés à vos genoux, l’amorti de la semelle est tout aussi important. Enfin, attention à la taille de vos baskets de sport… Vos pieds gonflent lors de l’exercice physique.

Bonjour tout le monde,

Merci pour tous vos nombreux commentaires.

Il est vrai que les sujets sur les équipements sont sensibles à chacun car nous sommes tous différents.

Les étapes pour trouver ce qui vous convient doivent par contre toujours être:

1 – Votre budget
2 – Le confort
3 – Votre niveau et objectifs personnels
4 – La performance
5 – Les côtés technique, design etc…

Prenez toujours du temps pour bien méditer sur vos choix disponibles. Consultez si nécessaire un professionnel (comme Vincent par exemple 🙂 )

Dans ce cas ci, les chaussures sont des plus importantes. Ne les négliger surtout pas !

Sportivement,

L’équipe,

thierry

bonjour, je suis débutant en vélo de route, j’ ai appris beaucoup de choses en regardant vos videos. j’ ai un pied large ( beaucoup de mal a trouver une chaussure adapte) jai pris NORTHWAVE . autre problème : fourmis dans les pieds (oblige de relâcher la chaussure voir de m’arrêter et de marcher (solution : il y a des semelles pour ce problème avec un code couleur (achat de semelle bleu problème résolut)
deuxième problème beaucoup plus important : douleur sur la selle :Ce mal devient insupportable après 2-3h de vélo et encore pire si on est parti pour quelques jours, les lendemains c’est terrible …….! (nota j’ai un bon cuissard)
jai teste une dizaine de selle avant dans trouver une ou j’ ai moins mal smp extra gel, mais je cherche toujours une selle pour faire + de 100km sans avoir mal

question: avez-vous fait une video sur se sujet ? comment regler la selle ,comment choir sa selle

Idéalement tu devrais faire une étude posturale , cela simplifierait tous
tes problèmes .Pour les pieds le choix des chaussures est important ( pied maintenu mais pas serré ) mais il faut aussi parler de l’engagement des cales et du retour veineux.
Pour le mal à l’assise la plupart du temps c’est plus un problème de réglage de selel que de selle elle meme .

Maintenant c’est toi qui est sur ton vélo ….:)

VB http://www.mecacote.com

Aurélien

« Mais un petit peu de puissance, on se dit que ce n’est rien, sauf que multiplié par le nombre de coups de pédale – je vous rappelle que vous faites en moyenne aux alentours de 90-100 tours pédale/minute –, calculez, même si ce n’est qu’un watt par coup de pédale, ça fait 100 watts par minute, au bout de 10 minutes ça fait 1 000 watts, etc. »

Un watt par coup de pédale, au bout d’une minute, de 10min, ou au bout d’une heure, ça fait toujours 1 watt ! Ne pas confondre puissance et énergie.

Lurpak

Excellent!
Merci Nico pour cette bonne introduction et revue de facteurs de base pour choisir une paire de chaussures.
(et merci aussi pour les commentaires de VBlondeau –peut-être pourrait-il faire une vidéo avec ses conseils?!)

Vive le Vélo!

BarbaraKap

Bonjour,
Je recherche une entreprise de electricien et depannage electricité Vincennes (94)
connaisez-vous celle-ci ?
Es t’elle chère?
Merci de votre aide.
Barbara

Ajouter un commentaire