Comment évaluer si je suis cramé en vélo ?

Comment évaluer si je suis cramé en vélo ?

En début de saison ou en pleine saison, il est intéressant d ‘avoir un moyen de tester pour savoir si on est en forme ou cramé. Je vous livre ici un petit outil simple de lecture directe, utile quand les jambes brûlent, que le cœur ne monte pas. La semaine prochaine, je vous donnerai des astuces pour y remédier :

Participes au sondage  » Comment réussir tes objectifs ? » clique ici

Transcription de la vidéo :

Bienvenue sur le blog des cyclistes qui se bougent !

Bonjour les amis de La Meilleure Cyclosportive de votre vie et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de La Meilleure Cyclosportive.
Une vidéo en roulant, c’est la première. Alors, la première aussi d’une série d’au moins deux vidéos sur la fatigue.
J’ai beaucoup de personnes qui m’écrivent en ce moment en me disant : Nicolas, je suis cramé. Ou alors : qu’est-ce qui se passe, j’arrive pas à monter mon cœur, j’ai les jambes qui brûlent, qu’est-ce que je peux faire ?
Eh bien, la première des choses, c’est identifier si vous êtes bien fatigué.
Alors, j’ai fait déjà des vidéos là-dessus, mais j’ai découvert il y a quelque temps dans un magazine qui s’appelle Sport et Vie, un petit outil – et Cyclo Coach aussi, dans plusieurs magazines –, un petit outil qui est vachement intéressant pour savoir si vous êtes cramé ou pas, et qui est très utile., parce qu’on peut s’en servir facilement.

Comment évaluer mon niveau de fatigue

Alors, toujours pareil, le meilleur moyen de savoir si vous êtes cramé, c’est de faire une espèce de test d’effort, plutôt à haute intensité.
Comment ? Simplement, dans une de vos sorties, soit dans une montée où vous tirez un peu une bourre avec les copains, et vous essayez vraiment, à la fin, d’aller au maximum, de faire un petit sprint sur les 100 derniers mètres. Soit vous faites une série avec un peu d’intensité et, pareil, sur les 100 ou 200 derniers mètres vous faites un sprint à fond. Vous observez sur votre compteur le moment où votre fréquence cardiaque est au plus haut – en général, c’est 5 à 10 secondes après que vous avez arrêté l’effort, c’est ce qu’on appelle la latence cardiaque – et puis, à partir de ce moment-là, vous allez compter 1 minute où vous allez soit vous arrêter totalement, soit faire de la récupération active, c’est-à-dire pédaler très doucement.

Arrangez-vous pour que ce soit en haut d’une côte, un plat, vous voyez, de façon à ce que vous puissiez vraiment récupérer.
Personnellement, je préfère faire une récupération active que de m’arrêter complètement après un effort intense ; en termes de récupération, sécurité cardiaque, c’est quand même mieux.

Donc, voilà : je fais un effort maximum, je m’arrête – j’arrête mon effort, mais je continue à pédaler doucement –, je regarde ma fréquence maximum, même si c’est pas votre FCmax normale, si vous êtes à 185, vous pouvez d’un coup là je monte à 175. À partir de là je compte 1 minute où je pédale tout doucement pour récupérer.

Si une minute après, mon cœur est redescendu de 20 pulsations seulement, en 1 minute, ça veut dire que je suis fatigué. Ou pas en forme. Ça peut être un test de début de saison, vous allez constater que vous n’êtes pas encore en forme ou fatigué.

Si le cœur est descendu de 35 pulsations, ou plus, ça veut dire que je récupère bien, mon cœur est bien, mes muscles sont bien, donc ça va. J’ai peut-être des sensations d’un peu de fatigue, mais ça va. Il faut que je sois dans le préventif.
Évidemment, entre 20 et 35, plus je me rapproche de 20/25, même 30, il va falloir que je fasse attention, je suis en train de devenir fatigué ; et plus je me rapproche de 30/35, mieux je vais.

Vous voyez, c’est un moyen simple de diagnostiquer si vous êtes fatigué, notamment en pleine saison, ou en début de saison, c’est vraiment à utiliser tout le temps. Je reprends le vélo, tiens, est-ce que je suis fatigué ? Ou alors, en pleine compétition, en pleine saison, je me suis beaucoup entraîné, qu’est-ce qui se passe ? C’est un moyen de voir et après de prendre des mesures pour récupérer.

Voilà. Comme d’habitude, les amis, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur “J’aime” et puis partagez-la. Et si vous venez pour la première fois, vous pouvez voir des petits onglets ici, c’est comme ça qu’on fait maintenant sur YouTube, pour voir d’autres vidéos, pour vous abonner sur le blog et recevoir gratuitement un bonus La Meilleure Cyclosportive, et chaque semaine, les conseils de La Meilleure Cyclo dans votre boîte mail.
Je vous dis à très bientôt, les amis, à vous de jouer !

Articles relatifs

Les 5 bonnes raisons de prendre des compléments alimentaires

j’ai longtemps pensé qu’une alimentation saine suffisait et j’avais tort,...

Comment j’ai gagné 100 watts en une semaine ?

Cela vous intéresse de savoir comment j’ai gagné presque 100...

Récupération : 3 conseils pour cycliste d’un kiné-ostéopathe

Alexandre Vienne est un kiné-ostéopathe, sportif. Il nous livre 3...

Commentaires (1)

Llort cesar

Bravo Nicolas,,
Encore un conseil efficace et de grande pertinence!
Je te souhaite de belles satisfactions professionnelles.
Ton activité est encore plus difficile qu’une étape du tour.
Respect l’Homme.
Cordialement.

Ajouter un commentaire