5 commentaires sur “Comment gagner de la vitesse dans les ascensions ?”

  1. karine dit :

    Bonjour Nicolas,

    Ici je suis au 7ème jour de l’ascension du défi  » Moins de stress et plus d’énergie »..et tu fais la une de l’actualité , ici : http://ecole-du-bien-etre.net/moins-de-stress-plus-denergie-jour-7/

    Sympa, non ?

    Si tu le coeur t’en dit, tu peux rédiger un court article pour le signaler à tes lecteurs…
    et entre 10 pompes..tu aussi laisser un commentaire !

    A bientôt…et belle ascension !
    Karine

  2. CRAND dit :

    TOUJOURS SYMPA TES CONSEILS

    UN CYCLO MODESTE

    JEAN CLAUDE

  3. perez bernard dit :

    ton plan je l applique et ça marche.Merci Nico encore une fois.

  4. Philippe dit :

    Salut Ni-coach,

    Tu dis qu’un entraînement qualitatif en PMA peut permettre d’augmenter sa puissance de 10% par an. C’est séduisant.
    Il faut cependant ne pas perdre de vue que le développement de la PMA passe par des séances de fractionnés à 97-100% de la FC max qui font vraiment mal et sont éprouvantes du point de vue psychique (je sais que tu l’as indiqué sur un de tes posts). D’où l’intérêt de se tester plusieurs fois dans l’année sur une « ascension-témoin » pour prendre la mesure des progrès réalisés et du bénéfice de l’entraînement (chose que tu as aussi déjà suggéré de faire).
    Je rajouterais une lettre au CAP de ton smart-training, c’est le V de visible. Alors oui, on ne peut pas en faire grand-chose en terme d’acronyme (CAP, c’est beaucoup plus parlant que VAPC, VACP, CAVP et j’en passe…), mais avec la pratique, je m’aperçois que cette dimension de visibilité prend une réelle importance pour moi.

    Merci pour tes précieux conseils, continue d’animer ce blog avec la passion communicative qui est la tienne!

    Sportivement.

    Philippe

  5. Tereygeol dit :

    Bonjour,

    Pas d’accord du tout, la pma étant 100% de la capacité aérobie, un sujet peut, en fonction de son entraînement et sa tolérance à cette intensité, maintenir cet intensité (pma) entre 4 et 8 minutes. On est alors bien loin dU sommet du col, et après avoir passé 5 minutes à pma des le pied de ce dernier, lassension va être pénible et sera loin de donner le meilleur résultat que l’on peut espérer. En effet, s’il on concidère qu’un col se monte en plus de 30/40 minutes en moyenne pour un joli col deja, allant jusqu’à +1h pour certain comme le tourmalet, on va privilégié un entraînement au seuil, intensité que l’on peut tenir jusqu’à plus d’une heure pour les individus spécialistes de cette filière.
    En fait, concrètement, il faut réussir à maintenant un pourcentage le.plus élevé possible de sa pma, compte tenu de la durée du col, alors le résultat sera meilleur! C’est la où la pma est importante, car plus celle ci est grande, plus le seuil, qui est un pourcentage de celle ci, sera haut! D’où l’intérêt de diversifié son entraînement avec des séances de seuil mais aussi des séances de pma et bien évidemment conserver de l’endurance fondamentale.

    Continuez à prendre du plaisir.
    Sportivement,

    Simon Tereygeol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *