4 commentaires sur “Comment s’entraîner en Fractionné pour la montagne ?”

  1. BERNARD dit :

    bonjour Nicolas

    c’est que du bonheur, tu me donne le moral pour progresser

    avec un travail bien spécifique et pas le n’importe quoi du dimanche avec les copains du club
    a bientôt

  2. Jean dit :

    Le professeur à capter l’attention de l’élève….!! Aujourd’hui je vais revêtir mon maillot à pois et hop…sur le vélo …vers la montagne…pour du 30 / 30…!! Bonne journée..(p.s. je sens que les copains devront être très solides….car je serai un cyclo sportif plus redoutable…!!) Bonne journée….Jean

  3. Stéphane dit :

    Merci pour tous ces conseilles

  4. Philippe dit :

    Salut Coach Nicolas,

    Mon seuil anaérobie est trop bas, ce qui fait que je n’arrive pas à monter à 97% de ma FC max. Je plafonne à 95% au mieux et ça me désole, puisque tu recommandes de ne pas insister si on n’arrive pas à faire monter la pendule plus haut. Pour moi c’est donc synonyme d’une séance de plus jetée à la poubelle (et me dis que ce n’est pas comme ça que je vais redevenir capable de remonter aux 97% de FC max, d’où le fait que je commence à gamberger…).
    Or dans ton plan d’entraînement, tu recommandes de commencer par des fractionnés courts à haute intensité avant de poursuivre par des fractionnés longs à 95% FC max.
    J’ai commencé à me documenter (Cyclisme moderne: préparation et entraînement du Dr Patrick Mallet, bon d’accord, ça commence à dater…) et je crois y comprendre que l’endurance intermittente (séances de 20-20, 30-30, 40-40 à 95% de la PMA à l’effort [soit du coup 90-91% FC max, ce qui est largement dans mes cordes] en abaissant la FC de 5-10 puls pendant la récup) permettrait notamment de développer la VMA, la tenue au seuil et la tenue à la PMA. En as-tu entendu parler? Quel est ton avis?

    Merci d’avance pour tes éclaircissements.

    Sportivement,

    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *