32 commentaires sur “Pourquoi la gestion de la douleur est importante en vélo ?”

  1. Philippe dit :

    Salut Nicolas,

    Le sujet me paraît pertinent et j’attends avec impatience la suite: une des premières applications que je vois à cette thématique c’est les fractionnés PMA.
    Le sujet est donc d’actualité pour moi, sois encouragé à nous dévoiler la suite notamment pour nous aider à répondre à la question jusqu’où ne pas aller trop loin?

    Merci d’avance à toi et chapeau encore pour tes vidéos.

    Sportivement,

    Philippe

  2. Lionel dit :

    Merci Nicolas,

    Vidéo très intéressante, j’attends la suite avec impatience.

  3. Maxime dit :

    Salut Nico !
    Merci pour tes vidéos et tes conseils !
    Je me rends compte que la relation avec la douleur est différente lorsque je m’entraîne seul et lorsque je m’entraîne avec le vélo club.
    La douleur est présente plus rapidement et plus intensément lorsque je roule seul et que j’effectue quelques exercices (PMA par exemple ou exercices en côtés ou vélocité …) tandis que j’ai la sensation d’être plus tolérant à cette douleur lorsqu’on roule à plusieurs. J’ai l’impression que je peux aller plus loin, plus vite, plus fort lorsqu’on roule à plusieurs. J’imagine que c’est psychologique mais je ne comprends pas bien le mécanisme.
    J’espère que je suis assez clair dans mes propos pour me faire comprendre, je n’utilise peut être pas le bon vocabulaire.
    J’ai hâte de découvrir les prochains articles que tu va consacrer à cette fameuse douleur.
    Merci pour tout le boulot et tous les conseils que tu fournis.

  4. Süle François dit :

    On sait qu’on sait dépasser la douleur quand on a mal au jambe et qu’on dit « Shut up legs ! », comme Jens Voigt.

    Personnellement je pratique le face à face, si je puis dire. Je sens la douleur et je la dépasse. Là, on se dit « Oh, quel pied !

  5. Boscher dit :

    Bonjour Nicolas,

    Oui, j’ai aimé ta vidéo, puisque nous traitons aussi la douleur avec NaturaPatch http://www.notresolution.fr/p2p

    Je suis d’ailleurs en train de t’écrire un mail à ce sujet.

    Bien sportivement.

    Henri

    06 09 72 65 35

    • Dohein dit :

      1.
      Salut Nicolas,
      Le sujet me paraît moi aussi pertinent, personnellement en peloton, lorsque je tente une échappée, et que la douleur aux cuisses commence à se faire plus intense, , je me dis que les autres doivent éprouver les mêmes sensations, reste plus qu’a insister jusqu’à attendre les premiers décrochages, normalement ca passe.
      Juste pour confirmer que tout le monde n’est pas égaux face a la douleur, et comme disent les anciens (Dont je fais parti 62 ans), le vélo est bien l’école de la souffrance. LOL
      Merci Nico, encore pour tes vidéos et ta passion.
      Sportivement,
      Gégé/Jaja

    • didier dit :

      Très intéressant pour moi qui suis un cyclotouriste et aime les grandes distances avec un vélo très chargé. J’attends la suite !!!

  6. alain dit :

    Effectivement ce sujet est intéressant, dans mon expérience je me suis aperçu que l’on pouvait dépasser sa douleur selon le degré de fatigue physique (si l’on est fatigué on supporte moins le mal) et surtout l’implication ou but recherché( si l’on est en sortie dure et que l’on veut absolument déposer un collègue, on supporte davantage la douleur, pour aussi lui faire mal mentalement!).

  7. maxqrt dit :

    Bonjour,
    très intéressante cette vidéo. serait il possible d’approfondir ? en effet ce sujet est en lien tant avec mon sport (le cyclisme), qu’avec mes études.
    sportivement !

  8. Charif dit :

    C’est intéressant, je peux vous confirmer qu’avoir l’habitude d’affronter la douleur aide.
    Avant le cyclisme j’ai fait du karaté et les douleurs aux muscles j’en ai vu.
    A présent le seul problème c’est de trop forcer.
    N’hésitez pas à y aller pendant vos entrainement ça vous préparera pour le jour J.

  9. galofaro dit :

    super interessant merci nico

  10. vidéo très intéressante ,nous attendons la suite avec impatience.
    amicalement. mohand

  11. Jeff Vidal dit :

    Bonsoir Nico,
    Encore un sujet intéressant traite tout en justesse
    Bravo et continues comme ça
    Sportivement

  12. jean20 dit :

    salut nico
    le sujet me parait très intéressent alors moi je t en courage a continuer
    comme d habitude video explicative au top
    merci

  13. Eric 25 dit :

    Merci Nico, pas plus tard qu’hier j’étais cuit sur mon vélo au bout de 60km, il m’en restait 30. Simple mauvaise passe qui a durée 6km, comme d’hab ! Mais à ce moment qui m’arrive de temps à autre j’oscile très rapidement dans ma tête entre « j’en peux plus je vais jeter le vélo dans le fossé » et « vas y mon gars tu progresses ». Cette alternance est très rapide et me gène car je ne sais plus trop où j’en suis. Je me heurte à ça en côte quand ca s’élève et que le coeur tape, en PMa…, on dirait que je manque de constance et de détermination dans ces moment car la douleur est vive et j’ai peur de m’abimer… J’espere que tu vas m’apporter quelques éléments dans les prochaines vidéos.
    Salut Nico encore merci

  14. Raux dit :

    Bonjour Nicolas,

    C’est bien cette douleur d’acide lactique puissante qui cuisait mes cuisses au 85ième kms!
    Ensuite mon sang n’a fait qu’un tour dans ma tête.
    Je me suis dit voyant décliner mes forces dans cette côte qui s’enchainé:
    Que ce passe t il? Que doit tu faire? Qu’as tu mal fais?
    J’ai repensai à tout ce que j’avais appris ces derniers mois.
    J’ai gérer mon stock de ravitaillement en consommant rapidement du sucre + une bonne hydratation.
    J’ai évalué les 30 derniers kms à réaliser afin de planifier mon effort .
    Au retour de ma sortie de 110kms/1000mD+ en repérage d’une future cyclosportive, je me suis aperçu que le ravitaillement prévu est juste avant le km 85, est pour cause, je pense que les erreurs d’alimentation en générale induise les phénomènes de douleurs excessives.
    Je suis curieux de voir prochainement l’effet groupe en cyclosportive et l’impacte des douleurs ressenties, les moyens possibles afin de mieux les supportées.
    Toujours très motivé d’écouter toutes tes vidéos, les conseils répétés sont mère de succès.

    Merci pour tout, vivement la suite!

    PS Il y aura t il un Mont Ventoux cette année?
    Daniel

  15. Bruno dit :

    Salut Nico
    vidéo qui donne l’eau à la bouche et j’attends impatiemment la suite sur un sujet très intéressant.

  16. stef 01 dit :

    salut Nico super intéressante la vidéo j ai hâte de savoir la suite a+

  17. Eric dit :

    Super Nicos,

    J’attend la suite avec impatience !

    Bonne suite

    Eric

  18. Nicolas dit :

    Super vidéo, j’attends les autres avec impatience !!! Adepte aussi du programme 4h par semaine je me régale en regardant les différentes vidéos et j’ai hâte de pouvoir les mettre toutes en pratique.

  19. Lemetayer David dit :

    Bonjour Nicolas
    J’attends la suite avec impatience !!! Je pratique le triathlon. Autant en course à pied tout va bien, autant en vélo l’acide lactique me freine terriblement !! Je n’arrive pas à passer ce cap de la douleur. Cette vidéo est faite pour moi !!!
    Sportivement

  20. claire dit :

    Il y’a plusieurs sortes de douleurs et chacune ou chacunes supportent tel type plutôt que tel autre.
    Pour nous les femmes, je pense que l’on supporte relativement bien la douleur,(celles qui ont eu des enfants me comprennent), personnellement j’essaye toujours d’aller plus loin mais c’est surtout la fatigue qui me pose le plus de problème…Continuer lorsque l’on se sent cuit c’est toujours difficile!
    On attends tes petites astuces Nicolas pour se dépasser.

  21. thierry dit :

    Salut Nico ,
    Bénéficiant de ton 4h / semaine j ai deja bcoup progressé en 8 mois de 25/26 km/h à mtenant 32/33km/h en moyenne… je pense que pour franchir un autre palier il me faut progresser sur ce point .. l acceptation de la douleur … mes coéquipiers me disent que je lache parce que je ne sais pas me faire assez mal assez longtemps…

  22. Robert dit :

    Sujet super intéressant et très pertinent.

    Je me réjouis d écouter et/ou lire la suite.

    Bravo a toi

    Salutations Robert

  23. Patrick dit :

    Salut Nicolas,

    Très belle introduction au sujet. J’attends la suite avec intérêt.
    Cordialement,
    Patrick

  24. Sylvain dit :

    Super vidéo sur un sujet très intéressant !!
    Pour ma part, j’ai encore du mal à « me faire mal », j’ai bcp progresser en appliquant des concepts de base, PMA, fractionnés et autre, mais je pense que j’ai un cap sérieux à passer en gérant un peu mieux ma cohabitation avec la douleur…
    Vivement la prochaine vidéo !!

  25. LAROCHE dit :

    Bonjour Nico
    Sujet très fort la DOULEUR
    Aujourd’hui je suis dans une position de douleur très différente fracture de la clavicule ….
    chute au championnat donc opération
    Pour moi la douleur je la supporte bien mais la psychologiquement je me demande comment je vais la gérer plus que 41 jours avant l’enlèvement des broches je vais faire du HT pour ne pas perdre tout mon entrainement et le retour sur route va être je pense plus dur avec les secousses etc.. quels conseils peux tu me donner pour gérer ces douleurs qui seront totalement différentes des douleurs rechercher sur le vélo pour améliorer les performances ?
    En espérant avoir une suite bien complète sur le dossier
    Douleur sur le vélo
    Douleur recherché.
    Merci Nico

  26. Bessonneau dit :

    Toujours des réflexion très juste…

  27. Bessonneau dit :

    9a y est j’ai réussi à laisser un premier commentaire. Merci Nicolas de tous ces sujets traité avec précision. Pour ma pmart je suis également préparateur, mais d’enfants pour leur devenir soit en cyclotourisme soit en compétition. alors j’y vais doucement. mais les anciens qui reviennennt et c=veullent tous casser dès les premières sorties il faut les c

  28. Bessonneau dit :

    Canaliser et leur faire comprendre le bien fait d’être patient… J’ai grand plaisir à te lire. Et je conseil parfois certaine de tes vidéos, sont elles regardées, là c’est une autre histoire!

  29. Merci pour tous tes conseils et vidéos. Tout est bien expliqué.

    J’apprécie beaucoup. Catherine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *