Pourquoi j’ai suspendu mon défi 100 marches ?

Pourquoi j’ai suspendu mon défi 100 marches ?

Faut-il être déterminé ou rigide ? Je me suis lancé le défi de monter 100 marches d’escalier dans l’objectif d’améliorer ma puissance pendant l’hiver. Je te dis dans cette vidéo pourquoi j’ai dû renoncer, mais pas abandonner !

Transcription de la vidéo :

Bienvenue sur la chaîne des cyclistes qui se bougent !
Bonjour les amis et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de La Meilleure Cyclosportive de votre vie.

Eh bien, on est aujourd’hui le 1er mai et je fais suite à plusieurs demandes qui m’ont été faites tout à fait logiquement de savoir où est-ce que j’en suis de mon défi, monter 100 marches d’escalier sur une jambe. On s’était arrêté à peu près à la fin du mois de mars à 75 marches sur chaque jambe et depuis, je ne vous ai plus donné trop de nouvelles. Pourquoi ? Je vais vous l’expliquer dans cette vidéo.

Je me suis arrêté en fait à 85 pour plusieurs raisons que je vais vous expliquer, mais le message que je veux vous faire comprendre dans cette vidéo c’est que l’objectif doit être plus important que les moyens. Je m’explique, en travaillant les marches d’escalier pendant l’hiver, mon objectif c’était de développer, de maintenir et développer ma puissance sur une seule jambe et en faisant des deux côtés sur une seule jambe. Pour ça, j’ai beaucoup de moyens, plusieurs moyens de le faire en hiver, la musculation traditionnellement, l’électrostimulation, les élastiques, chez moi y a du ski de rando, du ski de fond, on peut moins faire de vélo, mais en vélo je peux faire des exercices tout à fait spécifiques pour développer ma force puis ma puissance pendant l’hiver.

Mais cet hiver, souvent je faisais du ski de randonnée ce qui est un très bon sport, mais le ski de randonnée demande du temps, le temps d’aller en voiture, le temps de faire une ou deux heures de ski de randonnée, trois heures si on veut, de redescendre, c’est des sorties de trois, quatre heures. Alors que faire dix minutes de marches d’escalier tous les jours c’est un moyen de bien développer ma puissance, vraiment ça a très très bien marché, mais j’ai décidé de suspendre mon défi pour plusieurs raisons, mais ce qui est important, encore une fois, je le précise, c’était d’avoir en ligne de mire que mon objectif c’était de développer ma puissance et si un moment les moyens ne correspondent plus à mon objectif ou vont à l’encontre, il faut faire preuve de détermination et pas de rigidité.

Et ça, c’est un point dont j’ai envie de parler avec vous, qui est important aussi à maîtriser. Vous avez vu les marches d’escalier, maintenant c’est bon, je peux y aller. C’est ne pas être rigide, mais être déterminé. Donc, être rigide c’est quelqu’un qui par exemple voudrait dire : Moi je veux perdre du poids, je veux perdre 5 kilos, pour ça je vais aller courir tous les jours un quart d’heure et j’ajoute 5 minutes à chaque fois, bon, très bien. C’est un moyen de perdre du poids. Et il est rigide dans le sens où il ne fait que ça. Donc pendant une semaine, dix jours, il va faire ça tous les jours et au bout d’un moment il va fatiguer, mentalement ça va commencer à être difficile et tout ça, il aura mal aux jambes, etc. Mais il va continuer à y aller parce qu’il est rigide sur le comment perdre du poids. Quelqu’un qui serait déterminé dirait : Moi je veux perdre 5 kilos, je vais utiliser plusieurs moyens, aller courir, manger plus léger le soir, pas manger de sucre, faire du vélo, etc. Et en fonction de son envie, en fonction des possibilités si le temps le permet ou pas, un jour il fait pas beau il va aller faire du sport en salle, le jour où il est fatigué il va peut-être ne pas aller faire de sport du tout, mais faire plus attention à ce qu’il mange.

Donc, en étant déterminé, vous êtes absolument invariable sur l’objectif, mais vous êtes flexible sur les moyens d’atteindre l’objectif. Et souvent, parmi vous que j’ai soit en coaching soit comme lecteurs sur le blog, des gens qui sont rigides. C’est-à-dire qui se donnent des objectifs avec des méthodologies soit qu’ils ont vues de droite et de gauche soit que quelqu’un leur donne et tout d’un coup restent hyper rigides sur le moyen d’atteindre l’objectif et ils en oublient l’objectif des fois. C’est-à-dire que l’objectif est moins important que le fait de dire je fais toujours ça, j’ai dit que je montais les marches d’escalier et quoi qu’il arrive je continuerais. Ben non, ça n’a pas été mon cas, donc j’ai suspendu parce que c’est un objectif que je garde et que je continuerai l’hiver prochain. Je pense que je le commencerai plus tôt, je l’ai commencé en janvier c’est plus utile, c’est très utile quand il fait froid qu’on ne peut pas s’entraîner longtemps, maintenant les beaux jours arrivent je peux faire plus de vélo et clairement quand on fait plus de vélo on est plus fatigué pour faire des marches d’escalier.

Deuxièmement, c’est vrai qu’à partir du mois… début avril j’ai commencé à avoir des douleurs au muscle pyramidal, j’ai été faire des examens et j’avais des déchirures qui commençaient et peut-être même une légère tendinite. C’était très léger, j’étais préventif, mais très clairement, mon kiné et mon médecin m’ont déconseillé de continuer à faire des marches d’escalier sur une seule jambe. Donc je continue à en faire un petit peu sur les deux jambes pour travailler différemment, mais voilà les raisons pour lesquelles j’ai suspendu ce défi-là, je dis bien suspendu, je le relèverai je vous le garantis, je pense que d’ici l’année prochaine je vous ferai une vidéo avec 100 marches d’escalier sur une jambe, vous verrez c’est pas si facile que ça, mais je très heureux aujourd’hui d’avoir renoncé à ce moyen de développer ma puissance et en avoir développer d’autres, donc clairement j’ai beaucoup plus travaillé avec le Compex, sur mon vélo, en dehors du vélo, avec les élastiques comme je vous ai montré à différentes reprises et effectivement, je constate que ma puissance, ma PMA à augmenté, je suis aux alentours de 500 watts maintenant. Et ma FTP, ma puissance, on va dire que je suis capable de maintenir sur un long effort a également augmenté, donc j’ai pu développer ma puissance. Si j’avais continué, à m’obstiner à faire des marches d’escalier sur une jambe, je pense que je me serais blessé j’aurais dû m’arrêter plusieurs semaines et ça n’aurait pas été bénéfique, voilà. Donc les amis, regardez en ce beau coucher de soleil du mois de mai, avec un mois de mai particulier, on a eu de la neige au mois de mai, le 1er mai jour du muguet il a neigé, c’était génial.
Je vous quitte, je vous dis comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime » et puis partagez-la, partagez-là à vos amis que vous trouvez peut-être un peu rigides, vous pourrez même mettre en dessous soit des exemples soit des choses que vous faites où vous êtes un peu rigides. Soyez déterminés, définissez mieux vos objectifs, le pourquoi vous faites les choses et après les moyens soyez flexibles pour garder du plaisir, de l’envie et surtout vous adaptez aux conditions et à votre santé. Je vous dis à très bientôt, les amis et maintenant c’est à vous de jouer. Si vous êtes là pour la première fois, vous pouvez vous inscrire sur les petites icônes qui arrivent ici à droite et à gauche pour vous abonner et recevoir un cadeau gratuit, un bonus gratuit sur la préparation physique. Je vous dis à bientôt et à vous de jouer.

Articles relatifs

400

Gagnez votre inscription aux bosses du 13 pour vous remercier...

Un 1er Bilan des Maillots « Imagine For Margo »

Après 1 semaine seulement d’ouverture des ventes, je souhaite vous...

Les Cinglés du Ventoux 2016

Voici un petit résumé de la rencontre (internationnale) des cinglés...

Commentaires (1)

Laetitia

Merci de partager tes expériences c’est très précieux ! Personnellement j’apprends toujours beaucoup de ce que tu donnes.

Ajouter un commentaire