Roues de vélo : comment choisir les bonnes ?

Roues de vélo : comment choisir les bonnes ?

Les roues de vélo ont un rôle important dans le rendement de votre machine, un impact sur l’aérodynamisme et ont une grande influence sur le confort d’une sortie. À La Meilleure Cyclo, nous pensons que c’est un vrai investissement sur vos performances. Et en cette période de Noël où nous sommes tentés de nous faire plaisir, nous avons demandé à Walter B, qui est un spécialiste et pratiquant, de nous expliquer simplement les éléments importants à prendre en compte.

LMC:  » Comment choisir les roues de vélo qui nous conviennent avec tous ces modèles, formes, prix, etc. ? »

Walter B. :  » La première chose à faire est de se poser la bonne question . Quelles roues et pour quoi faire ? »

Comment choisir le profil de sa roue de vélo ?

bannière bonus forme

 

 

 

 

 

 

 

 

LMC:  » Entre les roues à jante classique, les jantes hautes, etc., comment s’y retrouver ? »

W.B : « En effet, il existe différentes hauteurs de jante. Celles dites basses 18mm environ (Campagnolo neutron, Mavic ksyrium, … ). Les jantes hautes à partir de 30mm, jusqu’à la roue lenticulaire (roue pleine). Que choisi ? Eh bien, c’est l’utilisation de vos roues qui va vous aider :

  • Une roue basse sera orientée montagne avec peu d’inertie, elle est plus légère et offre souvent une nervosité qui aide à la relance.
  • Une roue avec un profil haut (50 mm) sera plutôt pour le plat, efficace vers 30km/h et au-delà grâce à sa pénétration dans l’air très faible et sa rigidité qui aide à tenir un tempo. Par contre, cela pénalise un peu le confort sur les longues sorties et ces roues sont sensibles au vent latéral qui implique de maintenir fermement la trajectoire.

Il est donc impossible de demander à une roue d’être au top dans tous les domaines, un profil moyen vers 30 35 mm sera polyvalent, mais n’excellera nulle part.

Quelle est la meilleure matière pour une roue de vélo ?

LMC:  » Traditionnellement en aluminium, les roues de compétition sont de plus en plus composées de carbone, que nous conseilles-tu ? »

W.B : « Les roues sont faites principalement à l’aide de 2 matières : l’aluminium et la fibre de carbone, voire un mélange des 2 avec une roue généralement à profil haut en carbone avec la bande de freinage alu.

roue-vélo-cycliste-montagneLa composition en carbone permet une bonne rigidité latérale de la roue tout en accordant un confort intéressant. Le carbone permet aussi de jouer facilement sur le poids de la roue. Son plus gros inconvénient aujourd’hui est le freinage, qui demande une certaine technique.

Personnellement, je suis de ceux qui pensent qu’une roue full carbone doit être chaussée d’un boyau, d’une section de 25. il amènera confort et dynamisme  avec un bon rendu, mais ce type de roues reste fragile. (ici la zipp 202 )

 

 

roue-aluminium-montagneUne roue alu moins fragile sera privilégiée en hiver avec un pneu résistant, il existe de très bonnes roues en alu, certaines très haut de gamme.

Mavic ksyrium

 

 

Les roues  mixtes, elles, de profil assez haut en général, sont faites pour bénéficier d’une bande de freinage alu et rester d’un poids correct grâce au carbone.

Easton EC70SL

Le Freinage

LMC: « Le freinage est un élément important pour la sécurité, mais aussi pour la performance, en quoi les roues jouent-elles un rôle à ce niveau ? »mavic cosmic SLE- freinage exalith-performance

W.B :  » Le freinage sur alu avec des patins de gomme assez dure est quasi linéaire : « plus j’appuie plus ça freine », dernièrement une nouvelle surface a fait son apparition, le traitement exalith de chez Mavic (bande de freinage striée, ci-contre) qui apporte encore plus d’efficacité et de progressivité, mais relativement consommateur de patins.

W.B : Celui sur carbone est plus technique :

Il est plus efficace, mais seulement lorsque l’on a atteint une certaine température. En fait, lorsque le patin attaque la bande de freinage, elle est froide, voire mouillée, il doit d’abord la sécher, la nettoyer et la chauffer ; durant ce petit laps de temps on n’a pas ou peu d’accroche, mais lorsque l’ensemble patin-bande-freinage est à bonne température, le freinage est très efficace.

Ce qui complique les choses c’est qu’au-delà d’une certaine température le freinage carbone redevient inefficace, bruyant et on « glace » alors ses patins.

 

 

 

 

 

L’astuce technique du freinage carbone :

  1. Il faut plus anticiper le freinage pour monter en température.
  2. Pour les mettre ou les garder à bonne température, freiner alternativement à droite , puis à gauche. La montée en température sera progressive et si vous relâchez régulièrement les freins, ils pourront refroidir.

Ainsi vous aurez un freinage efficace, confortable et sans bruit strident.

Enfin arrive doucement et timidement le freinage à disque, il faut s’y habituer , mais à mon avis quand il sera rentré dans les moeurs c’est l’avenir, tant ce type de freinage est agréable, progressif et efficace.

Le Poids des roues de vélo

Les kilos étant l’ennemi du cycliste en montagne, on s’inquiète du poids des roues. On peut considérer qu’une paire de roues à moins de 1kg5 est une bonne paire de roues. Plus elles sont légères (certaines sont proches du kilo ! ) plus elles seront typées montagne et faciles à relancer dans les accélérations ou les changements de pente. Attention cependant ce genre de roues « déventent » à vitesse élevée, en descente on peut  avoir la sensation que le vélo flotte et qu’il ne colle plus à la route.

Sur le plat le poids a moins d’importance, donc si les roues sont lourdes en périphérie ( sur la jante), la force d’inertie va aider le cycliste à maintenir une vitesse élevée. C’est pour cela que certaines roues lenticulaires sont lestées et que les roues à jantes larges rencontre un tel succès auprès les rouleurs.

Les Roulements

Les roues bas de gamme et très haut de gamme possèdent des roulements à billes libres, efficaces quel que soit l’angle de la roue ; l’inconvénient c’est l’entretien et le réglage du jeu latéral.
La majeure partie des roues possède des roulements annulaires (cage) facilement remplaçables. Certaines billes sont en céramique et donc de meilleure qualité.

roulement à cage-performance-véloroulement a bille libre-performance

 

Enfin le prix des roues de vélo

Les roues doivent être considérées comme un investissement. Elles améliorent vos performances et votre confort. Vous trouverez des roues très performantes entre 500 et 1000 € la paire, ce qui est cohérent si vous roulez plus de 6000 km/an et que vous faites des compétitions. Au-dessus de ce prix vous devez vous poser la question  » Comment puis-je améliorer mes performances ou mon confort autrement ? ». Par exemple, un stage coûte autour de 600 €, le gain que vous avez est significatif et les apprentissages seront pour la vie.

Les roues améliorent considérablement les qualités d’un vélo, parfois il vaut mieux investir 1000 € dans une belle paire de roues que de changer votre vélo pour 3 ou 4 000 euros.

LMC: « Un dernier conseil ? »

W.B : « Oui, si vous en avez la possibilité,  testez des roues sur un parcours que vous connaissez bien et que vous avez l’habitude de faire, mais surtout  sur votre vélo avec vos braquets, voire avec vos pneus. Ainsi, en ne mettant que les roues vous aurez une vraie comparaison, si vous les essayez sur un autre vélo vous modifiez trop de choses. »

Merci Walter, et maintenant c’est à vous de jouer !

Articles relatifs

Maillot et Cuissard la meilleure cyclo 2014

Vous avez donc choisi, à une grande majorité, le projet...

Les pédaliers ovales sont-ils des gadgets ou des boosters ?

Apparus dans les années 80 les pédaliers ovales n’ont pas...

Comment choisir sa paire de chaussures de vélo ?

Les chaussures de vélo sont un élément très important dans...

Commentaires (7)

mickael

slt nicolas c mickael de la REUNION moi je roule bcp a vtt c vrais ya pas photo une bonne paire jante feras pas tt mais feras vraiment la différence merci pour tes conseil

Philippe

Salut Nicolas,

Intéressant, ton article: on l’oublie trop souvent, les roues sont l’un des premiers facteurs de performances tenant au matos. Je prends cette remarque à mon compte et me dis que je vais encore continuer à rouler sur mon Btwin triple posé déjà sur de très bonnes MAVIC Aksium (à voir en cours d’année si l’achat de roues plus typées montagne s’impose, compte tenu de mes objectifs), mais avant celà, il y aurait quelques kilos à perdre du fait de mon inactivité contrainte (tendon rotulien).

Sinon, as-tu une opinion à propos des pneus tubeless?

Merci à toi.

Philippe

Jean

Voilà un sujet qui mérite de félicitations..!! Des conseils précieux….Merci ..Jean

Pascal M 74

Ave Coach,
Très bon sujet. Pour ma part j’ai testé des roues carbone en boyaux c ‘est le jour et la nuit
depuis j’ai acheté une paire Corima Viva S. Si vous prenez des roues carbone prenez avec boyaux, mais il faudrait travailler la technique pour collage 12 h avant la sortie et le changement de boyaux lors d’une crevaison.
@+
Pascal

    alberto

    Salut! je profite pour donner mon avis, j’ai essayé pas mal de roues Alu (pneu), Carbonne (Boyau), Mavic SSC SL de 2006 puis 2008, passe partout, plat montagneux contre la montre puis R6 rayon carbone surtout le vallonné (zéro rendement sur le plat) mais les petites accélérations efficaces, Mavic SSC SL Carbonne 40mm à 2400€, franchement très dur à emmener, puis Graphit Carbonne à boyaux 50mm et 40mm 649€ la paire, franchement rapport qualité prix imbattable et très bon rendement à moindre frais, j’ai aussi une paire de Fulcrom zéro Alu, moyeux carbone très bonne roues tout terrain. Maintenant faut savoir que suivant le cadre de vélo que l’on a les roues ne seront peut-être pas efficace comme l’on voudrait. Cervélo R3 avec Mavic SSC sl 2008 ou R en montagne très bon, cervélo avec Graphit 40 ou 50mm très bon, Cervélo et Fulcrom très très bon. faut essayer le cadre avec des roues pour s’en rendre compte car le comportement n(est pas le même suivant les roues. Albert

    Bonjour Pascal,

    Merci pour l’information 🙂 C’est l’opinion qui ressort en général chez les coureurs. Il est vrai qu’il faut bien considérer le budget lié à ce changement et le côté technique à acquérir.

    Il y a des ressentis apparemment quasi identique grâce à des pneus + chambre à air chez la marque Veloflex. Ils fabriquent également des boyaux.

    A tester 😉

Alexandre

Bonjour,
Je vous remercie de votre article très intéressant et complet !!
Je voudrais avoir quelques renseignements à propos des roues vélo route en carbone avec zone de freinage aluminium. Quels sont les avantages d’avoir une paire de ce style là par rapport aux full carbone? De plus, quelle est, selon vous, la meilleure hauteur de jante pour des parcours en plaine et en montagne? Au final, que me conseillez-vous: des roues carbones avec zone de freinage aluminium ou des roues 100% carbones? Quelles sont, selon vous, les meilleures marques de roues de vélo? Auriez-vous des produits à me proposer sachant que mon budget pour une paire de roues est d’environ 1300-1400€?
Cordialement,
A.Goux

Ajouter un commentaire