effet

Boire en vélo : 2 astuces pour bien s'hydrater

boire et s'hydrater en véloBoire est la clé du succès en vélo, car la déshydratation est le premier facteur qui limite votre performance, devant votre poids, le manque d’entraînement ou l’hypoglycémie. Après deux petits remerciements pour fêter les 2000 abonné(e)s aux articles de la Meilleure Cyclo, chaque semaine, vous découvrirez 2 astuces très efficaces pour bien vous hydrater.

Si tu as aimé cet article, découvre chaque semaine, en vidéo, comment améliorer ta moyenne tout en restant motivé. Inscris-toi ici

bannière bonus récupération

 

Retranscription de la vidéo :

Bonjour les amis et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog La Meilleure Cyclosportive de votre vie. C’est une semaine un peu particulière parce qu’il y a beaucoup de belles choses à fêter ensemble pour le blog.

La première, c’est qu’on a dépassé les quinze mille visites chaque mois, on est sur un rythme de près de deux cent mille visites à l’année, ça c’est grâce à vous et vraiment, je vous remercie de votre enthousiasme, de votre élan. Donc, je fais cette petite vidéo supplémentaire dans la semaine pour vous remercier. Et puis, surtout, on a dépassé les deux mille abonnés à La Meilleure Cyclosportive de votre vie. Donc, vous êtes plus de deux mille à recevoir chaque semaine les vidéos de conseils et là où je vous remercie vraiment, bien sûr, c’est de vous être abonné et de partager avec moi régulièrement ses contenus, vos commentaires et remerciements qui, pour moi sont ma motivation ; ça me stimule. Oui, je vous donne beaucoup d’apports, de conseils, d’astuces gratuitement, c’est l’état d’esprit de ce blog, le partage, donc c’est avec plaisir et quand vous me mettez des messages de remerciements, ben, j’adore ça.

Donc, ça c’était le premier merci, et le deuxième merci, c’est que si on est arrivé à plus de deux mille abonnés à La Meilleure Cyclosportive, l’effet est  que quand je contacte des cyclos pour avoir des invitations – comme ça a été le cas pour la Risoul Queyras et j’espère que ça le sera encore pour d’autres -, eh bien, ça a du poids. Quand je contacte des experts ou des fournisseurs de matériel, eh bien ça a du poids et ça, je sais que je vous le dois parce que nombreux parmi vous avez recruté des amis ; je pense notamment à mon ami Seb avec qui on a fait le Ventoux et qui avait recruté son pote Fred avec qui j’ai sympathisé pendant la montée du Ventoux et qui m’a tordu à l’arrivée de la troisième montée. Je pense à Stéphane de La Réunion à qui je fais une bise, parce que tellement il va vite que maintenant il s’est cassé le doigt, donc Stéphane j’arrive pas à te joindre par téléphone, mais je t’envoie une bise par là et je sais que tu recrutes beaucoup… tu dis à beaucoup d’amis de La Réunion de venir, j’ai beaucoup de personnes de La Réunion, et c’est vraiment super. Je pense aussi à Walter chez qui j’ai passé trois jours à Pau avec sa petite famille, notamment Monique que j’embrasse et qui a recruté son pote Éric et d’autres potes, etc. Donc, vous voyez, si La Meilleure Cyclo marche bien, fonctionne bien à la résonnance, c’est grâce à vous et je vous remercie. Bon, trêve de remerciements, on se croirait à la remise des César.

La vidéo d’aujourd’hui vous parle de deux astuces très importantes pour l’hydratation, et de petites astuces simples. On en avait parlé avec Walter pendant l’étape du Tour et c’est vrai que c’est un truc très important. Vous savez que la déshydratation, c’est le facteur, le premier facteur limitant avant l’alimentation, avant même l’entraînement. Si vous perdez 1 % de votre poids en eau, donc ce n’est rien du tout avec les chaleurs qu’il fait en ce moment, vous perdez 10 % de vos performances. Si vous perdez 2 %, vous perdez 20 % de vos performances. Donc, 20 % de vos performances, eh bien, c’est deux trois kilomètres-heure en côte en moins et quand on monte à douze kilomètres-heure et quand on monte à neuf kilomètres-heure, on n’a pas la même sensation, donc, c’est très important. Et pour ça, la première clé c’est de boire régulièrement, il faut boire un petit peu, mais régulièrement. Donc, toutes les dix minutes c’est l’idéal et pour ça – je l’ai dit en coaching commun du programme « quatre heures par semaine » -, la meilleure façon c’est de s’éduquer. Comme on s’entraîne à bien pédaler, il faut s’éduquer à boire. Comment ? Eh bien, vous mettez un timer. Aujourd’hui, avec votre montre ou votre compteur qui sonne toutes les dix minutes, quoi qu’il arrive, toutes les dix minutes vous prenez votre gourde et vous la mettez dans la bouche, vous prenez une gorgée ou deux, et vous continuez, toutes les dix minutes, vous buvez comme ça. Vous allez vous conditionner à l’entraînement pour apprendre à boire régulièrement. Et ça, c’est la clé pour ne pas se déshydrater.

La deuxième astuce que je vous donne, beaucoup la connaissent, mais c’est : que met-on dans les bidons d’eau ? Dans les bidons des vélos, moi je vous conseille de mettre de l’eau, je l’ai déjà dit, je le redis, l’eau est la seule boisson qui vous réhydrate vraiment. Chaque fois que vous mettez quelque chose dans l’eau, ça a un effet diurétique. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que ça vous fait éliminer plus vite de l’eau. Si vous mettez du thé par exemple, le thé est diurétique et vous éliminez plus vite l’eau que vous avez absorbée. Alors, pour éliminer, pour récupérer après une compétition, c’est très bien, mais pendant la compétition vous avez besoin de garder votre eau le plus possible. Donc, chaque fois que vous mettez quelque chose dans l’eau, du thé, du sucre, du miel, du citron, des boissons énergétiques évidemment, eh bien, vous mettez un effet diurétique dans l’eau, du Coca Cola, tout ce que vous voulez, chaque fois que vous mettez quelque chose dans l’eau, c’est diurétique, sauf si vous mettez du sel de bicarbonate ou du sel évidemment, mais ça n’est pas très bon et c’est moins utile que du sel de bicarbonate.

Donc : Première option, je répète, faites un bidon d’eau, c’est toujours important, même pour s’en mettre sur le haut et puis pour boire boire boire… Deuxième option, vous faites vous-même votre mélange, vous mettez ce que vous voulez que vous aimez bien et vous mettez dedans un peu de sel de bicarbonate, une demi-cuillère à café suffit. Vous ne sentirez pas le goût si vous mettez autre chose à côté et, vraiment, ça permettra de mieux retenir l’eau, d’annuler l’effet diurétique et aussi, de désacidifier le corps. Avec l’effort, il est acidifié. Donc, ça c’est si vous le faites vous-même et si vous prenez des boissons énergétiques, prenez les boissons énergétiques… Bon, soit vous rajoutez du bicarbonate vous-même, soit vous avez des boissons énergétiques, notamment chez Oversteam, – je n’ai pas de contrat d’affiliation ou quoi que ce soit avec Oversteam, mais je le dis parce qu’ils font de très bonnes boissons dans lesquelles il y a du bicarbonate, du sel de bicarbonate dedans et donc ça, c’est très bien avec du McDo, des choses comme ça. Et puis vous avez aussi maintenant des marques comme I-five et Powerbar qui ont sorti des petites capsules d’électroligth. C’est quoi ? C’est juste des sels minéraux et des vitamines avec du sel de bicarbonate dedans. Donc, ça vous recharge juste en minéraux, c’est très bien. Moi, je pense que l’alimentation doit se prendre par des gels ou par des barres et l’hydratation, elle, doit se prendre par les bidons et avec des minéraux et des vitamines, vous transpirez moins et vous verrez, vous faites moins de crampes. Voilà.

Une dernière astuce qui m’a été donnée par un des membres de La Meilleure Cyclo et que je trouve exceptionnelle pour ceux qui sont victimes de crampes chroniques et récurrentes, c’est de supprimer les tomates. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai pas encore fait les recherches, mais vous me connaissez, je vais les faire. Mais j’ai testé, c’est vrai qu’à une période, là, entre deux, entre les deux pics de forme, j’étais un peu victime de crampes avec la chaleur, etc. J’ai supprimé les tomates, parce que l’été on mange pas mal de tomates. Et par magie, clac, plus de crampes, plus du tout de crampes. Hier soir, j’ai mangé au restaurant, j’ai mangé une salade niçoise, il y avait des tomates. J’ai dit, bon, je les mange quand même. Ce matin, j’ai été rouler et paf, j’avais un petit peu de crampes. Alors, bon, si vous avez constaté ça aussi, eh bien, faites-le. En tout cas, comme d’habitude à La Meilleure Cyclo, ne me croyez pas sur parole, testez. Testez pendant dix jours, vous arrêtez les tomates et vous voyez si ça va mieux au niveau des crampes. Bien sûr, si vous êtes victimes de crampes. Si vous n’êtes pas victimes de crampes et que vous aimez les tomates, mangez-en parce que c’est un super fruit.

Je vous dis à très bientôt sur une prochaine vidéo de La Meilleure Cyclosportive et maintenant, à vous de jouer.