Ma semaine sans Gluten

Ma semaine sans Gluten

On en parle beaucoup en ce moment. Je ne suis ni allergique ni intolérant au gluten, mais j’ai voulu tester par moi-même, après avoir étudié les effets du gluten sur l’organisme.

Si tu as aimé cet article partage-le et inscris-toi à l’infolettre (newsletter) du blog, tu bénéficieras en plus d’un super bonus pour progresser Inscris-toi ici
Laisse un commentaire ou une question juste après la retranscription en texte ci-dessous. Merci 😉

Retranscription Texte de la vidéo :

Bonjour les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de La Meilleure Cyclosportive de votre vie dans laquelle je vais partager une expérience que j’ai faite d’une semaine sans gluten.
On parle beaucoup du gluten, en ce moment, des réactions d’intolérance, d’allergie. Les régimes sans gluten, les produits sans gluten apparaissent. Est-ce que c’est une nouvelle mode ou est-ce vraiment efficace ? Parce que, après tout, le tennisman Jokowitch, qui aujourd’hui domine le tennis mondial, dit que depuis qu’il a adopté une alimentation sans gluten, ça a révolutionné son tennis, sa forme, etc. Donc je me suis dit : on va tester.

J’avais étudié certaines choses, mais comme d’habitude, ce qu’il y a dans les livres, c’est intéressant si on les met en application.

Les bénéfices ressentis

Voilà comment j’ai mis en place une semaine sans gluten, de manière progressive – comme d’habitude.
Quels sont déjà les bénéfices que j’en ai tirés au bout d’une semaine ?

Qualité du sommeil

Très clairement, pour moi les bénéfices sont palpables, au niveau de la qualité du sommeil, une bien meilleure qualité de sommeil. Je m’endormais un peu plus facilement, mais surtout, le matin au réveil je sentais une meilleure qualité de sommeil, moins de douleurs musculaires ou articulaires ressenties pendant cette semaine-là.

Perte de poids

Évidemment, perte de poids. Une semaine où, sans faire particulièrement d’efforts – je dirais même en faisant quelques écarts, car ces derniers temps, certains le savent, ma femme étant enceinte, le soir on allait un peu manger des glaces ou un petit carré de chocolat supplémentaire, des choses comme ça – le constat a été que j’ai perdu plus d’un kilo en une semaine en ne changeant que ça dans mon régime, c’est-à-dire arrêter le gluten.

Regain d’énergie

Plus d’énergie physique, très clairement. Cette semaine-là, j’ai senti que les efforts intenses, je les tenais plus longtemps. Vous savez, de tenir un effort et puis on arrive au bout, on lâche un peu, on a mal, et, là, arriver au bout et sentir que je peux y aller un petit peu plus. Ça a été un moment dans ma saison où j’ai basculé et j’ai pu franchir des étapes supérieures.

Amélioration ORL et plus de sérénité

Ensuite, moins de sécrétions ORL, moins de rhume, d’irritabilité, de choses comme ça. Et surtout, au niveau mental, deux choses importantes : d’abord, un sentiment d’être cool et de sérénité qui va peut-être avec la qualité du sommeil, de prendre les choses avec plus de recul, un peu moins d’irritabilité. Je suis quelqu’un de calme, mais quand même, j’ai senti un peu plus de sérénité et surtout, une capacité de concentration et de créativité vraiment exceptionnelles, à tel point que pour être sûr que ce soit ça, j’ai testé une deuxième semaine de gluten quinze jours trois semaines après pour voir vraiment les effets et quand j’ai repris une alimentation avec du pain, des choses comme ça, des pâtes, j’ai senti que tout ce que je viens de vous dire, ça reprenait un petit peu. C’est-à-dire que pour maintenir mon poids, il fallait que je fasse plus attention, la qualité de sommeil était un petit peu moins bonne, ma concentration, mon énergie, ma vitalité, quasiment du jour au lendemain et quand j’ai repris une autre semaine sans gluten, ça a à nouveau fonctionné. Comment expliquer ça ? D’abord, il faut savoir qu’au départ, depuis sept cent mille ans grosso modo, l’être humain mange des produits qui sont faits par la nature et c’est seulement depuis cinq à dix mille ans qu’il a appris à cultiver certaines céréales, à les cultiver, à les cultiver dans de grands champs en grosse quantité, ce qui a permis de le sédentariser, mais évidemment, il y avait moins de variétés du coup dans les céréales puisque les céréales faisaient de l’autoreproduction et donc, forcément, il y a une perte de richesse. En développant toujours pareil, les céréales ont perdu de cette richesse-là.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten, qu’est-ce que c’est ? C’est la combinaison de certaines protéines avec de l’amidon, qui va faire qu’en fait, ça fait agglutiner l’amidon, clairement son rôle, ce qui fait que quand on fait lever de la pâte ou quand on fait chauffer des pâtes, elles gonflent et elles s’agglutinent et non pas elles se dégradent. Alors, il y a plusieurs protéines, mais celle qui provoque des effets, c’est la prolamine, peu importe, mais c’est elle qu’on va retrouver dans toutes les céréales. Les céréales qui en contiennent le plus et qui sont le plus agressives, c’est tout ce qui est à base de blé, d’épeautre et de kamut. Par contre, celles qui en contiennent le moins, et quasiment cinq pour cent pour le riz, l’avoine, le seigle un peu plus, une trentaine de pour cent, mais c’est celles qui auront le moins d’effets sur vous. Encore une fois, je ne suis ni allergique au gluten ni intolérant au gluten, a priori j’ai fait des tests, mais chez moi ça entraînait des effets comme ça. Donc, c’était intéressant à essayer.

Ses effets sur l’organisme

Qu’est-ce qu’il se passe dans l’organisme ?

Quand les céréales, les protéines de blé, de gluten ne sont pas complètement… parce que ce sont de longues protéines qui sont enchevêtrées avec l’amidon, donc, elles ne sont pas complètement dégradées par la digestion. Souvent, ce qui se passe c’est que, arrivées au niveau de l’intestin, elles irritent la paroi intestinale et elles créent un petit peu des brèches qui vont faire qu’elles vont tomber, elles vont glisser directement dans le sang puisque derrière les intestins, ça va directement dans le sang, et du coup, elles vont faire une irritation des intestins, donc on peut avoir une espèce de ballonnement et ensuite, leur composition fait qu’elles vont aller prendre la place de certains capteurs, des récepteurs chimiques dans l’organisme au niveau immunitaire, au niveau cérébral, au niveau de nos organes et c’est ce qui fait que, forcément, plutôt que ce soient les bons capteurs qui viennent bien faire fonctionner votre organisme, ce sont des capteurs passifs on va dire, des récepteurs passifs, le gluten, qui va venir dérégler plusieurs choses.

On se rend compte qu’il y a plusieurs pathologies liées à ça, plusieurs études ont été faites, notamment  en Suède et aux États-Unis, qui ont montré, d’abord, des foyers infectieux permanents et chroniques, on s’en rend pas forcément compte, mais vous avez des réactions inflammatoires chroniques dues au gluten qui vient irriter, encore une fois j’ai parlé des parois intestinales, mais qui vient… toutes les allergies qui sont dues au gluten, c’est une hyper activation du système immunitaire.

Toutes les allergies liées au gluten, souvent, directement au gluten ou indirectement, c’est qu’il y a une hyper activation de système immunitaire qui fait qu’on est en permanence un peu fatigué, cette énergie on l’a moins disponible pour notre mental, pour notre sport, nos muscles, et ça, ça nous fatigue. Donc, il y a une fatigue, un affaiblissement du système immunitaire parce qu’hyper occupé quelque part et donc il est libre pour autre chose : les rhumes, les angines, les infections ORL, etc.

Au niveau du trouble du comportement : on a observé beaucoup de troubles du comportement parce que les protéines du gluten ont été observées dans le liquide céphalorachidien et plus on en mange et plus il y en a parce qu’elle rentre facilement dans ce liquide-là, entraînant des troubles, comme je l’ai dit, de la concentration, du sommeil, de l’irritabilité, au niveau affectif, sociabilisation, apprentissage, on note très clairement un impact du gluten. Des études ont été menées sur le dynamisme sexuel, sur la performance musculaire et cardiovasculaire et sur… Voilà, j’ai oublié, j’ai des problèmes de mémoire parce que j’ai recommencé à manger du gluten.  😉 J’ai encore diminué.

Donc, très clairement, le développement de la culture intensive de blé et aujourd’hui, le fait qu’on en mange de plus en plus, alors qu’au départ on est tolérant, il n’y a pas de problème, mais voilà, le fait d’en manger de plus en plus, et on en met… L’industrie agroalimentaire en met de plus en plus, eh bien, ça crée des réactions. Un petit peu, ça va, mais trop, ça crée des réactions, encore une fois par rapport à tout ce que je vous ai dit, le fait que ça aille prendre la place de récepteurs, ça irrite la paroi intestinale et ça rentre dans le sang. Donc, dans le sang, si vous voulez, ça va être.. Une fois que ça va être dans le sang, ça va être pris comme un antigène par notre organisme, parce que c’est pas des globules rouges, c’est une vraie molécule de protéine, donc c’est peut-être un agresseur et notre système immunitaire va aller sauter dessus et ça va créer des affaiblissements et tout un tas de conséquences même au niveau mental.

Ma méthode sans gluten

Et maintenant, les amis, ma méthode sans gluten, en tout cas, moi, ce que j’ai fait moi qui suis pour diminuer progressivement et ça, j’insiste, c’est le n° 1 de la méthode : diminuez progressivement. Ne changez pas complètement vos habitudes du jour au lendemain, une semaine sans gluten, ça peut être assez difficile parce que ça change pas mal les habitudes.

Principalement, où y a-t-il du gluten aujourd’hui ?

Dans le pain, dans les pâtes que les sportifs mangent beaucoup, en tout cas les pâtes au blé, aux céréales et puis, dans beaucoup de biscuits, de gâteaux, de choses comme ça.

Moi, j’ai commencé très clairement par diminuer la consommation de pain ou la remplacer par des pains à l’avoine, des pains au sarrasin, des pains au quinoa, j’ai goûté, c’est assez intéressant parce qu’ils sont beaucoup moins riches en gluten. Et puis après avoir fait ça, parce que c’est des pains un petit peu moins sympa quand même, j’ai diminué progressivement ma consommation de pain pour que dans ma semaine sans gluten, je n’aie quasiment pas mangé de pain.

Ensuite, au niveau des céréales du petit déjeuner, pareil, vous le savez, j’ai remplacé depuis longtemps les céréales habituelles par de l’avoine qui contient assez peu de gluten et pendant cette semaine sans céréales, je n’ai eu que des petits-déjeuners avec des fruits, plus un complément alimentaire, de la spiruline fluide que vous connaissez, et juste des fruits jusqu’à midi.

Après, je mangeais normalement le midi. Pour voir ce que ça donnait et effectivement, j’ai eu tous les effets dont je vous ai parlé. Ensuite, au niveau des pâtes, j’ai remplacé soit des pâtes au quinoa ou au sarrasin, ça vaut le coup de goûter, c’est assez bon. Des pâtes aussi aux lentilles, ça existe, dans des magasins bios on trouve des pâtes aux lentilles qui sont extrêmement bonnes et puis d’autres féculents entre guillemets. Donc, les légumineuses dont je parle souvent et le riz et les pommes de terre qui ne contiennent pas de gluten.

Vous voyez, ça vous laisse une palette assez large pour supprimer pendant une semaine, en tout cas pour diminuer votre consommation de gluten et ça, c’est assez intéressant.

Ensuite, le dernier écueil c’était les petits gâteaux, les biscuits, les chocolats, les gâteaux chocolatés, les choses comme ça. J’avais déjà diminué, mais là j’ai essayé pendant une semaine de m’en extraire, toujours un petit peu, un carreau de chocolat y a pas de gluten dedans, très peu de sucre, de gâteaux, de pâtisseries, mais quand on s’entraîne, on se rend compte qu’il y a certaines choses, des barres, notamment aux céréales, qu’on prend et qui ont du gluten, eh bien, j’ai trouvé la marque SIS qui fait des produits pour les sportifs sans gluten, c’est assez bon, c’est pas plus cher qu’un autre et c’est quand même très efficace.

Voilà toutes mes stratégies pour diminuer. Diminuer progressivement, remplacer petit à petit du pain par d’autres céréales, voire diminuer le pain, les céréales du matin, plutôt de l’avoine ou essayer les petits déjeuners brûleurs de graisse avec des fruits, ce qu’on appelle des miames, et puis essayer de diminuer la consommation de gâteau ; il existe des petites galettes de riz carrées qui sont très bonnes, vous pouvez y mettre, si vous voulez manger, vous pouvez diminuer le gluten, je me fais un petit plaisir à côté, vous pouvez y mettre de la confiture, du chocolat dessus. C’est bon, il y en a même avec directement du chocolat, c’est très bon pour votre petite gourmandise.

Et puis au niveau du sport, c’est pareil, essayez de prendre des choses qui n’ont pas de céréales et qui sont faibles en gluten.

Voilà, c’est ce que j’ai testé moi, encore une fois, ne croyez personne sur parole, ni les experts ni tout ce qu’on dit aujourd’hui, parce qu’après tout il y a les deux, il y a une partie de l’industrie agroalimentaire, des gens en costard-cravate-col blanc et a priori intelligents, qui ont fait des études et qui disent : « mais non pas du tout, les céréales c’est très bon ». Vous avez d’autres personnes des fois, qui ont l’air un peu allumées écolo machin, qui disent : « ouais, mais le gluten, le gluten ! ». Moi, je vous invite à vous faire votre avis par vous-même, testez comme ça de manière progressive. Moi, sur deux-trois mois, j’ai fait une journée sans gluten puis deux journées puis trois journées, quand je suis arrivé à faire trois journées sans gluten, j’ai dit : bon, je peux faire une semaine sans gluten, comme ça, une semaine, dix jours pour voir le vrai impact. Clairement aujourd’hui, moi, j’adopte une consommation plutôt sans gluten, c’est-à-dire pas un intégriste anti-gluten, mais chaque fois que je peux m’en passer, si je suis invité au restaurant et qu’il y a du riz et des pâtes, je vais prendre plutôt du riz, le matin je vais prendre des précautions comme je vous ai dit et je ne m’en porte pas plus mal, même beaucoup mieux. Comme je vous l’ai dit, meilleure qualité de sommeil, meilleure concentration, plus d’énergie, plus de résistance à l’effort et une perte de poids plus facile sans me contraindre.

 

Voilà les amis, maintenant c’est à vous de jouer, je vous propose d’essayer au moins une journée et de me laisser vos commentaires juste en dessous, ce que vous retenez de ça, est-ce que ça vous a fait quelque chose ou pas. Une journée, si vous sentez quelque chose, vous le mettez dans les commentaires, essayez de le faire une semaine à dix jours le temps de détoxifier l’organisme et de voir les vrais effets. Moi, j’aimerais bien que vous reveniez sur cette vidéo et que vous laissiez vos commentaires et qu’on partage ensemble peut-être d’autres astuces que vous avez vous pour diminuer le gluten.

Comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur « j’aime » et partagez-la un maximum à vos amis. Vous pouvez vous abonner ici sur le lien pour avoir un nouveau bonus sur l’alimentation. Je suis en train de mettre en place, vous avez constaté, plusieurs bonus, en fonction du thème, comme ça je ne vous embête pas : s’il y a un thème qui ne vous intéresse pas ne vous inscrivez pas et s’il y a un thème qui vous intéresse inscrivez-vous quand je publierai des vidéos sur le sujet, vous serez averti sur ce type-là et vous ne recevrez pas des sujets qui ne vous intéressent pas. J’espère que ça vous plaît, que c’est une bonne idée, vous pouvez me le mettre aussi dans les commentaires si c’est une bonne idée.

En attendant, à vous de jouer, passez à l’action et moi, je vous dis : à la semaine prochaine les amis.

Articles relatifs

Le bon équilibre en protéines

Trouver le bon équilibre en protéines pour performer sans prendre...

4 raisons de manger les fruits en début de repas

Voici pourquoi vous devriez manger vos fruits avant le repas...

Souhaitez-vous participer à ce défi fou ? Votre meilleure astuce pour vous affuter ou perdre du poids

Nous approchons des courses cibles de l’année, des cyclosportives de...

Commentaires (13)

Ou se procuré de la spiruline fluide?

flo

effectivement j’ai adopté ausi

Nouzha

L avoine et le lin sont déjà présents ds mon petit déjeuner . La spiruline matin et midi . Je vais essayer de diminuer pain et pâtes .

David's

J’en mange déjà moins,par contre les pâtes sans gluten genre Barilla ça vaut quoi?

Enrique

Bonjour à tous et à toi Nicolas.

Je suis ton blog depuis un moment ,cela m’a servi a structurer un peu plus mon entrainement.
Mais maintenant, en analysant un peu plus tes vidéos, je me demande comment tu fais pour savoir si tel ou tel aliments,repas,produit « miracle » est réellement efficace ?
Étant donné que tu essayes quasiment tout ce dont tu parles,
Exemple, gluten ok, mais ce n’est pas les effets de la spiruline ou du petit déjeuner bruleur de graisse ou le bicarbonate de soude dans les bidons ou etc..?
Après le fait de dire, il ne faut pas croire la pub ou autre, essayez et faites vous votre opinion.
C’est pas le principe de la pub?
Bref pour conclure je trouve que ton blog dérive doucement mais surement vers .. je ne sais comment le dire.

Bien sportivement

    Nicolas

    Salut Enrique,

    Ta remarque est pertinente, J’ai des protocoles de teste sur 10, 20 ou 30 jours.
    Je controle les effets qui change physiquement, psychologie, etc…
    Exemple le petit dej bruleur de graisse m’a permis d’arriver à 86 kilos, mais je n’arrivé pas a descendre en dessous.
    J’ai essayer plein de chose sans effet.
    Quand j’ai fait la semaine sans gluten j’ai décollé de 1 ou 2 kilos, je me sens mieux etc…
    Tu coup j’adopte se mode de vie.
    Puis 3 mois plus tard je test la spiruline et là je vous un effet d’amélioration dans les 8 jours par rapport à mes habitudes
    etc…
    J’essais sincèrement de partager ce ui marche pour moi et mes clients.
    Après libre a chacun de suivre, tester ou pas

    bien à toi,

    Salut Enrique,
    En ce qui me concerne, bien que je ne sois ,plus coureur, je prends depuis trois ans de la spiruline par cure d’un mois trois fois l’an. Bénéfice: meilleur condition physique par moins de fatigue. Je supporte mieux les séances d’entrainements sou longues, je ne suis plus qu’un cyclotouriste essayant de roulé à 32 de moyenne et parfois une cyclo allant plus vite. J’ai réussi à tenir un groupe de coursier de 1ère caté sur 100 km mais je n’ai pas pris un seul relais… A toi de faire l’essai et de voir…

jean

Je vais tester une semaine sans gluten. A priori ca me parait pas si compliqué avec les produits de substitution.
Par contre le prix de spiruline fluide est pour moi dissuasif. Je compte la remplacer par de la spiruline bio en gelule

Jean-Michel

Salut Nico,
Sur les conseils de mon épouse, j’ai progressivement diminué le gluten. Comme toi, je ne suis pas un anti-gluten, il m’arrive d’en consommer un petit peu, si je prends une pâtisserie (sacrée gourmandise quand tu nous tient). Nous faisons notre pain nous même avec de la farine et de la levure du boulanger sans gluten. Et je mange des pâtes sans gluten également. J’ai trouvé très rapidement un changement au niveau digestif. Incroyable, surtout au niveau des selles (pour un cycliste …lol). Changement aussi au niveau du tonus, moins de lassitude.
Pour ce qui est de la spiruline, j’en consomme régulièrement, pure, en paillette. Qu’en penses-tu?
Merci pour cette vidéo très intéressante

    Nicolas

    Bravo pour ta démarche jean Michel tu as tout compris.
    La spiruline en paillette c’est la plus assimilable … loin derrière la spiruline fluide ( 5 fois plus assimilable).
    Si tu peux l’essayer 1 fois fait le et tu me dira la difference

metz jacques

Bonjour Nicolas,

J’ai pratiquement cessé de manger du pain il y a plusieurs années et je ne prends pas de kilos même si je fais des écarts d’alimentation.
Ta vidéo est pertinente.
Je n’avais jamais pensé que le gluten pouvait contribuer à la prise de poids avant la lecture de ton document.
J’invite tous tes lecteurs à prendre en considération tes propos.
Sportivement
Jacques

Bernard

Salut Nicolas. Ton reportage a le mérite d exister mais étant intiolerant depuis 30 ans, je peux t affirmer que l on ne peut pas se contenter de ce que tu dis dans la vidéo. Le problème est plus complexe que cela et un régime sans gluten nécessite un arrêt complet de la prise de gluten. Et malheureusement, on en trouve de partout y compris dans beaucoup de chocolats. Il existe un site très complet qui se nomme l afdiag et qui explique en profondeur la pratique du « sans gluten ». Voilà, a ta disposition si tu souhaite d autres infos et je le répète , bravo pour avoir parlé de ce sujet.

Ajouter un commentaire