Le pouvoir des micronutriments en vélo

Le pouvoir des micronutriments en vélo

En hiver, notre alimentation est moins riche en micronutriments, comme les vitamines et les minéraux, mais en été nous éliminons plus à cause de la chaleur. Pour un sportif, une alimentation saine ne suffit pas et les risques de carences sont élevés. Voici comment choisir vos compléments alimentaires :

Transcription texte de la vidéo :

Bonjour les amis et bienvenue sur cette nouvelle vidéo de La Meilleure Cyclosportive de votre vie, toujours en direct de la montagne, ma montagne, en plein cœur de l’hiver où il n’y a pas beaucoup de neige. Eh oui, ça fout un peu les boules, mais c’est comme ça.
Aujourd’hui, je vais vous parler des micronutriments.

L’alimentation est un élément essentiel de la préparation sportive en général, et cycliste en particulier, parce que si on ne nourrit pas bien notre organisme, on n’est pas performant, on récupère moins bien, on peut moins bien s’entraîner, on a moins le moral, on peut moins dormir, etc. Donc, vous le savez, l’alimentation est un élément crucial.

Mais aujourd’hui, j’aimerais revenir sur quelques points très importants. Parce que, au départ – après la guerre, et finalement jusqu’à il y a très peu de temps, les années 80/90 –, l’essentiel de la nutrition, les bases, c’était les grands groupes nutritionnels. C’est-à-dire lipides, protéines et glucides. Il fallait bien équilibrer ça, avoir la quantité d’énergie globale sur la journée suffisante, et une répartition, grosso modo, 50/55 % de glucides, un peu plus si vous faites du sport ; entre 20 et 30 % de protéines selon votre profil, et entre 25 et 20 % de lipides, encore une fois selon ce qu’on fait comme activités.
Bon, très bien. À partir de là, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’en ayant cette base de raisonnement, les gens se sont dit que si tu manges ça, tu auras tout ce qu’il faut, parce qu’en mangeant les aliments qui vont t’apporter cet équilibre nutritionnel, entre protéines, glucides et lipides, tu auras tout ce qu’il te faut et tu auras une alimentation saine et équilibrée.

Et c’est ce qui est souvent repris, même par certains spécialistes, même en cyclisme, qui te disent « mais non, si tu as une bonne alimentation équilibrée, c’est bon, ça suffit, ça t’apporte des minéraux ». Eh bien, je vais vous montrer que c’est une grosse connerie, et que cette logique-là a entraîné petit à petit le développement de la « junk food », parce que la « junk food », c’est ça, on vous apporte la quantité de calories qu’il vous faut et ça suffit. Sauf que, et vous le savez bien, si vous n’avez que du sucre et du gras, et même des protéines, mais sans micronutriments à côté – c’est-à-dire les vitamines, les oligoéléments –, vous allez avoir la quantité d’énergie nécessaire, mais vous ne pourrez pas l’appliquer. Vous ne pourrez pas avoir un fonctionnement sain de votre corps, et encore moins un fonctionnement optimal quand on est sportif.

Évidemment, depuis quelque temps – mais finalement assez tôt. Il y avait certains précurseurs, mais véritablement c’est depuis les années 90/2000 que l’on a mis en avant l’intérêt d’avoir des compléments alimentaires pour avoir des micronutriments. Je vais donner plusieurs exemples, mais par exemple, le fer. Si je vous donne des sucres pour être performant, mais que vous n’avez pas de fer, qu’est-ce qu’il va se passer ? Vous aurez l’énergie pour faire une performance, mais jamais vous n’aurez l’oxygène suffisamment apporté dans les muscles puisque le fer sert à le transporter ; il va dans les globules rouges – ils sont rouges parce qu’il y a du fer dedans – et va transporter l’oxygène dans les muscles. Mais si vous n’avez pas assez de fer, vous n’avez pas assez d’oxygène dans les muscles, vous ne consommez pas le sucre et très vite vous transformez le sucre en acide lactique et, très vite, vous avez les muscles qui deviennent durs et vos performances diminuent.

Je ne dis pas qu’avec du fer vous aurez plus de performances, mais vous tiendrez une performance haute plus longtemps, et vous récupérerez plus vite.

C’est la même chose pour le manganèse, le magnésium, le chrome ; prenons le magnésium : si vous manquez de magnésium, que va-t-il se passer ? On sait que ça a des effets sur le sommeil, sur la nervosité, etc., mais au niveau du muscle, on sait que pour être performant longtemps, il faut savoir forcer, mais aussi être relâché. Par exemple, quand vous pédalez, pendant la phase de poussée, vous contractez votre quadriceps, mais vous relâchez vos ischios. Parce que si vous ne faites pas ça, quand il va falloir tirer, vos ischios seront déjà fatigués. Donc vous pourrez le faire moins longtemps si vous n’arrivez pas à vous relâcher. Jusque là, on est d’accord. Sauf que si vous manquez de magnésium, vous pourrez toujours essayer de vous relâcher, involontairement, vos muscles ne se relâcheront pas assez parce qu’ils manquent de magnésium.

J’espère que vous comprenez avec ces exemples-là ; on pourrait dire la même chose avec le chrome qui est responsable, si on va plus dans le détail, du métabolisme du sucre, par exemple ; avec le manganèse, le zinc, etc.

Il y a tout un tas de micronutriments – comme les oligoéléments dont je vous ai parlé, mais je vais aussi vous parler de la vitamine C, c’est aussi bien de parler des vitamines – dont on a besoin et qui sont presque plus importants d’avoir en grande quantité que les fameux glucides avant le repas. Faire attention à manger ce qu’il faut en protéines et en lipides. C’est important, mais ce n’est pas suffisant, il y a aussi les micronutriments qui sont très importants.

Pourquoi je vous dis ça ? Parce qu’aujourd’hui, il y a beaucoup de compléments alimentaires

C’est le deuxième chapitre important dans cette vidéo. Maintenant que vous avez compris que les micronutriments sont importants, qu’il faut avoir des vitamines et des minéraux, où aller les chercher ?
Dans l’alimentation traditionnelle, les légumes, les fruits, etc., on constate aujourd’hui que ça ne suffit pas. Pour deux raisons, essentiellement : d’abord, parce que clairement, aujourd’hui, la plupart de nos aliments sont moins riches. La terre est moins riche. Je vous donne l’exemple du manganèse : il y en a très peu dans la terre des pays occidentaux, donc soit on l’enrichit chimiquement, et vous avez compris…, soit vous pouvez manger tous les fruits que vous voulez, tous les légumes, eh bien, vous manquerez de manganèse. Même si vous en mangez des tonnes, il n’y en a quasiment pas dans les pays occidentaux, du manganèse ; du chrome il y en a très peu. Le magnésium et le fer, il y en a, mais pas en quantité suffisante. On se rend compte que les fruits sont moins riches, parce qu’il y a un mode de production axé sur plus de quantité qui fait que les fruits et légumes sont moins riches. Les viandes aussi.
Donc, premier effet, c’est que les aliments sont moins nutritifs. Et aussi, comme on fait moins d’activités qu’avant – avant, quand les gens passaient leur journée aux champs, ils mangeaient 5 à 6 000 calories par jour d’aliments sains, pas d’aliments industrialisés qui sont appauvris en nutriments. Ça pouvait convenir pour quelqu’un de « normal » – on ne va pas dire sédentaire, parce qu’ils n’étaient pas sédentaires, à l’époque –, mais pour vous, cyclistes, qui avez une consommation qui est plus élevée, sitôt que vous faites deux ou trois fois du sport dans la semaine, vous avez une consommation en nutriments élevée, mais on ne mange pas autant qu’avant. On mange moins qu’avant et des aliments moins nourrissants.

Alors, où les trouver ? La réponse est : dans les compléments alimentaires.

C’est le troisième chapitre de cette vidéo. Attention, il y a des compléments alimentaires qui ne vous apportent pas ce que l’on prétend. Je ne dis pas qu’on vous ment, je ne suis pas sur la théorie du complot, mais je suis juste sur le fait de prendre conscience de quelque chose. Je vais l’illustrer d’une manière un peu caricaturale : on vous dit « prenez tel ou tel complément parce qu’il y a du fer, du magnésium… » On va prendre un élément important : le calcium – calcium, potassium… Le calcium, c’est très important. Du calcium, il y en a dans quoi ? Il y en a dans le calcaire, et il y en a dans les os. Sauf que si vous mangez un os ou du calcaire – le calcaire c’est une pierre (sur laquelle on fait de l’escalade, par exemple) –, vous pouvez avaler autant de kilos de calcaire ou d’os que vous voulez, votre système digestif n’est pas équipé pour transformer le calcium dans les os en calcium qui soit assimilable par vos cellules. Donc, vous ne l’absorberez jamais. Vous pouvez prendre un clou et le sucer tant que vous voulez, vous ne chopperez jamais le fer qui est dedans. Parce que votre système digestif n’est pas équipé pour transformer ce fer en un fer – je vous passe les Fr2+, Fr3+, on ne va pas rentrer là-dedans – qui soit assimilable par vos cellules.

Le problème, c’est qu’aujourd’hui, dans la plupart des compléments alimentaires qui sont vendus en pharmacie – par l’industrie pharmaceutique, mais chimique –, ils y mettent des tonnes de nutriments pour vous dire qu’il y a deux à trois fois les besoins quotidiens et comme ça, ça suffira. Eh bien, non. En fait, leur truc n’est pas assimilable. Je me souviens de MagneB6, je crois, qui était très riche en magnésium – qui contenait 5 à 6 fois plus de magnésium que nos besoins quotidiens –, parce que ce n’était pas du magnésium assimilable. Non seulement vous pourrez en manger autant que vous voudrez, vous ne remonterez pas votre taux de magnésium dans le sang, mais en plus, vous allez fatiguer vos reins, vos intestins, qui vont devoir gérer tout ça. Vous allez avoir des problèmes rénaux, des infections intestinales, des allergies, des ballonnements en vous demandant pourquoi.

Parce que vous en prenez trop, ça vous fatigue et vous ne l’assimilez pas. Donc, ça ne sert à rien.

Je vous donne un exemple sur la vitamine C. Ce matin, j’ai regardé des comprimés d’acerola. L’acerola c’est pourtant de la vitamine C naturelle – parce que plutôt que de prendre des compléments alimentaires chimiques, prenez plutôt de la phytothérapie, des choses comme ça, faits à base de plantes. Mais ceux faits à base de produits naturels, comme l’acerola, ce sont des comprimés. COM-PRI-MÉS, c’est-à-dire qu’on les a comprimés comme des malades, c’est dur comme de la pierre, ces comprimés-là. Ça se craque et ensuite ça se dissout dans l’estomac. Qu’est-ce que je vois ? Il y a 120 mg de vitamine C dans un comprimé d’acerola. Pourquoi 120 mg ? C’est 150 % de nos besoins quotidiens. On peut se dire, si tu es sportif tu en as un peu plus besoin ; de toute façon, la vitamine C, on ne fait pas de surdosage, on l’élimine. On l’élimine, mais ça fatigue l’organisme. Pourquoi en prendre 10 fois plus ? Ça ne sert à rien.
Parce que tout simplement, en comprimant l’acerola, on lui enlève de son pouvoir d’assimilation.

Soyez donc vigilants à 3 choses : premièrement, de bien prendre des micronutriments, vous en avez besoin.

Comment ?

D’abord, la première des mesures, c’est de manger plus de fruits et de légumes riches en micronutriments. Je ne suis pas végétarien, vous pouvez manger bien sûr du poisson, du fromage – plutôt du fromage de brebis, c’est mieux (on ne va pas rentrer dans la polémique tout de suite) –, mais adoptez une alimentation riche et saine, de préférence bio, parce qu’elle est plus saine pour la terre et, en général, elle est plus assimilable. Donc, d’abord des aliments variés, pas de la « junk food ». Pas que des céréales, pas que toujours des pâtes et du riz, prenez des micronutriments. Ça, c’est le premier point.

Le deuxième point, prenez des compléments alimentaires, mais des compléments alimentaires à base d’éléments naturels, donc évitez tout ce qui est produit pharmaceutique, produit chimique, ça ne sert à rien à part vider votre portefeuille et fatiguer vos reins et votre intestin.

Ensuite, faites attention au conditionnement. Il est très important. Il faut que ce soit un conditionnement plutôt, comme la phytothérapie en général, en ampoules. Les cachets, les poudres très denses, vous ne les assimilerez pas. Prenez des choses fluides, on se rend compte que le taux d’assimilation est meilleur. Donc les ampoules de phytothérapie, ou – vous le savez, je le rappelle rapidement – moi j’utilise de la spiruline, parce que c’est hyper riche, hyper complet, enrichi en vitamine C, et cette spiruline est fluide. Vous pouvez en avoir sur ce lien, mais encore une fois, je ne veux pas vous bassiner avec ça, mais soyez vigilants surtout sur ces 3 éléments : avoir une alimentation riche en micronutriments, plutôt des micronutriments naturels – d’abord nos aliments –, évitez, ça ne sert à rien, d’en prendre des chimiques faits par les laboratoires pharmaceutiques, sérieux, mais qui vont vous vendre du rêve et vider votre portefeuille, et prenez plutôt des choses saines et naturelles, proches de chez vous, et le moins transformé possible. Moins c’est transformé, plus c’est riche.

Un autre excellent moyen d’avoir des micronutriments sains, c’est d’avoir ces fameux extracteurs de jus – mon ami Alexandre Vienne vous en a parlé dans une vidéo –, parce que ça pète les fibres – dans les fruits et les légumes il y a énormément de fibres –, qui sont très bonnes pour nous, mais qui présente l’inconvénient de garder une grosse partie des nutriments. Les ruminants ruminent justement l’herbe, car ce processus permet de casser la cellulose, autrement dit les fibres, et de libérer tout l’aspect nutritionnel.

Comment font les vaches pour être aussi grosses et fortes en ne bouffant que de l’herbe ? C’est parce que, elles, elles savent casser la cellulose, ce que nous ne savons pas faire. C’est pour ça que les ultra-végétariens intégristes disent « moi, en mangeant de l’herbe je vais être aussi fort qu’une vache ou un taureau », ils n’ont rien compris à la vie.

 

Bon, les amis, une vidéo de 13 minutes, c’est un peu long. Comme d’habitude, si vous avez aimé, cliquez sur « j’aime » et partagez cette vidéo. Et si vous êtes là pour la première fois, cliquez sur ce lien pour vous abonner et recevoir gratuitement chaque semaine les meilleurs conseils en vidéo de La Meilleure Cyclosportive de votre vie, et en plus un bonus gratuit, c’est génial, c’est super.
Je vous embrasse et je vous dis, maintenant, les amis, c’est à vous de jouer. Pensez à prendre des compléments alimentaires ; quand on est sportif, on en a besoin pour être en pleine santé, pour faire marcher notre organisme à son plein potentiel. Ciao !

Articles relatifs

Pourquoi les régimes ne font pas maigrir ?

Les beaux jours arrivent et vous êtes nombreux à me...

Ce secret méconnu de nutrition pour mieux récupérer

Peu de gens savent que la récupération comprend 2 phases...

Souhaitez-vous participer à ce défi fou ? Votre meilleure astuce pour vous affuter ou perdre du poids

Nous approchons des courses cibles de l’année, des cyclosportives de...

Commentaires (7)

Jesn-Charles

Simple concret … Bravo

Patrick LEROUGE

Une nouvelle très bonne vidéo qui résume les bases de l’alimentation pour un cycliste qui se veut performant.
Merci Nicolas.

Achille

Voici deux mois que je teste la spiruline de Natura blue. Je récupère mieux. Je suis moins fatigués. J ai l impression d être plus endurant. Je fais actuellement un bloc de travail spécifique au seuil. Je dis pas que c est plus facile mais j enchaîne les répétitions plus facilement. Mes jambes sont moins lourdes. Je prends deux cuillères à soupe dans une gourde lors de mes sorties. Je suis très satisfait de ce complément.

Davids

Merci pour cette vidéo je viens de jeter mon magne B6 à la poubelle du coup…..je continue la spiruline.

stef01

salut nico effectivement après mes trois mois d entrainement avec le 4/7 plus de la course a pied je constate une baisse de forme mal-grès une alimentation surveiller . j ai vu que la spiruline était bien complète en micro aliment je vais essayer et voir les biens faits .merci pour ta vidéo a+

Robert

RAS tout est dit !

DUPRAT

ETANT DANS LA PARTIE, L’APPORT DE L’ACEROLA SERA ASSIMILABLE SI ELLE EST LEVOGYRE (INEXISTANT EN PHARMIACIE ET DANS LES GRANDES SURFACES !!! COMME TOUS LES AUTRES PRODUITS). IL EXISTE DE NOMBREUX COMPLEMENTS ALIMENTAIRES TEL QUE KLAMASTIM CHEZ HERBOLISTIQUE COMPRENANT TOUS LES ACIDES AMINES, VITAMINES ET OLIGOELEMENTS QUE LE CORPS A BESOIN. D’AUTRES PRODUITS ONT UNE INFLUENCE SUR LES PERFORMANCES MAIS IL EST CONSEILLE DE VOIR UN SPECIALISTE CAR UN PRODUIT PEUT CONVENIR A L’UN MAIS PAS A L’AUTRE ….LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES MAL UTILISES ONT AUSSI DES CONSEQUENCES FACHEUSES…

Ajouter un commentaire