Warning: Declaration of SPORTBIKES_Mega_Menu_Walker::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/lameille/public_html/wp-content/themes/sportbikes/lib/nav.php on line 539
actualité Archives - La Meilleure Cyclosportive

actualité

Optimisez vos entrainements grâce à votre mental

Bienvenue dans cette nouvelle série de vidéos sur l’optimisation de vos entraînements, l’accélération de votre progression et tout ça sans y passer des heures.

Gestion mentale de votre course

entrainements, mental, optimiserEnfin, troisième et dernière stratégie de course le jour J qui va vous permettre d’avoir des performances bien au-dessus de vos espérances plutôt que d’avoir des résultats décevants et en dessous de ce que vous faisiez à l’entraînement, ça va être une gestion mentale de votre course. Eh oui, c’est la clé.

Figurez-vous qu’en préparation mentale on s’est rendu compte que la qualité première de quelqu’un qui est performant c’est la concentration. Si vous êtes concentré sur ce que vous faites, non seulement vous vous appliquez et vous le faites bien, et ça, ben, en vélo on fait 80 à 90 tours de pédale par minute, si vous êtes appliqué dans votre coup de pédale, qu’il est plus efficace, que vous êtes relâché du haut du corps dans les muscles qui n’ont rien à voir, à la fin 90 fois par minute multiplié par 3, 4, 5, 10 heures, à la fin ça fait une différence de calories qui sont consommées ou de résultat qui n’est pas négligeable.

La concentration au bon moment

Mais également, on l’a vu, la concentration c’est aussi mettre en place ce qu’on doit mettre au moment où c’est le bon moment. Bon j’ai pas fait la bonne formule, mais vous avez compris. L’idée c’est que votre stratégie nutritionnelle au moment où il faut manger, vous allez manger, au moment où il faut boire, vous allez boire, vous allez pas penser à autre chose, maintenant je fais un peu comme j’ai envie, etc.

Vous allez être concentré sur votre stratégie nutritionnelle ce qui fait que vous allez tenir tout le long de la course et donc à la fin dans le money time vous pouvez mettre la pleine puissance, même chose sur votre stratégie de l’effort, on a déjà vu ça dans une précédente vidéo, si vous avez l’attention à une bonne stratégie de votre effort, à votre cadence de pédalage tout le long de l’effort vous n’allez pas commettre d’impairs qui vont vous cramer sur le reste de la course, et ça, ça fait une véritable différence.

Une étude russe sur des sportifs

Enfin, apprendre à être concentré, appliqué, impliqué dans ce que vous faites, eh bien, je vous garantis que ça faire une vraie différence dans l’efficacité de vos séances. D’ailleurs, une étude russe sur des sportifs de force athlétique et de musculation à démontré que sur trois groupes qui faisaient le même entraînement sur douze semaines, donc les mêmes charges, les mêmes nombres de répétitions, eh bien, la moyenne de progression sur le groupe qui devait ne pas se concentrer, c’est-à-dire que pendant qu’ils faisaient leur exercice ils devaient regarder la télévision, on devait leur raconter des histoires, discuter avec des amis, par rapport à un groupe qui était lui hyper concentré sur l’exercice, sur faire le bon geste, les bons mouvements périphériques, évidemment qui devaient se concentrer au minimum 10 secondes à visualiser dans leur tête le muscle qui travaille et les fibres musculaires qu’il développe, l’écart de progression a été de plus de 16 % de charges moyennes que le groupe concentré pouvait soulever par rapport au groupe qui n’était pas concentré.

Ce qui est encore plus intéressant, c’est par rapport à un groupe qu’on appelle un groupe neutre, un groupe de base de référence, eh bien le groupe qui s’entraînait comme il s’entraînait habituellement sans avoir une concentration ultra précise sur ses séances, la progression était encore aux alentours de 10 %, la progression moyenne, ce n’est pas négligeable, sur 100 kilos, 10 % ça fait 10 kilos de plus.

D’autres résultats

Évidemment, d’autres expériences ont été faites, notamment dans les sports d’endurance qui donnent à peu près les mêmes résultats, et ça doit, j’espère, vous faire réfléchir sur l’importance de la qualité en termes de concentration par rapport à la quantité et surtout par rapport au dopage. Toutes les études sur le dopage ont démontré que les gains de performance sur les athlètes de haut niveau étaient entre 1,5 et 2 % grâce au dopage, alors que grâce à la concentration et l’application sur chaque séance on peut avoir des gains proches de 10 %.

J’espère que cela vous fait réfléchir sur l’optimisation de vos entraînements grâce à la concentration.

Si vous voulez en savoir plus sur des méthodes d’entraînement optimisées, je vous conseille de cliquer juste là, vous allez avoir une offre incroyable que vous ne pourrez pas refuser. Je vous dis à tout de suite de l’autre côté.

Comment anéantir des mois d'entrainements et de sacrifices ? Gestion de l'effort

 

Bienvenue dans cette nouvelle série de vidéos sur l’optimisation de vos entraînements, l’accélération de votre progression et tout ça sans y passer des heures.

La stratégie de l’effort

Deuxième vidéo pour voir comment ne pas gâcher des mois et des mois d’entraînement et de sacrifices le jour de la course, c’est la stratégie de l’effort.

Je vais tout de suite mettre de côté si vous faites partie des 1 ou 2 % de personnes qui sur une cyclo ou sur un triathlon veulent jouer la gagne de la course.

Si vous voulez jouer la gagne

Si vous voulez jouer la gagne parce que vous avez le niveau, très clairement votre stratégie de l’effort c’est de suivre la course et vous devez vous adapter, mais pour ça il faut avoir le niveau. C’est-à-dire il faut rouler plus de 1 000 bornes par semaine, il faut avoir dans les 25-30 ans, être vraiment dans les 10-20 premiers qui vont jouer la gagne.

entrainement, gestion de l'effort, Sur la plupart des cyclos, si vous faites l’étape du Tour ou la Marmotte, si vous êtes dans les 100 premiers et encore dans les 100 premiers, tout le monde ne va pas jouer la gagne. Et donc au-delà des 100 premiers sur 10 ou 15 000, vous voyez le ratio, au-delà de 10-15 premiers sur des cyclos de 2 ou 3 000 participants, vous avez intérêt à avoir une stratégie de l’effort qui ne doit pas dépendre des autres parce que si vous calculez votre course sur les autres vous n’allez pas être dans votre puissance optimale qu’on a déjà pu voir, vous risquez de la dépasser et si vous la dépassez, quelques fois sur des accélérations pour pouvoir prendre des pelotons, etc.

Encore une fois, sur la fin de la course, dans le money time, vous allez pouvoir perdre 20 minutes, une demi-heure, 40 minutes, une heure, alors que vous avez fait des accélérations pour gagner quelques secondes ou parfois quelques minutes en voulant prendre le peloton.

Ça, c’est un des pièges, souvent, dans lesquels mes lecteurs ou mes clients tombent. Ils se disent : « Ben voilà, il va y avoir une partie de vallée, il faut que je prenne un peloton, donc je fais une accélération pour garder le peloton, voire même pour rester dans le peloton ».

Honnêtement, un peloton sur 10 km de plat par rapport à un qui va rouler 2 ou 3 km plus vite, vous aller gagner au max 4 à 5 minutes. Mais si vous vous êtes mis dans le rouge pour aller dans le peloton ou rester dans le peloton, inévitablement dans les derniers kilomètres, et encore pire si c’est une ascension, si c’est relativement plat vous allez perdre un quart d’heure-20 minutes dans les derniers kilomètres parce que vous n’aurez plus de jambes.

entrainement, gestion de l'effort, Si c’est une ascension, vous pouvez perdre une demi-heure à une heure et vivre un véritable calvaire. Si ce n’est pas le cas, vous devez adopter une stratégie de gestion de l’effort tout le long de la course qui ne dépend pas des autres, mais uniquement de vos puissances, de vos zones de puissance cibles que vous aurez déterminées avec votre coach en fonction de votre niveau, en fonction des dénivelés, en général on en a deux, un niveau de puissance sur le plat, un niveau de puissance en montée, on peut le faire aussi avec la fréquence cardiaque sur des courses longues, mais c’est moins précis.

Certains sur des courses un peu plus pointues, sur des triathlons, des contre la montre vont faire des puissances intermédiaires à 3 à 5 % et au-delà de 5 %.

Bref, avoir une stratégie de gestion de l’effort, évidemment qu’on a testé à l’entraînement, qu’on a appliqué plusieurs fois à l’entraînement sur des parcours similaires, va nous permettre d’optimiser notre performance de manière vraiment considérable qui fait une grosse différence, qui va faire une vraie différence même sans s’entraîner beaucoup plus tout au long de l’année si vous avez une gestion intelligente de gestion de l’effort, le jour de la course vos performances vont augmenter. Évidemment, cela va vous permettre également d’optimiser vos entraînements.

Si vous voulez en savoir plus sur des méthodes d’entraînement optimisées, je vous conseille de cliquer juste là, vous allez avoir une offre incroyable que vous ne pourrez pas refuser. Je vous dis à tout de suite de l’autre côté.

Pourquoi rouler des kilomètres est une connerie

[embed]https://youtu.be/PeskX2eOC8k[/embed]   Bienvenue dans cette nouvelle série de vidéos sur l’optimisation de vos entraînements, l’accélération de votre progression, et tout ça sans...

ouverture vente 2017 de 4H7

Le programme d'entrainement 4 heures par semaine ouvre ses portes cliquez sur le lien ci dessous pour en vous le procurer :...

temoignages des resultats obtenus avec le programme 4H7

Plus d’info sur le programme d’entrainement 4H7:
https://coach.lameilleurecyclosportivedevotrevie.com/page-de-vente-4h7i1zsr7iu

Programme d’entrainement pour les cyclistes, VTTistes, triathlètes… Qui se bougent !

temoignage Eric Renodon entrainement 4 heures par semaine

Le plan d'entrainement vélo 4 heures par semaine pour progresser quand on manque de temps : Profitez de 4 VIDEOS GRATUITES en...

témoignage Nicolas Pujol entrainement 4 heures par semaine

Le plan d'entrainement vélo 4 heures par semaine pour progresser quand on manque de temps : Profitez de 4 VIDEOS GRATUITES en...

temoignage Laurent Toselli entrainement 4 heures par semaine

Le plan d'entrainement vélo 4 heures par semaine pour progresser quand on manque de temps : Profitez de 4 VIDEOS GRATUITES en...

temoignage Manu Antuna entrainement 4 heures par semaine

Le plan d'entrainement vélo 4 heures par semaine pour progresser quand on manque de temps : Profitez de 4 VIDEOS GRATUITES en...

temoignage Bruno Bellucci entrainement 4 heures par semaine

Le plan d'entrainement vélo 4 heures par semaine pour progresser quand on manque de temps : Profitez de 4 VIDEOS GRATUITES en...

Theme Settings