Alimentation

Les produits sans sucre « minceur » sont-ils bon pour la santé ?

En tant que cyclistes et sportifs d’endurances nous faisons très attention à notre alimentation soit pour notre santé et notre énergie soit pour nos performances (poids, apport calorique etc…)

Mais l’industrie agro-alimentaire utilise certaines ruses pour nous tromper (volontairement ou non ici n’est pas le débat, merci !).

Chaque semaine avec Cyril Ricci, nous te donnons des conseils pour une alimentation plus saine et savoureuse pour être en bonne santé d’abord, puis devenir plus performant dans ton sport préféré. Abonne-toi sur la page de Cyril : https://www.facebook.com/Hnsdiet/

Ou à notre série de conseils sur la nutrition et la récupération ici : http://bit.ly/2oGLn61

Notre mission est de développer une culture nutritionnelle chez nos lecteurs pour qu’ils puissent faire des choix plus pertinents et cohérents.

Les recommandations de l’OMS sont au maximum à 50g/jour de sucre par personne, or les français en consomment autour de 100g/jour, « Y’a rien, là ! »

Il est clair qu’il est facile de se faire avoir avec des appellations « Sans sucre » qui contiennent des édulcorants qui vont donner un goût sucré, sans sucre mais parfois avec des effets négatifs encore plus mauvais, prenons quelques exemples les plus courants :

Aspartame : La star des régimes des années 90 et 2000

alimentation-santé-performance-cyclisteElle possède un pouvoir sucrant 200 fois plus élevé que le sucre blanc. C’est pourquoi une très faible quantité est nécessaire pour obtenir une saveur sucrée.

On retrouve l’aspartame dans plusieurs aliments transformés (boissons gazeuses diététiques, certaines céréales à déjeuner, gomme à mâcher, etc.)

L’aspartame « trompe » l’organisme qui va réagir comme si vous mangiez du sucre. Donc il va sécréter de l’insuline ! Mais comme il n’y a pas de sucre vous allez avoir une hypoglycémie (donc faim) quelques minutes après. Une étude en Allemagne a démontré que les consommateurs de produit avec de l’aspartame mangeaient plus fréquemment et avaient 15% de poids en plus en 6 semaines que les sujets qui n’en consommaient pas!

De plus l’aspartame n’est pas stable à la chaleur et n’est donc pas recommandé pour une cuisson prolongée.

Depuis quelques années, beaucoup d’informations circulent au sujet de l’aspartame concernant son effet possible sur des problèmes neurologiques et des cancers.

 

Le Sucralose :

alimentation-santé-performance-cyclisteLe sucralose, (ou SplendaMD), est environ 600 fois plus sucré que le sucre blanc. C’est un édulcorant artificiel fabriqué à partir de la chloration sélective du saccharose.

Il est autorisé dans plusieurs produits (yogourts, desserts glacés, etc.) et on peut en acheter en poudre, en comprimés et en sachets.

Voici les principales actions recensées :

▪️La modification des niveaux de glucose et d’insuline : les mêmes effets que l’aspartame

▪️Les effets sur la détoxification et la biodisponibilité des médicaments :

le sucralose augmente l’expression de protéines associées à la réduction de la biodisponibilité de médicaments.

▪️Une action sur l’équilibre de la flore intestinale :

le sucralose réduit le nombre de bactéries, avec une suppression plus grande des souches bénéfiques (lactobacilles et bifidobactéries) que des bactéries plus nocives (entérobactéries). Le nombre total de ces bactéries ne revient pas à la normale au bout de 3 mois d’arrêt du sucralose.

 

Le Stevia (glycosides de stéviol)

alimentation-santé-performance-cyclisteLe stévia est un substitut de sucre, extrait d’une plante appelée stevia rebaudiana, originaire du Brésil et du Paraguay.

Il est ajouté dans plusieurs catégories d’aliments transformés, tels que les produits de boulangeries, les céréales à déjeuner, les boissons, les pâtes a tartinés ou les confiseries.

En France la répression des fraudes a d’ailleurs plusieurs fois alerté que les fabricants utilisent l’appellation stevia alors qu’ils utilisent des molécules extraites et transformées chimiquement de la plante. On est loin des feuilles séchées réduite en poudre.

Ces deux produits sont bien différents.

L’origine végétale de la molécule purifiée est mise en avant comme plus « naturelle » que les édulcorants de synthèse.

Or, les glycosides de stéviols sont purifiés à plus de 95%, ce qui en fait un produit aussi éloigné de la plante d’origine que le saccharose l’est de la betterave ! »

Il y a moins d’1% de stévia dans la plupart des produits du commerce (même en magasin Bio) ! 😱

IL EST TEMPS DE BIEN REGARDER LES ETIQUETTES !

99% sont des polyol, (qu’on retrouve dans les bonbons ou chewing-gums sans sucre) ou de maltodextrine (un sucre qu’on retrouve dans certaines boissons énergétiques).

Ces additifs servent d’agents de charge (on dit aussi agent de remplissage ou agent gonflant), ils augmentent le volume du produit. Les sticks peuvent aussi renfermer des arômes (vanille ou fruits rouges par exemple).

La poudre 100% stévia

La poudre 100% stévia existe (vendue sur certains sites) mais elle n’est pas facile à doser : il faut en mettre 200 fois moins que du sucre.

Peu pratique quand on est dans sa cuisine en train de pâtisser !

Ce qui explique pourquoi les marques vendues en grandes surfaces intègrent ces fameux agents de charge dans leur produit : un stick = un sucre.

Pour édulcorer son expresso, c’est quand même plus facile.

Les Sucres-alcool (polyols)

On les retrouve de plus en plus dans les produits « Sans sucre ajouté » LIRE LES ETIQUETTES :

Les sucres-alcool, aussi appelés polyols sont des substituts énergétiques du « sucre » contrairement aux précédents qui sont non-énergétiques. Ils apportent deux fois moins de calories que le sucre blanc, font moins augmenter la glycémie car ils ne sont que partiellement digérés par l’organisme.

Une consommation de 20 à 50 grammes par jour, selon le type de sucre-alcool, peut provoquer de l’inconfort gastro-intestinal et de la diarrhée.

Une barre de chocolat sans sucre ajouté pesant 45 g peut contenir près de 19 g de polyols.

Par conséquent, si vous décidez de consommer ces produits, il est important de le faire avec modération.

La dose conseillée de polyol maximale est 10g/jour.

Ils regroupent l’isomalt, le lactitol, le maltitol, le mannitol, le sorbitol et le xylitol, l’érythritol et les hydrolysats d’amidon hydrogéné (HSH). Les ingrédients qui ont une consonance en « ol » sont souvent des polyols, ce qui peut aider à les repérer.

On les retrouve dans certains produits dits « sans sucre ajouté », tels que :

– bonbons,

– chocolats,

– gomme à mâcher,

– desserts surgelés

– tartes aux fruits

– Biscuits

– Produits minceurs/allégés

…..

Conclusion :

Méfiez-vous des aliments dits « light » ou « minceur » et sans sucre.

Apprenez à lire les étiquettes et consommez intelligemment en toute connaissance de cause.

 

Retrouvez les conseils de Cyril sur sa page : https://www.facebook.com/Hnsdiet/

Pour recevoir chaque semaine des conseils en nutrition santé et performance clique ici : http://bit.ly/2oGLn61

 

Le petit déjeuner d'avant course

Si pendant tes courses tu as des problèmes digestifs au moment du départ, où tu manques de jus à la fin de...
IronMan

Préparation pour l'IronMan sans perte de gras.. Mais pourquoi?

L’autre jour, j’ai entendu une histoire amusante…
(Venant d’un des triathlètes que j’entraine).

Il me disait que malgré tout son entrainement, et les contraintes que ça demande, il ne perdait pas un gramme.
Toujours cette petite bouée de la quarantaine au niveau du ventre.

iron man, toxine, gras, perte, athlète

À ton avis pourquoi ?

La raison principale ne se trouve pas au niveau de ses séances.
Elle est ailleurs.

L’alimentation

Là où ça coince, c’est sur l’alimentation.

Et il ne s’agit pas de moins manger.
(Une préparation à un Ironman est exigeante. Il est nécessaire de faire tourner la machine).

Le problème, c’est que son corps contient des toxines.

Et ces toxines restent là.
Stockées.

N’importe quel régime ne pourra rien pour toi.

Enfin…
Sauf si tu te concentres sur la bonne choses à faire.

À savoir ?

Détoxiner ton organisme.
Pour évacuer les déchets que tu gardes en toi.

Ce sont en plus ces derniers kilos (les plus difficiles à perdre) qui vont t’aider à exploser tes résultats.

Pour remédier définitivement à ce problème, je te propose de découvrir le programme 4kg en 4 semaine.

Les jus de légumes sont-ils bons? Je vous donne mon avis

Depuis plusieurs mois, on voit cette mode des « Elixir de vitalité ».
Des jus de fruits et légumes aux milles et unes vertus.

Mon avis là-dessus

Jus de légumes, vélo, fruits, acéruline, avisOUI, les jus de fruits et légumes sont bons.
À condition ?

De les faire (et boire) correctement.

Je te recommande vivement d’utiliser un extracteur à jus.
Contrairement au Blender, il va te permettre d’extraire les micro-nutriments dans les fibres
(Disons, qu’il le fera mieux).

Le gros intérêt, c’est que tu auras un plus gros apports en vitamines et minéraux.

Mais attention.

Tu auras aussi un apport plus conséquent en sucre.

Le top, c’est de prendre ces jus avant, pendant et juste après l’effort.

Juste avant…
Tu peux prendre des jus riches en sucres rapides.

Juste après…Jus de légumes, vélo, fruits, acéruline, avis
Tu peux te faire plaisir aussi (et coupler à de l’acéruline : parfait).

Par contre,

Avant de partir au boulot ?
Évite.

Il n’est pas bien intéressant d’avoir un pic glycémique lorsqu’on est assis sur une chaise.

Sauf si l’on veut fabriquer du gras…

Ce qui est tout le contraire de ce que je te préconise pour être performant en vélo.
Et c’est tout le contraire du programme : 4kg en 4 semaines (le programme qu’il te faut pour être affuté)

BCCA contre Spiruline 

La nutrition est un milieu complexe.
Les avis divergent.
D’une étude à une autre, on trouve tout et son contraire.

Pourtant, c’est un univers qui progresse continuellement.
Et tout le monde est d’accord sur les fondamentaux.

J’aimerais te parler de… BCCA.

(Non, ce n’est pas une nouvelle méthode d’apprentissage de la lecture.)
Ce sont juste les acides aminés essentiels à ton corps, c’est-à-dire des protéines essentielles.

Ce qu’il faut savoir, c’est que toutes les protéines que tu manges sont constituées essentiellement de 20 acides aminés (pour simplifier !).
On peut voir ça comme des mini-protéines.

Et dans le lot ?
8 sont essentielles.

Qu’est-ce que ça veut dire essentielles ?

Ça veut dire que le corps NE SAIT PAS les reconstituer tout seul.
Il a donc besoin de les prendre.
Il lui faut un apport nutritionnel externe de ces acides aminés.

Dans le commerce, on trouve du BCCA (très connu dans le monde de la musculation).
Le souci, c’est leur composition…

Soit ce sont des BCCA de synthèse (une sorte de photographie de la version originale).

Le corps a plus tendance à la rejeter qu’à l’assimiler…
Ce qui est dommage dans ce cas.
La photo de tes enfants ressemblent à tes enfants, mais ce ne sont pas tes enfants !

L’autre possibilité, c’est les BCCA fabriquées à partir de protéine de lait de vache.

Encore une fois, notre corps n’est pas fait pour…
Un veau prend 300kg lors de sa première année, un humain…
La protéine de lait aura donc une vacheuse (sans jeu de mot) tendance à accélérer le processus de développement des cellules, ce qui peut entrainer des problèmes bien plus grave en cas de surconsommation.

Attention, ça ne veut pas dire que ces produits sont mortels.
C’est juste très cher et peu assimilable par le corps.

Autant se tourner vers des produits qui sont naturellement riches en BCCA.

Et c’est le cas de ?

La SPIRULINE.

Spiruline, vélo, cyclistes, acéruline, complément alimentaire, sportif

Elle est composée à 60% d’acides aminés.
Et tout le reste, ce sont des vitamines et des minéraux.
Parfait pour l’organisme.

Elle est d’ailleurs recommandée par l’OMS.

Là aussi, il faut bien sélectionner.

On a vite fait de trouver des produits mal cultivés et sur-transformés.
Des produits dans lesquels on perd une grosse partie des qualités décrites juste au-dessus.

Après de nombreux tests, j’ai crée mon propre complément alimentaire.
Un mélange d’Acéruline (vitamine C naturelle !) et de spiruline.

Tout est local.

Ce produit, c’est donc de : l’acéruline (oui, je suis allé chercher le nom très loin).

Et tous les cyclistes qui se bougent qui l’ont testés en sont ravis.
Je n’ai eu que des retours positifs.

Si tu cherches toi aussi à booster ton système avec un complément alimentaire naturel et sur-mesure pour les sportifs comme toi, c’est par là que ça se passe.

(En période hivernal, avec les virus qui trainent, c’est un excellent moyen de se défendre et de donner tout ce qu’il faut à ton corps).

Mieux grimper les cols en gérant mieux son alimentation #3

Si tu veux gagner trente minutes sur ta cyclo grâce à une bonne gestion de ton alimentation, écoute la vidéo qui suit....

Pourquoi compter vos calories est une connerie pour perdre du poids

  La plupart des régimes sont basés sur la restriction calorique, mais je vais vous montrer pourquoi compter ses calories ne sert...

Deux erreurs répandues pour perdre du gras.

Je vais remettre en question deux habitudes des cyclistes qui sont contre-productives pour perdre du gras. Transcription de la vidéo : Bonjour...

Faut-il manger avant de s’entraîner ou le faire à jeun pour être performant ?

Sujet important que j'aborde cette semaine : Faut-il s'entraîner à jeun ou manger avant l'entraînement ? On voit ça tout de suite....

Par quoi remplacer le sucre quand on est cycliste ?

Je vais aborder le sujet des sucres et des substituts au sucre, dans cette vidéo. Quel est le meilleur à choisir pour...

Theme Settings