Les 4 facteurs qui limitent nos performances

Les 4 facteurs qui limitent nos performances

S’entraîner c’est bien, mais connaitre les facteurs qui nous limitent permet de mettre la priorité sur quoi travailler :

jusqu’au 30 mars 2017, Compex fait une super promo pour les lecteurs de La Meilleure Cyclo, contacte-moi par mail sur

[email protected] ou dans les commentaires

Transcription de la vidéo :

Bienvenue sur la chaîne des cyclistes qui se bougent !

Bonjour les amis, bienvenue sur cette nouvelle vidéo de La Meilleure Cyclosportive de votre vie. Aujourd’hui, on va voir les quatre facteurs limitants de la performance. C’est très important d’avoir ça en tête, des fois y en a plusieurs, j’ai même fait des vidéos où je parlais de huit, de cinq facteurs limitants, mais là je voulais simplifier les choses au maximum pour vous.
Le premier facteur qui peut limiter votre performance, parce que je sais qu’il y en a qui roulent l’hiver et qui se disent : Putain ! Comment ça se fait quand je roule l’été je fais des moyennes de 28 ou 30 de moyenne et l’hiver je fais des moyennes de 24-25 et j’ai du mal. Parce qu’un des premiers facteurs limitants c’est l’environnement extérieur, quand il fait froid vos muscles ont tendance à être moins performants. C’est logique, et en plus dites-vous que vous mettez des fringues qui sont beaucoup plus encombrantes même si vous avez la super tenue de La Meilleure Cyclosportive. Eh bien, vous avez des fringues qui sont plus encombrantes que l’été et donc que forcément la performance diminue un petit peu notamment parce qu’il fait froid au niveau de la respiration, on respire moins bien, on rentre moins d’oxygène, les muscles je vous l’ai dit, il y a moins de sang qui va facilement dans les muscles, etc. L’été, c’est pareil, l’été y a une température entre 20-25°, on optimise les performances, mais au-dessus, quand il fait au-dessus de 30°, parfois même plus en plein après-midi dans la montée d’un col, etc. La performance est diminuée notamment parce que quand il fait chaud on se déshydrate beaucoup, et vous le savez, perdre 1 % du poids de votre corps en eau c’est perdre 10 % de puissance, c’est le premier facteur limitant finalement, donc j’aurais pu le mettre plutôt que de mettre les quatre, mettre la déshydratation et ça fait partie de ce que j’appelle moi les facteurs extérieurs, vous devez le prendre en considération. Le vent également limite votre performance.

 

Ensuite, le deuxième facteur limitant de votre performance, je le mets pas par ordre d’importance, mais un des facteurs limitants est votre capacité cardiovasculaire. Quand on reprend le vélo, on a des capacités cardiovasculaires qui sont moins bonnes. Par exemple le cœur au repos bat plus vite que quand on est entraîné. Pourquoi ? Parce qu’avec les entraînements d’endurance, le volume cardiovasculaire, le volume de vos artères et de vos veines augmente donc vous êtes en mesure de pouvoir injecter plus de sang avec un seul battement de cœur, votre système cardiovasculaire va s’améliorer. Évidemment, on met ça dans le système cardiovasculaire, c’est la limite entre le musculaire et le cardiovasculaire, mais c’est votre résistance à l’effort intense. Donc c’est d’abord la capacité de votre cœur à aller haut… Souvent certains me disent : oh, j’ai augmenté ma fréquence cardiaque maximum. Non ! Votre fréquence cardiaque maximum vous l’aviez mesuré à 180 et puis un jour vous êtes capable de monter à 186 parce que mieux entraîné vous êtes capable d’aller plus haut. Vous développez vos capacités cardiovasculaires parce qu’en fait vous arrivez à les exploiter le mieux possible avec l’habitude de vous entraîner en faisant des entraînements. Comment on développe les capacités cardiovasculaires, c’est en faisant des entraînements en endurance, en intensité, entre 70 et 80 % de la FCmax, en faisant des entraînements de fractionnés longs ou courts. La puissance va être un meilleur indicateur que la fréquence cardiaque, mais bon, les fréquences cardiaques vont être hautes, au-dessus de 90-95 % et voire même 100 %. Et la planification de ces périodes d’entraînements, de ces types d’entraînements va permettre de progresser de manière intéressante sur le plan cardiovasculaire.

 

Ensuite, le troisième facteur limitant ce sont vos capacités musculaires. Et d’ailleurs, souvent on progresse, au début plutôt ce qui nous limite c’est les capacités cardio-respiratoires, on est essoufflé, le cœur bat, etc. Et c’est ça qui nous limite. Les jambes, bon, on a mal c’est sûr, mais c’est pas la nuit. Quand on devient bon et qu’on est en forme, au niveau cardio-respiratoire ça va parce qu’on sait qu’on peut tenir, on sait soutenir plus longtemps une fréquence cardiaque élevée par contre à un moment, eh bien on suit le copain qui est plus fort et là c’est les jambes qui brûlent, qui font mal, etc. Et la limite à un deuxième niveau je dirai, c’est la limite musculaire. Développez plus de muscles, ça c’est clairement avec la musculation, le travail de force et de renforcement musculaire sur le vélo, en dehors du vélo. Moi, personnellement, vous le savez, j’utilise les appareils Compex, également qui permettent de développer beaucoup plus vos capacités musculaires sans développer de la masse en utilisant beaucoup plus de fibres musculaires et surtout avec beaucoup moins de risques de blessures. Pourquoi ? Parce qu’avant, quand je faisais de la musculation, bon quand vous avez 20 ans on s’en rend pas trop compte, mais quand vous mettez du poids, si vous avez pas le bon mouvement, et d’ailleurs même si vous faites de la musculation depuis très longtemps, moi je vous invite à le faire toujours avec un coach parce qu’il va voir à un moment que vous avez un petit défaut et plus vous mettez du poids et plus le défaut risque de vous blesser, souvent au niveau lombaires, sciatique, etc. Voire au niveau des genoux. Donc, moi je prends pas ce risque-là parce que maintenant j’ai plus de 40 ans. Donc on est un peu plus fragile, je soulève beaucoup moins de poids, mais comme je travaille avec un électrostimulateur… Alors certes, ça coûte un petit peu cher, c’est toujours pareil, le grand débat. Mais ceci dit, je trouve que c’est un investissement intéressant pour notre santé, et au niveau de la performance et de la récupération. Tout le monde le connaît pas la récupération, mais franchement au niveau de la performance c’est un vrai plus. Voilà.

D’ailleurs si ça vous intéresse, sachez qu’en toute transparence, c’est du marketing transparent, j’ai des prix chez Compex et je vous en ferai profiter avec plaisir. Contactez-moi, je vous ferai profiter, et Compex, non seulement sans augmentation de prix pour vous, mais au contraire en ayant des prix plus bas me verse, en toute transparence, une petite commission. Et moi, je me chargerai de vous former à l’utilisation d’un Compex, bien sûr pour la récupération, mais également au niveau musculaire, ça c’est important, vous pouvez vraiment booster dans le même état d’esprit que La Meilleure Cyclosportive, c’est pour ça que je vous en parle. Vous pouvez booster vos entraînements beaucoup plus grâce au Compex, c’est-à-dire faire des entraînements plus efficaces qui durent peu de temps et c’est ça qui est intéressant. Vous faites une sortie d’une heure, vous faites 20 minutes de Compex, 40 minutes de vélo, vous avez fatigué vos muscles comme si vous aviez fait une sortie de 3-4 heures, oui c’est extraordinaire. Quand vous avez pas le temps parce que la famille, les enfants, etc. pour aller vous entraîner, eh bien ça c’est un truc super.

 

Le dernier facteur limitant, je vous en parle : imaginez que vous êtes le mec le plus costaud du monde, mais vous avez un petit mental. C’est-à-dire vous lâchez au bout d’un moment, vous vous posez tellement de questions que vous lâchez dans une ascension, vous vous dites que j’y arriverai pas, j’suis pas le plus fort, aujourd’hui ça va pas, bref, etc. Il y a des tas de gens qui sont très très bons physiquement, mais qui sont limités mentalement. Donc, très clairement, avoir un plan d’entraînement mental avec des outils, très clairement qui existent : de la visualisation, du travail de concentration, du travail d’affirmation positive, du travail de planification pour se libérer l’esprit et être complètement présent au moment de la compétition, préparer avant la course, etc. Bref, il y a tout un travail intéressant à faire, et intelligent à faire sur le mental pour développer vos qualités mentales. Moi, ce que je vous demande c’est de respecter que les qualités mentales puissent être développées tout à fait comme les qualités physiques par des entraînements et des exercices réguliers et que c’est un élément important de la performance et vous devez avoir un plan pour le développer comme vous avez aujourd’hui un plan d’entraînement. Peut-être un plan alimentaire et c’est très bien. Les meilleurs auront aussi un plan de récupération parce que la récupération fait vraiment intégralement partie de votre progression, et donc si vous avez un plan c’est très bien. Mais un plan pour progresser mentalement c’est important, il existe des vidéos sur Internet, sur le blog, vous le savez, juste après la vidéo vous pouvez avoir un bonus gratuit sur comment muscler et développer votre motivation en méthode Smartraining, donc inscrivez-vous c’est gratuit. Vous avez d’autres vidéos, donc n’hésitez pas. Voilà les amis.
Comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime » et puis partagez-la, et si vous êtes là pour la première fois, vous pouvez vous inscrire gratuitement pour recevoir chaque semaine dans votre boîte mail les meilleurs conseils de La Meilleure Cyclosportive et surtout un bonus gratuit sur la motivation. Je vous dis à très bientôt les amis, maintenant à vous de jouer.

Articles relatifs

3 bonnes raisons de commencer l’entraînement en début d’année

« Plus tard est une maladie qui mène nos projets jusque...

Aérobie, endurance et foncier : ne fais plus de confusion

Il est fréquent que les cyclistes utilisent ces termes :...

Comment bien gérer la coupure de fin de saison ?

Nécessaire aussi bien sur le plan physique que psychologique, comment...

Commentaires (3)

Fanfan 85

salut Nicolas,
Merci pour ta vidéo, peut me diriger pour choisir le matériel compex le mieux adapté au cyclisme.

jean-jacques BALLON

20
RUE DU MOULIN DE PREAN

    jean-jacques BALLON

    20
    RUE DU MOULIN DE PREAN

Ajouter un commentaire