Première sortie avec le vélo CKT 368 RS

Première sortie avec le vélo CKT 368 RS

Vélo CKT 368 RS
Voici la bête, un CKT 368 rs

Voici la bête le CKT 368 RS. Ce vélo est très agréable à piloter et à propulser. D’abord sa légèreté est flagrante. 7,5 kg en taille XL avec un équipement des plus standard.

Les premières sensations du CKT 368 RS

c’est toujours étranges quand on change de vélo. Il m’a fallu une bonne heure de réglage des cales de mes pédales et de la selle pour me sentir bien sur ce Carbon Knowledge Team (CKT).

Le CKT 368 rs est super léger, avec 7,5kg en taille XL, il comporte un équipement standard : groupe Shimano Ultégra, roues Mavis Ksyrium Elite, potence et guidon ckt alu, pédalier FSA compact.

Le lendemain je décide de partir faire un tour que je connais bien pour avoir des références de sensation. Pas de chance il fait du vent et assez froid. Du coup je suis couvert comme pour une expé hivernale et cela gène un peu mes sensations.

Un vélo qui file

Dès les premiers coups de pédale je sens le ckt 368 filer librement, je peux pédaler très souple sur le petit plateau compact (34) comme sur le grand plateau (50). Je n’ai fais que des ascensions courtes de 2 kms maximum pendant cette sortie mais, que se soit assis ou en danseuse, la rigidité et la légèreté du cadre me permettent d’enrouler facilement les braquets. Heureusement que mon cardio-fréquencemètre me calme un peu car ce vélo me donne des ailes et j’ai tendance à m’emballer.

Le CKT 368 rs en 50 face au vent

Face au vent je suis surpris d’enrouler le 50 facilement sans m’exploser les jambes. J’ai toujours envie d’en remettre un couche. La moyenne est très correcte dans les faux plats montants qui mènent de Savines le lac à Chorges. Au demi tour le vent me pousse mais finit par tomber, j’ai un peu la guigne !

Il me reste les deux ascensions de Savines et Boscodon qui généralement m’usent le moral et me finissent les jambes en cette saison. Pourtant je les monte facile et ne sens pas la raideur des derniers mètres de Boscodon, les relances du ckt 368 sont souples mais efficace et me donnent envie de pousser un peu. Je boucle la sortie à 27 km/h de moyenne soit 2 km/h de mieux qu’il y a un mois sur le même parcours. Je suis content de cette progression. Est-elle due à ce nouveau vélo ? Aux heures de grandes marches en Pologne ? A mon entrainement ?

Pour voir si je me suis cramé les jambes je décide de rajouter la côte de Chalvet 2,5km à 8% de moyenne pour rentrer chez moi. Je sens les jambes se durcir mais je monte toujours aussi souple. D’ailleurs je vous ais dégoté une vidéo de Richard Virenque et son CKT 368RS histoire de vous donner un aperçu.

Belle sortie qui promet des jours meilleurs encore avec le vélo CKT 368 RS.

Articles relatifs

Les Cinglés du Ventoux 2016

Voici un petit résumé de la rencontre (internationnale) des cinglés...

Pourquoi j’ai suspendu mon défi 100 marches ?

Faut-il être déterminé ou rigide ? Je me suis lancé...

Ma course des Bosses du 13 en 2014

Les bosses du 13 était mon objectif principal de l’année...

Ajouter un commentaire