3 bonnes raisons de commencer l’entraînement en début d’année

3 bonnes raisons de commencer l’entraînement en début d’année

« Plus tard est une maladie qui mène nos projets jusque dans la tombe » Tim FERRISS

Si tu as aimé cet article, découvre chaque semaine, en vidéo, comment améliorer ta moyenne tout en restant motivé. Inscris-toi ici
Laisse un commentaire ou une question juste après la retranscription en texte ci-dessous

Retranscription Texte de la vidéo :

Bonjour les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie, et tout d’abord je vous souhaite une belle et heureuse année 2015.

C’est le début de l’année, donc je vous souhaite, évidemment, une santé de fer et plein d’énergie grâce aux conseils de la Meilleure cyclosportive de votre vie, mais également des succès dans vos projets personnels, professionnels, beaucoup d’amour (c’est important, les gens qui vous entourent) et de vous sentir bien dans votre tête.

Aujourd’hui, on va voir plusieurs raisons de vous mettre en action, tout de suite, dès le début de l’année. Car il y en a beaucoup qui sont sur leur canapé et qui se disent « bon, c’est l’hiver, c’est pas le moment d’attaquer », ou il y en a qui prennent de bonnes résolutions, mais qui s’y prennent mal, et qui s’arrêtent au bout de trois semaines – vous savez qu’il y a plusieurs études qui ont été menées et moi je l’ai menée au niveau de la Meilleure cyclosportive de votre vie, vous êtes plus de 80% à arrêter vos bonnes résolutions au bout de trois semaines. Soit il y en a qui ne les prennent carrément pas et qui se disent « c’est bon, je réattaquerai quand les beaux jours arriveront », et je pense que c’est une grosse erreur. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons, et on va les voir ensemble.
La première, c’est qu’une des bases de l’entraînement durable et sain, c’est la progressivité. Si vous attaquez maintenant, vous pourrez y aller très doucement, mais chaque semaine monter un petit palier, si bien que, naturellement, sans forcer, sans trop vous contraindre et en laissant à votre organisme, à votre mental et aussi à votre vie le temps de s’organiser tranquillement autour de votre entraînement. Progressivement les choses se mettent en place et c’est le meilleur moyen pour que ce soit durable et que vous arriviez en pleine forme au printemps avec déjà un acquis pour pouvoir mettre de l’intensité et vous préparer vraiment pour votre course cible de l’année, qui, pour la grande majorité d’entre vous se situe plutôt en été, au mois de juillet. Ça, c’est vraiment la première raison.
La deuxième raison pour laquelle il faut commencer tout de suite, au mois de janvier, c’est au niveau de l’alimentation. Car pareil, pour l’alimentation, vous pouvez être de ceux qui se disent du jour au lendemain « j’arrête ! C’est fini, je ne mange plus de sucre, je ne mange plus rien… je maigris. » Mais ça, ce n’est pas durable, vous le savez, et quand on craque on se met à grossir. Moi, je vous conseille d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires plus saines, et le meilleur moyen de les adopter, c’est de les adopter progressivement. Vous mettez 3 sucres dans votre café ? Ne supprimez pas le sucre du jour au lendemain, vous allez vous contraindre, vous frustrer et donc, un jour, vous allez recraquer, soit sur votre café, soit sur autre chose. Faites plutôt la méthode progressive, c’est-à-dire que pendant une semaine vous ne mettez que 2 sucres et demi, et la semaine suivante, si vous vous y êtes habitué en vous disant que finalement, ça ne fait pas trop de changement, vous ne mettez plus que 2 sucres. Et ainsi de suite, progressivement. Ainsi, quand arrivera le printemps, quand la plupart des gens se disent « houla ! il faut que j’attaque un régime ! », vous, vous serez déjà, non pas affûté comme une lame de rasoir, mais vous serez en bonne forme. Et si vous voulez vous affûter sur deux ou trois semaines, pour être vraiment prêt le jour J, vous n’allez pas perdre énormément de poids, ce qui libère énormément de lipotoxines – il y a beaucoup de toxines dans les lipides – car si vous perdez beaucoup rapidement, ça sécrète des lipotoxines dans votre organisme ce qui fait que vous êtes fatigué, vous avez encore plus faim, etc. Et là, ça se fait de manière saine et progressive. Au niveau de l’alimentation, comme au niveau de l’entraînement, vous avez intérêt à commencer le plus tôt possible. Moi, je vous invite à commencer dès le début de l’année, pour mettre en place votre entraînement. Ce n’est pas pour vous la jouer pro, c’est pour pouvoir intégrer tranquillement, à votre rythme, de manière « écologique » dans votre vie votre entraînement vélo, et de le tenir durablement.
Dernier point important, vous le savez, il me tient à cœur, puisque j’arrive de Clermont-Ferrand où, certains le savent, je passe un diplôme sur la préparation mentale, un diplôme universitaire – j’ai beaucoup de diplômes sur la préparation mentale, mais ils ne sont pas universitaires et je voulais voir ce que c’était – et évidemment, le mental c’est pareil. J’étais avec une centaine de préparateurs mental et on fait tous le même constat, c’est que les gens viennent nous voir au dernier moment, ils viennent nous voir trois jours avant un examen, ils viennent une semaine avant une grande compétition, ils viennent nous voir quand ils sont déjà en burning out, en dépression où tout va mal et ils nous disent « venez nous sauver ». On n’est pas des magiciens, c’est clair. Il y a des méthodes qui peuvent avoir des effets assez rapides, mais c’est de la surface, c’est ponctuel, c’est pour permettre de passer un cap. Mais le vrai travail sur votre mental : le mental je le dis souvent, c’est exactement comme un muscle, ça se travaille régulièrement. Si vous vous y mettez au mois de janvier, forcément vous arriverez beaucoup plus fort pendant les périodes d’été.

Je vous donne un exemple simple de préparation mentale que vous pouvez faire, c’est dès le mois de janvier, savoir quelle est votre course cible de l’année, la visualiser, la focaliser, pourquoi pas aller faire des recherches sur Internet pour connaître les parcours, les temps que vous avez faits les années précédentes ; si vous ne connaissez pas, pourquoi pas aller le visiter, même à distance. Et pendant six mois, du mois de janvier au mois de juillet, vous allez, quand vous vous entraînerez, visualiser votre course, comme si vous y étiez, même si vous ne la connaissez pas, visualisez-la et ainsi vous allez renforcer votre mental.
Bien évidemment, il y a tout un travail de fond que l’on peut faire, nous les préparateurs mental, mais dont vous pouvez avoir conscience et faire : c’est un travail sur la confiance en soi, sur l’estime de soi, sur l’amour de soi, un travail sur la gestion de ses émotions. Comment je fais pour gérer mes émotions quand elles arrivent ? La colère, la peur, la tristesse, la joie. Quand ça arrive, est-ce que je me laisse complètement envahir et je ne sais pas ? Je les coupe, les canalise et un jour elles explosent ? Soit à l’extérieur, dans mes relations j’insulte des gens que j’aime et je le regrette, soit je tombe malade parce que je les ai renfermées. Je peux commencer à faire un travail sur mes émotions ; ne vous y trompez pas, les plus grands champions, les meilleurs cyclistes, les meilleurs athlètes sont des gens qui arrivent à gérer leurs émotions. Non pas les nier, non pas les cacher, mais gérer leurs émotions pour qu’au moment de la course, quels que soient les enjeux, quelles que soient les réactions autour d’eux, ils sachent gérer, mener le bon geste au bon moment, la bonne action, pas s’enflammer et partir sur n’importe quelle échappée, ne pas louper la bonne échappée, ne pas se faire prendre par les enjeux, ou ne pas n’en avoir rien à faire des enjeux et passer à côté de la course.
Voilà, la préparation mentale, c’est également maintenant que ça se met en place, tout de suite. Ce que vous pouvez faire (bien évidemment, je vous invite à passer à l’action) c’est

1) sortir votre vélo, le nettoyer, préparer vos affaires et vous dire « dans la semaine, je programme un ou deux entraînements à vélo », pourquoi pas un ou deux entraînements hors vélo, comme j’en ai cité plusieurs sur la Meilleure cyclosportive de votre vie : vous pouvez voir les articles sur le «Défi fente avant en 1 minute» ou «Comment être en forme en moins de trois minutes».

2) au niveau de l’alimentation, décidez cette semaine d’améliorer un point de votre alimentation, un excès que vous faites, vous le supprimez ou vous rajoutez des fruits, des légumes, de bons aliments ; vous mangez plutôt des aliments complets et bio que des éléments raffinés et industriels, etc. Bref, faites une petite amélioration chaque semaine à partir de cette semaine, ça y est, c’est décidé, c’est parti ! pour pouvoir en vous disant « j’ai le temps, et je vais améliorer petit à petit mes aliments ».

3) Et puis bien sûr, au niveau du mental, votre action doit être au moins de savoir quelle est votre course cible de l’année, l’étudier et vous amuser à chaque entraînement à vous dire « Allez, je suis dedans, voilà ce que je fais. » Faites plusieurs scénarios, amusez-vous, prenez du plaisir à vous dire « j’imagine qu’il y a une attaque, ou j’imagine que là, je dois gérer, je me sens pas bien, etc. », mais imaginez-vous sur cette course.
Voilà, les amis, c’est fini pour cette semaine, je vous dis à très bientôt sur une prochaine vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie.
Si vous êtes dans une période d’ouverture du programme 4 heures par semaine, n’hésitez pas, parce qu’après, une fois qu’il est fermé, je ne sais pas si je le rouvrirai cette année, peut-être une fois, peut-être pas, en fonction des projets que j’ai. Donc, ne passez pas à côté de l’occasion. Et maintenant, les amis, c’est à vous de jouer !

Articles relatifs

5 astuces pour bien démarrer l’année

C’est l’entraineur Thibault RICHARD qui ouvre  le carnaval « Démarrer l’année...

Tuto : Les intensités d’entraînement en vélo

Voici une explication simple des différentes intensités d’entraînement pour le...

Comment reprendre l’entraînement vélo après un arrêt ?

Voici 7 conseils pour reprendre l’entraînement vélo après un arrêt...

Commentaires (13)

Catinat thierry

Ex bonjour et bonne année à tous, une pensée pour Charlie, qui donne encore plus envie d’être motivé… Débutant dans le monde du vélo, j’apprécie tes conseils et les appliques et ça fonctionne… Petite présentation :50 ans,1m73, 60k,et arrêt de fumer depuis 3mois,la motivation ce renforce grâce aux progrès à vélo, 2 à 3 sorties par semaine suivant la météo, et déjà 1000 bornes au compteur, peut-être une cyclo dans ma région au printemps…

ros jean-luc

J’ai commencer aujourd’hui sur vos bon conseil. 35 minutes de footing chez moi sur chemin de montagne à 1000m d’altitude. Après demain sortie vtt. Mon objectif est la cyclo sportive l’ariegeoise course la mountagnole 115 km avec 4 cols. Merci pour vos bons conseils.

pascal beaurepaire

meilleurs vœux à toutes l’équipe de la cyclo sportive.
je fait du vélo depuis trois ans. Depuis la fin de l’année 2014 et le début de l’année 2015 j’ai remis à plat ma façon de m’entrainer et je voie une belle progression dans les sorties avec les copains. Vos vidéos et commentaire sur la préparation mental sont très instructifs continuer à nous booster et à aimer et à prendre du plaisir sur notre vélo.

jean marc 26

Bonjour Nicolas, tu as raison il faut démarrer vite, ce qui est fait n’est plus à faire.
Sur la porte du frigo focus 1 graphique avec objectif perdre 10 kg
visualisation de l’objectif sur papier : 20 juin ardéchoise 176 km… le 220 km en 2016.
Et le plus important le planning de la semaine , on ne réfléchit pas , on est dans l’action.
merci de tes conseils et bravo pour la réunion de dimanche soir… a bientôt

    Nicolas

    Bravo, tu maitrise la méthode SMARTrainning 😉

Hervé Kwasniewski

Bonjour Nicolas, ce qui me fait plaisir c’est qu’au jour d’aujourd’hui, j’ai perdu du poids (-8), je me nourris à base d’aliments complets, et je suis super motivé avec plusieurs dates et défis pour cette année ! Tout ce que tu viens de dire dans cette vidéo ! Il ne me reste plus qu’à éviter de tomber malade et de suivre tes précieux conseils. Je suis chaud patate !

le pabic

salut

J’ai repris le vélo il y a un an . La première sorite a été très dure puisque cassé au bout de 30km de vtt. En y allant progressivement je suis arrivé à passer le 100km (pas de grosses difficultés). J’ai perdu 7kg (encore 4 à 5 kg)
Depuis 1 mois je roule en club ffct et dieu que ça roule fort surtout en cöte
donc objectifs -4kg
et renforcement côte
enfin la Hinault (120km) en juin)

Aubry

Salut Nico, j’ai vite recommencé à rouler cette année et j’ai suivi un de tes conseil qui était de rassembler toutes ses affaires et c’est vrai que ça permet de ne pas ce démoraliser, mais cette année j’aimerai progresser. Je n’ai pas trop le temps en semaine et le week-end j’essaye de faire une sortie. As-tu quelques conseils pour m’aider?

    Nicolas

    Quand tu n’as pas trop de temps en semaine il faut organiser des entrainement de renforcement régulier ou des séances courte sur 30 à 60 minutes très efficaces, genre Ep2i.
    Tu trouveras tout ce dont tu as besoins dans le programme 4 heures par semaine ,sur :
    http://lameilleurecyclosportivedevotrevie.com/4-heures-par-semaine-pgv/
    A toi de jouer, plus d’excuses, des solutions

Olivier16

Bonne année à tous.Ca y est moi aussi je suis dedans.Objectif la Ekoi tour au mois de mai, 146 kms sur un tracé roulant avec seulement 2 bosses mais souvent beaucoup de vent.Je voudrais terminer dans les 150 premiers.
Une autre la Simmonot, 140 kms cette fois assez valonné.Objectif finir dans les 100 premiers.
Donc travail de la puissance et au seuil en perspective.Deja perdu presque 3 kgs depuis les fetes.

Bonjour Nicolas et merci pour toutes ces videos.Aurais tu des conseils d’entrainement pour le cyclocross? je compte suivre tes conseils en faisant force/endurance sur 1 mois puis pma/velocite….jusqu’a Juillet mais je pense qu’apres il faut un travail specific cyclocross?

sportivement.

Chateau

Bonne fete depuis presque un an tout les jours entrainement sauf le dimanche

pedrono

les conseils de nico sont absolument a suivre et a faire circuler. ne pas rester inactif l’hiver sous peine d’encrassement de la carburation, il faut en faire peu mais bien.

Ajouter un commentaire