Comment entretenir et renforcer sa motivation de cycliste ?

Comment entretenir et renforcer sa motivation de cycliste ?

La motivation et le mental sont comme des muscles, ils peuvent s’améliorer avec un bon entraînement et des exercices planifiés. Cet exercice peut améliorer votre persévérance, votre application et le dépassement de soi :

Si tu as aimé cet article, partage-le et découvre chaque semaine, en vidéo, comment améliorer ta moyenne tout en restant motivé. Inscris-toi ici
Laisse un commentaire ou une question juste après la retranscription en texte ci-dessous. Merci 😉

Retranscription Texte de la vidéo :

Bonjour les amis, et bienvenue sur cette nouvelle vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie.
Vous le savez, je suis préparateur mental et, de temps en temps, dans ce blog spécialisé dans la préparation cycliste, j’aime bien parler un peu de préparation mentale, de motivation.

Ça fait clairement, aussi partie, des clés de la performance, des facteurs de la performance. Bien sûr, vous avez la technique, le physique et le tactique qui sont pleinement des facteurs de performance, mais si vous n’avez pas le mental, eh bien, le jour J à l’heure H, vous ne pourrez pas exprimer le potentiel physique et technique que vous avez.

Si on prend le cas du tennis, le type qui s’est entraîné 1 000 fois à faire la volée de revers, et le jour de la balle de match, il la met dehors ou dans le filet. Que s’est-il passé ? Techniquement, il sait le faire, physiquement il était là, sauf que, mentalement, il a eu la pression et il n’a pas pu exploiter son potentiel.

En vélo, bien sûr que ça peut arriver le jour J, mais ça arrive aussi d’autres fois, et c’est la question m’est souvent posée :              « Nicolas, quoi faire quand on a des phases de démotivation ? » Il y a des moments où on est démotivé, on n’arrive plus à aller s’entraîner aussi régulièrement ou à mettre autant d’intensité dans les entraînements, et qu’est-ce qu’on peut faire ?
Bien sûr, certains vont dire « inscris-toi sur le blog avec le lien juste en dessous ou sur la diapositive, et tu as la méthode SMARTraining, 5 étapes pour rester motivé et te dépasser », évidemment 😉

Mais parfois, on fait ça et ça ne suffit pas non plus. Il y a plusieurs moyens et méthodes.

La motivation s’appuie sur vos émotions

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler d’une chose importante : il faut savoir qu’un des socles sur lesquels s’appuie la motivation, ce sont les émotions. Les émotions dans lesquelles on vit la plupart du temps vont, petit à petit, contaminer votre motivation.
Si, en permanence, vous nourrissez des émotions négatives, de la rancœur, de la rancune, vous écoutez les informations – vous savez que pour une information positive, vous avez seize informations à caractère négatif, déprimant, qui jouent sur les peurs, la colère, la rancune entre les individus. Toutes ces émotions finissent par passer – c’est un peu perméable – la membrane entre la motivation et les émotions que vous vivez en permanence.

Forcément, quelqu’un de plutôt positif qui regarde l’avenir avec un regard confiant, qui partage de bons moments avec ses amis, qui rigole souvent, qui fait l’amour 🙂 , qui échange avec les autres des choses positives, qui PENSE à des choses positives, ça aura forcément un impact sur sa motivation.

De la même manière, avec quelqu’un qui est tout le temps en train de s’engueuler, qui rumine tout le temps des choses négatives, etc., ça aura un impact négatif sur sa motivation.
À terme, quand il ne fait pas beau dehors, quand la nuit est tombée, quand je n’ai pas le bon matériel…, je vais me trouver des excuses pour ne pas aller rouler.
Alors, aujourd’hui je vais vous donner un début de technique pour nourrir, entretenir au quotidien vos émotions positives. Car comme je le dis souvent, le mental est comme un muscle, si on le travaille régulièrement, il est fort ; si on ne le travaille jamais, il ne faut pas espérer que le jour où on en aura besoin il sera là.
Et il ne faut pas non plus tomber dans la connerie de se dire « le mental on l’a ou on ne l’a pas ». C’est faux ! Il y a tout un tas de qualités mentales qui se travaillent, et notamment celle de baigner dans des émotions positives.

Une méthode simple : les incantations

Pour cela, une méthode extrêmement simple, connue, appliquée depuis des millénaires intuitivement par des civilisations, ce sont les incantations positives.

Qu’est-ce que c’est ? C’est faire des affirmations positives qui vont me motiver, parce que tous les matins (et peut-être trois fois par jour), si je me dis des choses positives, ça va influencer mon mental. Vous n’êtes pas persuadé de ça ? Essayez de prendre conscience de toutes les choses que vous vous dites tous les jours : nous sommes la personne à qui nous parlons le plus. Je crois qu’une étude a montré qu’on se disait en moyenne 30 000 mots par jour à soi-même. Et croyez-moi, à force de répéter un message positif, ou négatif « t’es nul, tu n’y arriveras pas, tu ne peux pas, c’est trop dur pour toi », on finit par y croire. Et le pire, c’est que comme on n’en a pas conscience, ça a encore plus d’impact que lorsqu’on a pleinement conscience de ce qu’on se raconte.

Je vous invite donc à rééquilibrer la balance sur du positif. Donnez-vous des incantations.
Pourquoi des incantations plutôt que des affirmations ? Parce que les affirmations sont juste des phrases que l’on dit. Par exemple, « je suis pleinement heureux de rouler à 35 km/h sur les Bosses du 13 » , voilà le genre d’affirmation que l’on peut faire, sur le vélo ; évidemment, vous pouvez le faire sur votre vie professionnelle, votre vie personnelle et sur le sport – votre passion qui est le vélo –, sur votre relation de couple, etc.

Je ferai une prochaine vidéo, pour que celle-ci ne soit pas trop longue, sur comment faire des incantations, mais en attendant, vous pouvez le faire. Sachez juste qu’il faut le formuler avec ce que vous voulez. Si je formule  : « je ne veux plus être à découvert », « je ne veux plus m’engueuler avec ma femme », le cerveau ne se représente pas la négation.

Si je vous dis  : « n’imaginez pas un ballon vert », immédiatement vous avez un ballon vert qui vous traverse l’esprit. Parce qu’avant, vous n’aviez pas d’idée de ce qu’il fallait penser, mais en vous disant « je ne veux pas d’un ballon vert », le cerveau se représente le ballon vert et après il est difficile d’enlever cette empreinte au niveau du cerveau.

Donc faire une incantation positive c’est donner une phrase, mais si vous dites juste « j’veux être heureux, j’veux être heureux, j’veux être heureux… », ça n’aura pas d’impact. C’est la méthode Coué, il faudrait les répéter des milliers de fois tous les jours pour que ça ait un impact ; c’est usant et ce n’est pas une stratégie La Meilleure cyclosportive de votre vie.

En revanche, si vous dites « Wouahou ! j’veux être heureux ! Yes ! j’veux être heureux ! Yes ! j’veux être heureux ! Yes ! » ou « Wouahou ! Je suis heureux ! Yeah ! », au présent, c’est toujours mieux,  je le suis déjà, en mettant de l’intensité. Si vous dites « je suis un cycliste puissant et endurant ! je suis un cycliste puissant et endurant ! » et que dans votre gainage musculaire vous avez du puissant et endurant, eh bien, forcément, ça a de l’impact.

Si vous le dites deux fois, laissez tomber, ça n’aura aucun impact, mais si vous dites « tiens, plutôt que de me faire un programme pendant 3 ou 4 semaines en force ou en endurance, en vitesse, etc., (je le fais) si je m’entraînais tous les jours un peu mon mental ? »

Où ? Dans la voiture, dans la salle de bain, à un moment sur votre vélo ; pourquoi pas, sur le vélo, vous roulez et vous dites « je suis un cycliste puissant et endurant ! Yes ! » Vous le répétez dix fois en in-can-ta-tion, c’est-à-dire que vous mettez le geste et le ton de voix, et vous verrez que vous serez surpris de l’impact que ça a sur votre motivation.

Je ne dis pas que ça va tout régler, mais dans 90 % des cas, ça va régler beaucoup de problèmes de motivation que vous pouvez avoir. N’attendez pas d’être démotivé pour le faire. Si vous le faites avant, vous serez costaud et ça vous servira le jour où vous serez démotivé.

Prenez plaisir à jouer à ce truc-là, et juste en dessous, comme d’habitude, après l’avoir pratiqué – avant de critiquer, parce qu’on a nos freins culturels, nos habitudes, c’est ridicule. C’est une clé de la préparation mentale.
Testez-la avant de me critiquer, ne me croyez pas sur parole, mais testez-la et laissez-moi dans les commentaires l’impact que ça a eu sur votre motivation. Faites ça une journée, trois fois par jour : avant les repas, dans la voiture, débrouillez-vous de le faire trois fois par jour, à chaque fois dix fois avec énergie, et à la fin de la journée vous me mettez l’impact que ça a eu. Je suis sûr que ça aura déjà un impact positif.

Si vous avez aimé cette vidéo, comme d’habitude, cliquez sur « j’aime », si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « j’aime pas ». Laissez-moi dans les commentaires votre avis là-dessus.
Si c’est la première fois que vous êtes sur La Meilleure cyclosportive de votre vie, sur le lien qui est juste là, vous pouvez vous inscrire pour recevoir les vidéos, chaque semaine, dans votre boîte mail, et recevoir gratuitement la méthode SMARTraining, 5 étapes pour rester motivé et se dépasser sur le vélo.
Je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo, et maintenant, les amis, c’est à vous de jouer !

Articles relatifs

Les 3 niveaux de motivation appliqués au cyclisme

Le cyclisme est un sport difficile où la motivation dans...

Allez-vous relever le défi mental des 10 jours ?

En relevant ce défi vous allez renforcer votre mental et...

Comment entretenir votre motivation et votre focus avec un seul outil ?

  Une fois passées les premières semaines d’enthousiasme de votre...

Commentaires (5)

Christian Angogna

Je suis totalement convaincu par cette méthode. C’est comme ça que j’ai arrêté de fumer en 24 heures, sans rien de plus .
Merci Nicolas

Chriz

Bonjour Nico,

Merci pour tous les conseils dans tes videos,

Pour expliquer vite fait j’ai choisis un mot simple a l’age de 13 ans (j’ai 41) quand je roulais a haut niveau en bmx, lors du stage equipe de France l’entraîneur nos a demandé de choisir un mot ou une phrase pour nous motiver pendant nos compet…. J’ai choisi MOTIVE 😉 simplement. Depuis sur chaque brouillons d’examens, sur mon réveil de téléphone pour voir ce mot tous les matins, sur chaque guidons, sur mon par soleil de voiture car je suis commercial, ou des que je dois réussir quelque chose j’ecris ou je dis ce mot a voix haute. Je ne dis pas que cela fonctionne a chaque fois mais quand ca marche c’est grace a ce mot 😉 ou pas …..

l’important est de trouver LA motivation et SON mental, toujours etre positif et ne pas trop ecouter les autres qui souvent aiment bien te faire douter.

Voila pour moi

Encore merci Nicolas, je debute dans le vtt xc et tes conseils son top, continu et garde la MOTIVE ……

Chriz

Patricia

Merci pour vos explications, vraiment bien détaillés et aide à continuer avoir l’envie pour ce que se demandent de continuer ou pas.
Je suis nouvelle dans le cyclisme, j’ai intégré cette sport autant que bénévolat pour accompagner des enfants avec d’autres dirigeantes et je veux m’améliorer pour pouvoir les aidés.

Merci, d’avance

jo

Nicolas cette dernière vidéo me soulage , n’ayant pas beaucoup de temps à consacrer pour des entrainement structures sur plusieurs semaines une de mes méthodes est de me dire avant une compétition ou une épreuve qui est importante à mes yeux , de me répété tu vas le faire tu vas réussir c’est à ta porté .
Ma femme a pour habitude de me prendre pour un fou à me voir parler seul , donc cette vidéo lui a permit de mieux comprendre ou de se rendre compte que finalement je ne suis fou ou que nous étions plusieurs à enfermer .
Continue comme ça tes vidéos sont enrichissantes , ta simplicité , ta bonne humeur sont aussi un grand encouragement à me faire mal pour réussir mes objectifs.
Sportivement à toi , jo.

C’est surement super, mais j’habite en Ardèche alors le vélo, avec toutes ces cotes, je suis trop vieille, mais merci tout de même

Ajouter un commentaire