Comment planifier sa saison de vélo ?

Comment planifier sa saison de vélo ?

Quelques conseils pour planifier ta saison de vélo :

Des infos sur le NOUVEAU programme 40 km/h ? clique ici
banniere prog-40kmh-2
Si tu as aimé cet article partage-le et inscris-toi à l’infolettre (newsletter) du blog, tu bénéficieras en plus d’un super bonus pour progresser
Inscris-toi ici
Laisse un commentaire ou une question juste après la retranscription en texte ci-dessous. Merci 😉

Retranscription Texte de la vidéo :

Bonjour les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de la Meilleure Cyclosportive.
Vous avez remarqué qu’en ce moment je fais plutôt des vidéos sur l’intersaison : on est entre deux saisons, on est en train de préparer la saison future, et voici une clé essentielle que je vous livre. Et encore une fois, je vais me faire défoncer par mes amis coachs qui vont me dire : mais Nico, s’il y a un avantage qu’a un coach par rapport à un magazine ou Internet – aujourd’hui vous voyez plein d’astuces d’entraînement, c’est super –, c’est qu’un coach va vous aider à planifier, à vous organiser par rapport à vos objectifs, votre niveau, votre temps disponible, etc.

C’est le gros plus. Mais, s’il y a quand même un gros plus, avec un coach, c’est la planification, et aujourd’hui je vous donne une astuce de planification. Voilà, je me mets une balle dans la tronche 😉
S’il y a une chose que je vous conseille de faire, à l’intersaison, c’est de vous poser et de planifier votre saison. Encore une fois, c’est une clé du succès. On ne s’entraîne pas toujours pareil tout au long de la saison, ou en mettant quelques petites variantes. Vous imaginez bien quels sont les grands principes ?

C’est qu’à l’intersaison, on va se préparer et essayer d’améliorer ses qualités : soit être très fort sur un point fort, soit améliorer un point faible. Donc on va faire vraiment du travail de fond pour améliorer ces qualités.

Ensuite, on va attaquer la saison avec les courses, et c’est important de faire des courses, parce que plus vous en faites, plus vous allez prendre des réflexes, des bonnes habitudes pour vous préparer, dans la course, comprendre les mouvements de course, prendre du rythme, évidemment. Vous allez aussi connaître les différents cyclistes, leur niveau, donc savoir qui il faut suivre ou ne pas suivre, etc.
Donc, pendant cette période-là on fait des courses et puis essentiellement de la récupération. On ne développe pas ses qualités, à part la qualité de course spécifique de rythme, d’habitudes, de connaissances et c’est tout.

En général, la plupart des bons cyclistes, cyclo ou professionnels, font une ou deux coupures dans la saison des compétitions pour pouvoir s’énergiser et évacuer la fatigue, puis retravailler une qualité spécifique. En début de saison c’est plutôt les courses fédérales – UFOLEP, FFC, etc. –, on prend du rythme.

Pendant l’été il y a moins de courses fédérales, on fait plutôt des longues cyclosportives avec des cols ; et les fins de saison, c’est plutôt des contre-la-montre individuels des gentlemen où on se prépare pour les cyclocross.

Donc, vous voyez la saison n’est pas tout le temps montante, elle a des pics avec des spécificités, qui permettent de faire des coupures. Et après, il y a de nouveau l’intersaison.

Grosso modo, cette planification est basée sur ces 3-4 grandes phases, et puis, et c’est ce que je vais vous demander de faire aujourd’hui – et de partager ensuite juste en dessous –, c’est de définir vos objectifs.
Souvent les gens me disent « oui, je veux progresser cette année » « je veux être meilleur en côtes »…

Arrêtez ! C’est du pipeau, ça ne marche pas et c’est le meilleur moyen pour ne faire du vélo que quand vous en avez le temps, quand vous en avez envie et, en fait, vous vous entraînez par à-coups et c’est le meilleur moyen de ne jamais progresser.

Le meilleur moyen de progresser, la première étape de la planification, donc de votre saison vélo, c’est de définir vos objectifs.
Quels sont vos objectifs de l’année ? Commencez par prendre un calendrier – on est à la période où les calendriers sortent –, sinon planifiez à la louche en vous basant sur l’année d’avant, en général ça ne change pas beaucoup. Vous n’êtes pas, dans votre préparation de votre saison, là en cette intersaison, à une ou deux semaines près ; vous affûterez ensuite en fonction de votre objectif.
Demandez-vous quelles sont les courses que vous avez envie de réussir cette année. Il y en a que vous ferez, que ça marche ou que ça ne marche pas, on s’en fout, mais vous allez vous préparer spécifiquement pour une ou deux courses dans chaque période de la saison, et vous analysez la spécificité de cette course. Est-ce qu’il faut travailler son endurance ? Il faut que je travaille plus court ? Plus de rythmes ? Est-ce qu’il faut travailler le changement de rythme, parce que ce sera vallonné ou avec des virages ? Ou au contraire, il faut travailler la puissance parce qu’il va y avoir de grandes lignes droites assez plates ? Est-ce qu’il va y avoir de grandes côtes ? De grands cols ? Des petites côtes nerveuses ? Quelle est la caractéristique de cette course ?

Ce qui est génial, c’est que vous allez déjà mobiliser votre esprit sur les caractéristiques de cette course. Et du coup vous allez chercher les bonnes idées. Si on se pose les bonnes questions, on a les bonnes réponses.

Si vous vous dites « pourquoi je ne progresse pas en vélo ?  » les réponses qui vont venir, à part « t’es nul, tu ne sais pas t’entraîner », il n’y en a pas.

Si vous vous dites « comment je peux progresser dans des côtes de puncheur ? », même si vous n’êtes pas puncheur, si toute l’année vous vous dites « comment je peux progresser dans les côtes de puncheur ? », vous allez saisir des opportunités sur Internet, dans des magazines, chez des gens qui discutent, etc., vous allez vous entraîner, et petit à petit vous allez progresser là-dessus.

Si vous dites « comment je peux progresser en contre-la-montre ? », c’est pareil. « Comment je peux progresser en montagne ? », c’est pareil. Vous ne deviendrez pas Alberto Contador ni Chris Froome, mais par contre, vous allez, c’est sûr, franchir des caps. Pourquoi ? Parce que vous avez des objectifs précis.
Sachez que notre cerveau est un merveilleux outil – là, c’est le préparateur mental qui vous parle –, si vous savez bien l’utiliser, eh bien il vous donnera des réponses et de la motivation. Donc, définissez vos objectifs, ça vous donnera l’envie d’aller vous entraîner, ça vous donnera des solutions plutôt que des excuses.

Donc, cette année, la première étape pour passer un cap, progresser même si vous avez peu de temps pour vous entraîner, c’est de vous poser et de définir votre objectif.

Si, a priori, vous ne savez pas trop, « parce que je commence le vélo ; parce que je n’ai pas trop de repères ou parce que chaque année, je roule, mais je ne sais pas », utilisez la méthode de mon mentor, Anthony Robbins, qui s’appelle « Les 10 jours magiques ». Pendant 10 jours, vous vous posez la même question. Par exemple « quelle est la course que je veux réussir cette année ? », ou « sur quelle course je veux m’illustrer ? »

Trouvez la question qui correspond à votre objectif « sur quelle cyclosportive je veux briller ? » ou « sur quelle course UFOLEP je veux briller ? », « quelle course FFC je veux briller », si vous voulez être plus précis, et pendant 10 jours vous vous posez la même question, et l’unique question « quelle est la course que je veux réussir cette année ? » « Quelle est la course qui va me procurer le plus de fierté, se satisfaction, de sentiment de réalisation ? ».

Les premiers jours, vous allez dire « ben, je n’sais pas », ensuite, à force de continuer à vous la poser, vous allez commencer à percevoir des idées. Parfois des idées un peu toutes faites, un peu toujours « l’étape du Tour », les grands trucs, mais au bout des 10 jours, à force, vous allez vous dire « ah, celle-là ! Celle-là j’aimerais vraiment la gagner », parce qu’elle est « proche de chez moi » ou « parce que l’année dernière je me suis fait avoir » « parce que l’année dernière j’ai déjà marché » « parce que le parcours me plaît. Parce que, parce que… », on s’en fout – enfin, on ne s’en fout pas, vous pouvez les marquer –, mais surtout, vous allez trouver les bonnes réponses.

 

Voilà les amis, c’est tout pour cette semaine. Comme je vous l’ai dit, partagez juste en dessous vos objectifs de l’année, ça va donner des idées à d’autres, c’est toujours l’intérêt, et puis vous, vous allez pouvoir prendre des idées. Donc, partagez quels sont vos objectifs de l’année, et comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur « j’aime » et partagez-la un maximum avec vos amis. Et si vous êtes là pour la première fois, vous voyez le lien qui apparaît ici ? Cliquez dessus, et directement vous vous inscrivez pour recevoir dans votre boîte mail, gratuitement, les meilleurs conseils de La Meilleure Cyclosportive et un super bonus.
Moi, je vous dis, maintenant à vous de jouer, et à très bientôt, les amis !

Articles relatifs

Comment reprendre l’entraînement vélo après un arrêt ?

Voici 7 conseils pour reprendre l’entraînement vélo après un arrêt...

Comment Comparer les différents entraînements avec le vélo ?

Si tu as aimé cet article, découvre chaque semaine, en...

Aérobie, endurance et foncier : ne fais plus de confusion

Il est fréquent que les cyclistes utilisent ces termes :...

Commentaires (21)

Seb

Salut Nicolas
Pour le roc des alpes objectif 1er donc résistance et force de rigueur pour le dénivelé

    Nicolas

    Parfait Seb, voila un objectif clair, précis !
    Donne toi des indicateur d’évolution de ta Force et de ta résistance et tu seras assuré du succès

FILIPIAK

Triathlon de Deauville, parce que l’ambiance est folle et que ma famille vient m’encourager.

Pierre

24 heures vélo en solo
Ultra raide bike 11

egea

Il me manque des schémas! Moi je suis un visuel pas un auditif et pas un grand lecteur ………..

Comment je peux reprendre un entrainement efficace après une fracture du bassin , 8 semaines d’arrêt et en début de consolidation .

Faut-il privilégier des sorties en puissance modérée 70 tr/minute et gros braquet sur 2x 20minutes puissance 150 w pour une puissance ftp de 180w<x<200 ?

quelle séance après 24 heures de repos (vélocité ou fractionné assis 20/40 )

les cycles de 4 semaines sont-ils toujours valables ?

Au bout d'une heure de vélo foncier / puissance doit-on manger ?

Un peu démotivé ………

    Nicolas

    Salut l’ami !

    Si tu me permet un conseil de préparateur mental,
    Avant de rechercher le « comment t’entrainer » va rechercher en toi la motivation à le faire.

    Pourquoi je veux rouler ?
    Si j’imagine mes buts atteint qu’est ce que ça me fais ?

    Si tu ne ressent pas de la fierté, de la satisfaction ou de l’épanouillement, soit il faut chercher encore tes buts Profonds, soit le manque de potivation est plus profond et ce n’est pas en te plongant dans le vélo que tu vas la retrouver

    Bien à toi

pascal beaurepaire

mes brevets sont pour avril et mai(brevet de 120km à 160KM)j’ai analysé mais faiblesse que je travaille en ce moment(plus de puissance) merci pour tes vidéos et tes conseils.
j’ai vraiment progressé, je suis et même les dépasses dans les bosses, des copains qui on plus de 20 ans de cyclo.
sportivement pascal

stef01

Salut nico pour moi l objectif essentielle s est le tour de l ain 4 étapes finir avec des temps raisonnable

dominique

ma première course cyclosport de 50 km le 23/03/2016 j’espère avoir assez de force et puissance pour être bien avec le groupe et mon premier objectif sera le championnat de gironde fin mai de 50 km
actuellement je fait du renforcement musculaire j’espère qu’au niveau des squats avant vont payés un peu tout les jours
je suis impatient de découvrir le programme des 40 km/h des 12 mois
merci de ta réponse
dominique

toutee

triathlon fin mai

MARC DAUCHEZ

2 grosses sorties VTT de 130 KMS de 1600 à 2000M de dénivelé . je relance mon 4h /semaine le 1er janvier .
merci Nico pour tes conseils

RUDELLE

étape du tour et championnat de france UFOLEP de clm début septembre ; un peu contradictoire, mais après tout, pas tant que cela : il faut de la force…

    Nicolas

    Tu as raison, mais ça nécessite une bonne programmation de ton entrainement.
    L’écart entre les 2 est presque de 3 mois cela est suffissant pour faire du spécifique et bénéficier du foncier de l’EDT

    Bonne chance

FEVRE Michel

1° objectif de début de saison « la Corima Drôme Provençale » sur le parcourt  » La Jollywear  » 110 km Dénivelé + 1578 m objectif >30 km/h de moyenne
2° objectif de la saison  » la cyclo les copains -cyfac  » sur le parcourt la forézienne 115 km 2335 m de dénivelé objectif >25 km/h de moyenne
l’ardéchoise me servira de teste pour faire le pointe à la mi-saison

Michael (cinglé du ventoux)

Salut nico,
objectif 1: triathlon de Bertrix dans ma région
objectif 2; semi-marathon ING du Luxembourg
objectif 3: étape du tour
objectif 4: la cinglé du Ventoux pour la 2 fois
objectif 5: triathlon de saint léger dans ma région
objectif 6: triathlon M a voir….
a+ nico 😉

    Nicolas

    Salut Michael !

    A se mettre trop d’objectif on tue sa motivation et son implication.
    La dispertion est le meilleur moyen de passer a coté de ses objectifs principaux.
    Je t’invite à t’investir dans 2 ou 3 objectifs et programmer ta préparation en fonction de ces courses là.
    Les autres te permettront de te préparer

ros jean-luc

Objectif numéro 1 l’ariegeoise avec + 3000m dénivelé et 157 km port de Pailheres hors catégorie un défi immense Pour moi qui fait 2000 km par an et jamais plus de 110 km dans une cyclo annuele. Je vais suivre tes conseils au max et essayer de m’organiser car je ne fait du vélo que depuis 5 ans après 30 ans de foot. Faut que je structure mon entraînement pour être prêt pour le dernier week-end de juin.

Patrick GAUFFRE

Bonjour,
1-Triathlon M fin mai
2- triathlon M fin juillet
Et si je peux courir comme je le souhaite un triathlon half en septempbre.

ironman Nice 2016

Pierre

bonjour Nico

pour moi 1er objectif
fin avril le brevet de 300 montagneux avec 6000m de D+
puis le 2eme fin mai les 24h du castelet en Solo
et pour finir l’ ERB11 Extreme Ride bike11 soit 670km et 7000m de D+ en moins de 40h

couthures

Très intéressant ses conseils car je vais reprendre mes entrainement dans un mois et demi et après une dizaine d’heure d endurances,je vais travailler ma force et m améliorer sur l explosivité qui a été ma faiblesse je pense.je commence par du cyclocross en novembre jusqu’en janvier et après un petit repos de 10 jour j enchaîne avec les courses
XC VTT Ufolep en février jusqu’à mai.

Ajouter un commentaire