Comment s’habiller en hiver ?

Comment s’habiller en hiver ?

Comment s’habiller pour ne pas avoir froid sans pour autant transpirer et être coincé sous un équipement trop chaud ? Dans cette vidéo vous découvrirez :

  • Le fameux principe des  « 3 couches »
  • Ce qu’il faut couvrir en priorité et comment ?
  • L’astuce qui vous empêche de glander …

Si tu as aimé cet article, découvre chaque semaine, en vidéo, comment améliorer ta moyenne tout en restant motivé. Inscris-toi ici

Retranscription Texte de la vidéo  :

Bonjour les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie.

Aujourd’hui, je vais répondre à une question qui m’est souvent posée en cette saison d’automne pré-hivernale : comment doit-on s’habiller pour rouler en hiver ?

D’abords quelques grands principes de base et ensuite, vous le savez, il y a toujours une petite personnalisation et je vous laisserai découvrir ça, mais d’abord il faut que vous connaissiez les grandes lignes.

Une règle d’or que j’applique, une règle de précaution, c’est qu’on ne roule pas plus de 2 heures à une température inférieure à 10 °C. Bien sûr, ça va dépendre un peu du taux d’humidité – 10° avec un taux d’humidité élevé c’est plus froid, car le froid rentre mieux partout –, mais gardez cet ordre de grandeur. En dessous de 10 °C, on ne roule pas plus de 2 heures. Au-delà, on se rend compte que le froid plus l’humidité plus le froid généré par le déplacement entraînent un risque de prendre froid au niveau des sinus, au niveau des bronches. Donc le rapport entre le bénéfice de l’entraînement et les risques de tomber malade n’est pas intéressant.

Les principes d’habillement : vous voyez, je suis dans le plus simple appareil, un cuissard et un dessous de pull. Déjà, au niveau du corps, on va mettre un T-shirt à même la peau et il est important qu’il ne soit pas en coton, car le coton retient l’humidité. Recherchez plutôt des T-shirts en polyester. À manches longues ou courtes, je vous invite à avoir deux ou trois T-shirts, selon votre préférence. Inutile de prendre de l’hyper technologie, mais le fait qu’il soit synthétique va évacuer l’eau sur vous.

Dessus, que va-t-on mettre ?

S’il ne fait pas trop froid, juste un peu de vent, on peut mettre directement un K-way ou un coupe-vent. Par exemple, là j’ai une veste d’entraînement coupe-vent et imperméable. Vous pouvez avoir un simple K-way pour couper le vent, ça suffit largement. L’important étant que ce soit imperméable s’il pleut ou s’il fait humide.

S’il fait froid, on va mettre une troisième couche ; c’est le principe des trois couches qu’on utilise en alpinisme et que je vous propose d’utiliser en vélo. Pourquoi trois couches ? Parce que vous avez une couche qui va évacuer la transpiration, une couche qui tient chaud – vous voyez que ma polaire est assez fine, parce qu’en vélo on fait un effort, donc si vous vous habillez trop, vous allez avoir trop chaud et trop transpirer –, prenez une polaire assez fine pour vous tenir chaud, avec le coupe-vent ça suffira largement, personnellement, je la mets sous le cuissard qui va tout tenir à l’intérieur. Je ferme le col (le cou est très important, j’y reviendrai) et là, j’aurai chaud puisque je vais faire des efforts et je serai protégé du vent ou de la simple vitesse de déplacement.

Ainsi, ma transpiration sera évacuée et je vais avoir suffisamment chaud pour aller rouler.

Voilà, c’est la première base, les trois couches : 1 couche pour la transpiration, 1 couche pour tenir chaud, 1 couche pour couper le vent ou l’humidité.

Ensuite, sachez que l’endroit par lequel vous perdez le plus de degrés, c’est la tête. Donc, évidemment, la clé est de se couvrir la tête. Attention, certains mettent un bonnet, mais pas de casque, c’est une connerie, une grosse. Vous risquez votre vie, vous tombez à 15 km/heure sur la tête, c’est fini ! Vous avez un traumatisme crânien extrêmement grave. Sachez qu’à 36 km/heure (ce qui n’est pas si énorme que ça en vélo), l’impact fait sur quelque chose d’arrêté, comme le sol ou un arbre, est de 5 tonnes. Inutile de vous dire que votre tête éclate. À 18 km/heure, ce qui est peu en vélo, on doit être à 1,5 ou 2 tonnes et ça suffit largement à vous exploser le crâne. Sous votre casque, s’il ne fait pas trop froid, vous mettez un bluf, comme ça sur la tête et ensuite le casque et vous ne sentirez rien. S’il fait plus froid, il y a d’excellents petits bonnets qui ne tiennent pas de place et qui passent très bien sous le casque. Ça couvre les oreilles. Je vous assure que même chez moi, s’il fait 0 °C, si c’est très froid, j’ai la tête bien couverte et je n’ai absolument pas froid. Et voilà ce que ça donne avec le casque, il rentre bien, je peux le fermer, tout est protégé et c’est nickel. Je peux vous dire que rien qu’avec ça je n’ai pas froid, les 3 couches sur le corps, la tête protégée, je peux sortir avec des températures très froides.

Ensuite, étant particulièrement sensible de la gorge, je vous invite à faire attention, car c’est un endroit exposé au froid. Je mets un petit bandeau en polaire et je sais que je suis super bien protégé. Et si j’ai trop chaud, c’est facile à enlever. Je préfère avoir un petit peu trop chaud que trop froid.

Au niveau des mains, car il faut les protéger. Une fois que j’ai protégé le corps – les jambes j’y viendrai tout à l’heure parce que ça bouge, c’est facile –, les mains sont une partie où l’on a froid. Jusqu’à 10°, je mets mes gants et plus froid, par-dessus je mets des petits gants polaires, comme ça j’ai la protection pour les mains sur le guidon et juste une protection pour les doigts. Ça suffit largement, en tout cas en ce qui me concerne. Si vous êtes frileux ou que vous sortez par grand froid, je vous conseille vraiment les moufles, car c’est ce qu’il y a de mieux contre le froid. Chez moi dans les Alpes, il fait souvent très beau, mais un froid terrible et si j’ai envie de sortir une heure ou une heure et demie, pas envie de m’enfermer sur home-trainer, je mets ces moufles-là et je vous garantis que je n’ai pas froid, j’arrive à freiner sans souci.

Maintenant, pour les jambes : moi, j’utilise des jambières. Parce que les jambes, vous les bougez. Je fais toujours un petit échauffement « à sec », avant de partir je fais quelques flexions, de la course sur place pendant 5/10 minutes, comme ça je suis chaud, je sors le vélo – je ne sors pas en disant « brrr, il fait froid », je m’habille, je fais mon échauffement habillé comme ça je suis bien chaud –, j’enfile les jambières que je fais tenir sous le cuissard. Avec les jambières sous le cuissard, je vous garantis que vous pouvez sortir vraiment par 10° ou 0°, car, encore une fois, les jambes sont en mouvement. Si vous faites l’échauffement à sec une fois que vous êtes habillé, vous vous sentez bien chaud, vous allez rouler et vous avez chaud. C’est très rare d’avoir froid aux jambes en vélo.

Vous pouvez, bien évidemment, mettre par-dessus votre cuissard un collant standard. Souvent – c’est la différence entre les collants de vélo et les collants de course à pied –, les collants ont une couture sur le côté et avec la selle ça frotte et au bout d’un moment le collant est troué. Vous pouvez acheter un collant de vélo, et je vous conseille un avec des bretelles ou d’en rajouter (ce n’est pas bien cher d’acheter des bretelles, mais c’est plus difficile d’en trouver aujourd’hui). J’ai des petites bretelles sur un collant, je les mets, ma veste par-dessus, c’est très bien, mais encore une fois, l’avantage c’est que vous serez bien à l’aise et que vous n’aurez pas froid.

Vous pouvez parfois avoir froid aux pieds. Avant de mettre des couvre-chaussures, qui vont être idéaux, vous pouvez aussi mettre des chaussettes de ski – je ne vais pas en mettre aujourd’hui parce qu’il ne fait quand même pas trop froid – et puis mettre une vieille paire de chaussettes par-dessus vos chaussures. Moi, j’aime les choses simples, je mets des couvre-chaussures un peu épais, légèrement en néoprène, qui retiennent la chaleur, et s’il pleut un peu les pieds sont protégés.

Avec ça, vous êtes super bien équipés pour un prix assez modique. Pour l’ensemble de mon équipement j’en ai pour 150/200 euros, car j’ai trouvé des choses basiques et simples. Je vais citer la marque, mais je prends très souvent du premier prix chez Décathlon pour la polaire, les gants, pour la plupart des choses. Chez Go sport, Inter sport, je ne fais de la pub à personne en particulier et à tout le monde, mais prenez du premier prix basique en polaire qui tient chaud ; j’ai un peu investi dans la veste d’entraînement (une centaine d’euros) – je ne compte pas le cuissard qui, évidemment, est spécifique –, le bonnet coûte environ 6/7 euros dans un rayon cycles, les blufs c’est 10/15 euros ; ce sont des choses qui ne coûtent pas grand-chose et avec lesquelles vous serez bien équipés.

Une dernière chose, un dernier conseil important : quand il fait froid ou pas beau, c’est déjà une première barrière pour partir s’entraîner, alors ce que je vous propose c’est de plier et ranger cet équipement pas loin de votre vélo pour que vous n’ayez pas à courir dans tous les sens à chercher votre matériel quand vous avez décidé de partir. Quand vous avez décidé de partir, la veille ou le matin vous mettez tout dans un sac et comme ça, à la moindre occasion, vous partez faire du vélo sans vous trouver des excuses parce que vous n’avez pas le matériel. Ce n’est pas que vous n’avez pas le matériel, mais s’il n’est pas prêt, inconsciemment ça ne vous donne pas très envie d’y aller.

Voilà, j’en ai fini avec cette vidéo où j’ai l’air ridicule avec mon bonnet, maintenant je vais rouler et je vous dis : à vous de jouer, les amis !

Maintenant, l’action de la semaine c’est de faire la liste de votre matériel, de le ranger comme il faut, et d’acheter ce qui vous manque pour être prêt. Ne cherchez pas d’excuses pour ne pas sortir, au contraire soyez prêts pour qu’au moindre rayon de soleil vous sortiez.

Comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime », si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « j’aime pas », partagez-la avec vos amis si vous avez aimé et si vous voulez, pensez à vous inscrire sur le lien qui s’affiche juste en dessous. À très bientôt pour une prochaine vidéo. Salut les amis, à vous de jouer.

Articles relatifs

Votre Entrainement Cycliste le Deuxième mois

L’objectif principal est de développer votre endurance de base En...

Intersaison : Es-tu un cycliste « Beep Beep ! » ?

Après les cyclistes marmottes, es-tu de ceux qui ne savent...

Comment vous entrainez le premier mois ?

L’objectif de ce premier mois est de retrouver vos marques...

Commentaires (17)

Favier

Très bien ! Simple et concret.
cordialement.

er!c

très bons conseils pour préparer l’hiver, c’est bien le sujet de saison….
vu les grandes étiquettes de ton cache-col polaire, hihi ….nous savons où tu l’as acheté…
bravo pour ton blog,
sportivement

MORGADO P 74

Bjr au plutôt Ave ELZEARD
Très bonne vidéo, pk dépenser des centaines d’euros quand on peut avoir des choses simple. Je permets juste un petit point, penser au lunettes car la luminosité est plus faible, vérifier avant de partir la peinte de vos verres, pour éviter d’être surpris dans des sous bois (mauvaise expérience personnelle).
Pour finir le Coach me parait bien affuté attention les gars !!!! il prépare une belle année 2015 !! LOL.
Que la force soit avec vous.

Roger

Superbe et de plus c’est simple mais surtout ceci est tres efficace.
Le max 2h pour la sortie, c’est superbe et on diminue le risque de prendre froids.

Richard

Bonjour Coach,
Du basique mais toujours utile car on peut piocher des idées ici ou là.
Pour ma part, je retiens les chaussettes de ski pour les grands froids (comme cela n’arrive pas souvent dans le BdR, on ne pense pas toujours à cette astuce).
Continue, c’est super!

GIARDINO Patrick

Salut Nicolas
Encore une super vidéo des petits rappels simple mais utiles.
Continue comme ça !

MANICOURT

Bonjour Nicolas
des rappels mais aussi des astuces économiques et surtout appel à la modération lorsqu’il fait froid des sorties pas trop longues mais efficaces ;J’attends tes prochains conseils pour passer un hiver et préparer au mieux la saison 2015
merci
A Bientôt

Thierry

TORTERAT Patrick

Bonjour Nico,

très bonne vidéo simple, mais qui va à l’essentiel et qui nous indique qu’il faut être couvert mais pas trop, au risque de pas être bien sur le vélo. J’apprécie aussi que tu nous invites à acheter des produits qui ne sont pas forcément onéreux….
Merci et à bientôt

Patrick

Daniel Raux

Bonjour Tout le monde,

Bien bonne la vidéo, cela nous motive pour le froid à venir, en attendant c’est plutôt l’automne avec son chagrin de pluie.
Aurais tu de la même façon des astuces de pro pour rouler sous la pluie et fonction bien sur de cette pluviométrie?
Si tu penses faire un post à l’avenir, cela pourrais sympa de te voir déguisé en petit canard 🙂

A bientôt
Daniel de Dijon

MOYA

Bonjour Nicolas.
Belle vidéo !!!
Surtout n’oubliez pas le casque, la seule fois où je suis sorti sans casque chute à plus de 40 km/h fracture du rocher et de l’occipital, triples hématomes cérébraux bref un miracle de rouler encore aujourd’hui. La sécurité avant tout. Bonne route à tous.
Sportivement
Eric83

sciuto claudio

Salut,

Super vidéo très très intéressante j ai appris beaucoup.

A la prochaine

Claudio

Claude

Très bon rappel des grands principes.
J’ajoute pour ceux qui ne connaissent pas, que lors de sorties par très grands froids, il est intéressant d’utiliser des chaufferettes (également en vente chez Triathlon ;-)) à mettre dans les gants ou dans les chaussures. Des petits sachets qui contiennent des granulés noirs qui, une fois déballés et secoués, se mettent à chauffer jusqu’à 8 heures durant.

Jacques

Tres bon vidéo, Et comme je roule beaucoup a des températures pres de Zéro J,ai bien aimé les sugestion de la chaussette pardessus le soulier je vais l’essayé, et aussi le truc de Claude .

Merci

dechaine

Bonjour Nico
Super vidéo!! Juste pour vous dire que la seule fois ou je n’ai pas mis le casque et bien Boum!!! une voiture me double a l’instant ou je tourne. ET ALORS??? et bien trauma crânien avec hémorragie, fracture du rocher,fracture de l’humérus et tête de l’humérus, et pour finir on m’a plongée dans le COMA….Ouf, je m’en suis sorti, je fais du vélo a nouveau. Alors et bien sortez couvert !!!!!!!!!!
Stéphane dans le 09

Première vidéo qui me semble très pro et je vais investir dans une protection pour la gorge pour cet hiver. Merci à Thierry responsable de salle de Wellness Club de Teyran pour m’avoir fourni cette info de site.

sedano gerard

merci pour tes videos
super

Jacky ROUVIERE

Je n’ai qu’un mot Nicolas pour qualifier ta prestation quant à la façon de se vêtir en hiver pour aller rouler : REMARQUABLE !

Ajouter un commentaire