Coupure de Noël

Coupure de Noël

C’est l’occasion de vous souhaiter de joyeuses fêtes. Une petite vidéo sur la coupure de Noël. C’est l’occasion de partager avec vos ami(e)s votre blog préféré, cliquez like sur facebook  😉

 

Retranscription vidéo :

Bonjour les amis, et bienvenue sur cette nouvelle vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie. Je tiens à vous souhaiter une belle et heureuse année, de bonnes fêtes de fin d’année et surtout une belle période de Noël, une période un peu magique où on se retrouve en famille, on ouvre des cadeaux. Et on peut aussi de faire des cadeaux à soi. Moi, je vous envoie cette petite capsule pour vous faire un petit cadeau, pour vous remercier encore, chaleureusement et du fond du cœur pour vos commentaires, vos encouragements et pour le nombre que vous êtes à suivre ce blog de La Meilleure cyclosportive de votre vie. C’est vous qui le faites vivre et je vous en remercie très fort, c’est un très beau cadeau que vous me faites tout au long de l’année ; pour moi, c’est Noël.

Un petit mot sur la coupure de Noël. Vous savez que c’est souvent ce que l’on appelle « la trêve des confiseurs » et traditionnellement, dans le cyclisme, on arrête de rouler pendant cette période ; c’est la fin de l’année, entre les fêtes, les jours fériés, la famille, c’est un peu compliqué. Également, les dernières semaines de décembre et les premières de janvier sont souvent les plus froides de l’année, en tout cas chez nous, dans l’hémisphère Nord — je salue mes amis de l’hémisphère Sud, de la Côte d’Ivoire, de la Réunion, etc. Vous êtes nombreux et je vous remercie de nous envoyer souvent votre soleil. — et comme c’est l’hiver, on fait cette coupure et c’est une bonne idée.

Alors, soit vous avez déjà fait une coupure d’un ou deux mois et ça annonce la fin de votre coupure, soit vous avez repris un peu plus tôt, au mois de novembre, et ça peut être une occasion de faire une coupure d’une ou deux semaines.

Comment aborder cette coupure ? Je vous propose la chose suivante : pendant cette semaine-là, faites vraiment une coupure. Pendant une semaine ou dix jours, vous ne perdrez pas votre niveau (si vous avez repris en novembre), mais vous allez vous ressourcer, vous « ré-énergiser ». D’abord, sur le plan physiologique. On s’est rendu compte que notre organisme, quand  on lui accorde un vrai moment de répit (je fais plutôt des microcoupures dans l’année, tous les 3 mois je fais une coupure d’une semaine), se régénère et ça lui permettra de repartir mieux juste après. Quand je dis « repartir mieux », ne vous inquiétez pas, vous aurez peut-être 3, 4 jours ou une semaine pendant lesquels vous aurez les jambes en coton, c’est normal. Il faut juste que vos muscles se remettent dans le rythme. On verra ça en début d’année. Mais là, n’ayez pas peur de faire une bonne coupure pour régénérer vos muscles, tendons, ligaments, votre système cardio-vasculaire va se renforcer un peu. Vous savez, c’est comme un os cassé qui ensuite va se renforcer, devenir plus solide. C’est une surcompensation de l’organisme. Donc, il faut savoir s’accorder cette coupure.

Mais, vous savez que je suis préparateur mental et ça me tient à cœur, je vous propose de faire une vraie coupure psychologique. Pendant une semaine minimum, dix jours si vous voulez,  accordez-vous de faire une coupure avec toutes les exigences et  les obligations de l’entraînement. Toute l’année, vous suivez un régime, des plans d’entraînement, vos sorties vous les faites, en général (si vous vous entraînez bien et suivez les conseils de ce blog), avec un objectif ciblé, un thème, et je vous propose de débrancher. Pendant une semaine, faites-vous plaisir. Faites ce qui vous fait envie, retrouvez ce moteur de motivation extrêmement puissant qu’est le plaisir. Pendant une semaine, posez-vous cette question : qu’est-ce que j’ai envie de faire maintenant ? J’ai envie de manger ? Je mange. J’ai envie de me reposer ? Je me repose. J’ai envie d’aller rouler ? Je vais rouler. J’ai envie de faire du sport ? Je fais du sport. C’est une semaine de régénération, alors faites-le modérément. Si vous avez la pêche et l’envie de faire deux heures, faites plutôt une heure et demie. Vous savez, parfois la frustration est une belle source de motivation, aussi. Arrêtez-vous un peu  en dessous, juste pour vous faire plaisir, combler votre envie, mais gardez de l’envie, du pep. Vous avez envie de faire du fractionné maintenant ? C’est n’importe quoi, mais faites-le si ça vous fait plaisir. Vous avez envie d’une petite balade avec les copains ? Allez-y. Vous avez envie de faire du ski, ski de fond, raquettes ? Faites ce dont vous avez envie. Il y a des choses que vous vous interdisez de manger toute l’année, eh bien, pendant une semaine, accordez-vous de les manger et de vous faire plaisir.

Vraiment, le maître mot c’est « plaisir ». Ressourcez-vous, ne vous posez plus de questions « Je peux, je ne peux pas. J’ai le droit, je n’ai pas le droit ». Je vous propose de faire cette coupure comme ça, de vraiment faire des choses qui vous font du bien. Profitez, si vous avez des petits bobos, par exemple d’immobiliser ce genou qui vous fait mal (pas dans un plâtre, mais le mettre au repos), le crémer, vous faire masser, offrez-vous un beau cadeau de Noël, faites-vous masser, ça fait un bien incroyable. Payez-vous, pourquoi pas,  un bain de thalassothérapie. C’est aussi le moment, si vous coupez, d’être plus disponible pour votre famille. D’accord, il y a la famille qui vient, l’agitation, mais payez-vous aussi un petit moment seul avec vos enfants, avec un de vos enfants. Si vous en avez plusieurs, prenez une heure avec un seul d’entre eux et demandez-lui ce qu’il a envie de faire et vous lui êtes totalement disponible. Avec votre compagne (compagnon) également, téléphonez à vos amis que vous n’avez pas vus depuis un moment ou avec lesquels vous ne prenez pas assez le temps. Ce sont des choses qui vont vous ressourcer, vous redonner de l’énergie.

Et puis, enfin, dernier point intéressant et important, mais surtout c’est si vous avez envie de le faire, prenez un quart d’heure pour vous et faites un point de votre année, mettez-le sur papier (c’est important de l’écrire, ça change tout) : qu’avez-vous particulièrement aimé ? De quoi êtes-vous fier ? Ce qui vous a satisfait cette année. Sur tous les plans, pas uniquement concernant le cyclisme. Écrivez en face ce que vous avez regretté, détesté. Faites la liste et en bas, vous écrivez en gros « Plus jamais ça ! »

Faites le bilan, c’est l’époque, et en début d’année on fera un plan d’action pour prendre les choses en mains. Parce que, vous savez, notre plus grand ennemi, finalement, c’est le « plus tard ». C’est « demain ». Demain est une maladie qui mène nos projets dans la tombe. Vous avez certainement des tas de choses que vous aimeriez faire, mais vous dites « plus tard » parce que vous n’avez pas le temps, il y a les enfants, vous n’avez pas l’argent, etc., et en fait, vous êtes en train de détruire, sans vous en rendre compte, votre joie, votre enthousiasme, votre foi qui vous donnent du bonheur dans la vie parce que vous le reportez à plus tard, et moi, je vais vous coacher, l’année prochaine, en plus du vélo, sur la manière de retrouver cette pêche, cette détermination, cette envie, cette joie de vivre, ce feu intérieur qui vont faire la différence dans votre vie en général, mais bien sûr dans votre vie de cyclisme, car vous aurez plus la niaque, plus d’idées créatives pour vous entraîner quand les autres se trouvent des excuses.

Voilà, je vous remercie pour votre écoute durant toute l’année. Je vous embrasse vraiment très fort et je vous dis « à l’année prochaine ! » pour une année de La Meilleure cyclosportive de votre vie.

Articles relatifs

Pourquoi faut-il être en bonne santé avant d’être performant en vélo ?

Si tu t’entraînes pour un objectif, on va voir pourquoi...

Comment booster votre progression à vélo avec des séances courtes ?

J’ai demandé à François Kartheuser, jeune kiné et triathlète, de...

Les fondamentaux PMA

On va parler d’un des piliers de l’entraînement pour, en...

Commentaires (14)

    CLERMONT

    Bonjour Nicolas ,
    Merci pour ton message de Noël et a mon tour de te souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année. J’ai apprécie ta sagesse sur la nécessité de vivre le présent et de supprimer le mot demain de mon vocabulaire. Ayant 69 ans je me sens parfois décroché sur certains aspects de l’ entraînement , mais globalement je retire toujours quelques choses de positif et d’encourageant en te lisant . Notre passion se partage toute la vie avec les amoureux de la petite reine . Dans l’attente de te lire en 2014 ,je te souhaite tous mes vœux de bonheur,sante et réussite pour cette nouvelle année .

      Nicolas Elzeard

      Merci beaucoup !

Déchamps Eric

Bonjour Nicolas
Tout d’abord je te souhaite aussi de bonne fête, par contre quand je te regarde j’ai l’impression que tu t’adresse a des actifs ok y’en a et c’est normal et là ou je ne suis pas d’accord c’est que nous le retraité et nous ont a le temps encore 60 Km ce matin en groupe, y’à rien qui nous empêche d’aller rouler, un rayon de soleil et hop je vais rouler
voilà je tenais a te faire par de cette remarque
Quand a moi je ne ferais pas de bilan cette année sachant que j’ai repris le vélo que le 27 juillet ( 3900 Km ) aujourd’hui tous va bien je sens que je progresse donc je suis heureux
Au plaisir de t’écouté
Amitiés
Eric

    Nicolas Elzeard

    Salut Eric,

    je ne m’adresse pas au « actif » mais à tout ceux qui roule encore. Attention la récupération fait parti intégrale de l’entrainement.
    Une coupure de 1 semaine tous les 3 mois c’est vraiment un minimum, meme si tu te sens bien il faut savoir justement couper et te ressourcer avant qu’elle te soit imposé.
    Bonnes fête

mariotti

salut Nicolas un grand merci pour cette vidéo qui tombe a pic pour moi pour mes choix
le fait d’être coache cette année 2013 fait parti des très bonne chose que j’ai entreprit merci beaucoup
je te souhaite un très grand joyeux noël et plein de bonheur
Adrien

joly

merci et bonne fetes a toi

Richard

Bonjour Nicolas,

J’ai effectivement tendance à vouloir en faire toujours plus et à culpabiliser en cas de coupure dans mes sorties. J’apprécie donc que tu nous rappelles qu’une coupure trimestrielle est bénéfique! Voilà qui m’aidera à me déculpabiliser et à profiter aussi de ma retraite pour des voyages en famille.
Bonne fête à toi aussi.

jean-luc nico

Bonjour Nicolas,
En voilà un beau discours comme je les aime, du bon coaching qui fait du bien. Joyeux Noël et tous mes vœux de bonheur, santé, joie et prospérité à toi et à tes proches ainsi qu’à toute la communauté de la Meilleure cyclo sportive.

    Nicolas Elzeard

    Merci Richard et jean Luc 😉

    Oui la récupération est un facteur essentiel de votre progression. la plupart des cyclos soit ne s’entraine pas assez, soit s’entraine trop. Le bon équilibre est possible, je ferais une vidéo prochainement la dessus

alain

Joyeuses fêtes à toi et ta famille, beaucoup de plaisir à te lire et à t’écouter cela me rappelle les années Rugby à très bientôt, Alain. 🙂

ERIC

Merci pour tous tes conseils, bonne fêtes de fin d’année ainsi qu’à toute ta famille, bonheur et santé pour 2014, à l’année prochaine

DERVYN

Joyeuses fêtes à toi et ta famille, beaucoup de plaisir à te lire et à t’écouter!!!

steve

Joyeuses fêtes Nicolas !!

Doucement sur les chocolats 🙂

Ajouter un commentaire

Theme Settings