Entraînement Run & Bike idéal pour l’intersaison

Entraînement Run & Bike idéal pour l’intersaison

Une super idée d’entraînement en intersaison, à faire à deux pour prendre de la vitesse ou juste pour de belles séances d’endurance plus amusantes.

Si tu as aimé cet article partage-le et inscris-toi pour recevoir gratuitement 12 exercices pour retrouver la forme en peu de temps Inscris-toi ici
Laisse un commentaire ou une question juste après la retranscription en texte ci-dessous. Merci 😉

Retranscription Texte de la vidéo :

Salut les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de La Meilleure Cyclosportive de votre vie. Alors, cette semaine, on est en intersaison et on cherche des méthodes d’entraînement intéressantes pour s’entraîner, progresser, entretenir son système cardiovasculaire sans se prendre la tête et en faisant plaisir.
Aujourd’hui, des méthodes d’entraînement, je vais vous en proposer une pour s’entraîner à deux, mais qui est vraiment hyper bénéfique, parce qu’elle permet de vraiment travailler l’endurance et à la fois des qualités de vitesse, votre système cardiovasculaire et votre système musculaire, mais de manière beaucoup plus rapide qu’en faisant de très longues séances, et beaucoup plus amusante.
Qu’est-ce que c’est ? C’est l’entraînement des triathlètes. Eh bien oui, de temps en temps on peut apprendre des triathlètes et puis, vous savez, on ne renie pas ses origines, donc voilà.

Il y a quelques années, je m’entraînais avec mes potes australiens, qui faisaient un entraînement hyper intéressant, parce que très ludique, très amusant et très efficace. On peut le faire en intersaison, c’est extrêmement bon. Vous savez que la course à pied permet de développer le système cardiovasculaire et musculaire beaucoup plus rapidement que le vélo ; grosso modo, une heure de course à pied apporte autant d’effet sur la fonte des graisses, sur le système cardiovasculaire, sur les muscles que quasiment deux ou trois heures de vélo. Donc c’est quand même intéressant quand on a peu de temps. Mais si on combine les deux – c’est ce qu’on appelle les enchaînements multiples –, des études ont été faites par Didier Le Hénaff, publiées au niveau européen, qui sont très intéressantes et qui montrent que si on fait les deux, eh bien, on développe les deux capacités, on améliore notre capacité dans les deux disciplines, surtout à l’intersaison et parfois, juste un petit peu avant la saison, c’est intéressant.

Alors, quel est ce type d’entraînement ? C’est très simple : il faut être à deux, à peu près du même gabarit – à peu près, ce n’est pas gênant ; vous allez voir pourquoi. Il y en a un qui prend son vélo et un qui prend ses baskets – enfin, les deux prennent les baskets.

Que fait-on ? On va s’entraîner, après un petit échauffement, et on va faire du fractionné vélo/course à pied. Celui qui va en course à pied va à fond, il court, comme ça celui qui est en vélo peut lui dire la vitesse, par exemple s’il veut voir sa VMA, sa vitesse moyenne – par exemple il court à 15 km/h, donc maintenir cette vitesse, aller un peu plus vite, etc. –, et au bout de 30 secondes ou une minute – on peut même faire deux, trois ou cinq minutes, ce n’est pas gênant, mais bien sûr, l’intensité n’est pas la même – ensuite, on récupère pendant qu’on est sur le vélo. Parce que celui qui va suivre, sauf si on fait un parcours en côte – si vous faites un parcours en côte, il faut savoir que les deux travaillent, auquel cas on va faire un travail d’endurance par exemple. Avec mon ami Nick Croft, on montait des cols et on allait quasiment aussi vite, celui qui courait et celui qui pédalait, et là on prenait un rythme d’endurance. Si par contre vous êtes sur le plat, vous pouvez faire du fractionné : celui qui court va vite, soit à PMA soit au seuil, donc soit à sa vitesse maximum pendant 30 secondes/1 minute, soit à 90 % pendant 3 à 5 minutes pour développer un tempo plus de course, d’échappée. C’est hyper intéressant, très ludique, celui qui est en vélo récupère, celui qui court fait un effort intense, on ne voit pas passer le temps, on progresse très fort et on s’amuse super bien.

Testez cette semaine, parce que ça se pratique plus facilement, même s’il ne fait pas beau temps, comme on est à deux c’est plus stimulant, on appelle son copain et on se dit « on va le faire ». C’est à prévoir, mais une fois que vous l’aurez fait, vous verrez qu’à l’intersaison vous pourrez le faire une fois par semaine, une fois tous les quinze jours, c’est super sympa et ça vous fait énormément progresser. En une heure, vous allez progresser comme en trois heures de vélo, voire mieux.

Alors, testez ! Comme d’habitude, si vous avez aimé laissez dans les commentaires ce que ça vous a fait et vos astuces. Si vous avez aimé cette vidéo, partagez-la et cliquez sur j’aime. Et abonnez-vous si vous êtes ici pour la première fois, sur le lien qui vous permet de recevoir gratuitement un super bonus et les vidéos de La Meilleure cyclosportive que vous recevrez directement dans votre boîte mail.
Moi je vous dis à très bientôt, et maintenant, à vous de jouer les amis !

Articles relatifs

Comment bien démarrer le fractionné en vélo

Le fractionné, ou entraînement par intervalles, est un passage obligé...

Comment tenir votre rythme plus longtemps, avec le Team Pro La pomme Marseille

Voici la nouvelle vidéo de préparation des bosses du 13...

Renforcer sa puissance en intensité ou en capacité

Avoir un entraînement ciblé et planifié sont les 2 éléments...

Commentaires (2)

Patrick

Salut Nico,

Comme tu le préconises toujours, « ne me croyez pas, essayez-le », et bien, c’est fait. J’ai eu la chance de pouvoir intégrer un groupe de furieux triathlètes (au boulot), pour qui novembre/décembre est la période du Bike&Run.
Cela tombait bien, car pour moi, c’était la période orientée fractionné court, puis fractionné long. Je me suis donc essayé au B&R. C’est super.
Les séances de fractionné se passent vraiment bien, à condition de démarrer la phase course à pied en douceur, et de ne pas partir comme une balle de fusil. On peut couvrir de sacrées distances sans même vraiment s’en rendre compte. De plus la phase VTT permet de faciliter la récupération tout en la gérant comme on veut (partielle ou plus complète).
Un très bon exercice.

Cordialement.
Patrick

Mickael LAURET

slt nico super exercice on peut sa combien fois par semaine merci

Ajouter un commentaire