Es-tu un cycliste « marmotte » ?

Es-tu un cycliste « marmotte » ?

Que fais-tu pendant l’hiver ? Es-tu de ceux qui s’usent moralement à tout recommencer chaque année ? Dans la vidéo de cette semaine, voici 2 trucs simples et faciles pour ne pas repartir de zéro en début de saison .

Si tu es intéressé pour rejoindre le nouveau Club privé 2.0, clique ici pour plus d’info

Si tu as aimé cet article, découvre chaque semaine, en vidéo, comment améliorer ta moyenne tout en restant motivé. Inscris-toi ici

Retranscription Texte de la vidéo :

Bonjour les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie dans laquelle je vais vous parler de l’intersaison.

Je suis aujourd’hui à Avignon, dans une belle salle de réunion où vont se retrouver une dizaine de chefs d’entreprise pour travailler avec moi sur les stratégies mentales du succès, stratégies que l’on peut appliquer en entreprise.

Mais ce dont je vais vous parler aujourd’hui, c’est l’intersaison, parce qu’on arrive un peu au bout de la saison, pour certains, peut-être encore une ou deux courses pour les autres, et je voudrais savoir si vous faites partie de ceux qui ont tendance, au bout de la saison, à ranger le vélo et à ne plus y toucher, grosso modo, pendant plusieurs mois jusqu’au printemps. Parfois pour quelques semaines, mais qui font une grosse coupure. Ils arrivent en bout de saison, un peu comme faisaient les pros avant, ceux qui roulaient 35 à 40 000 kilomètres, qui finissaient un peu usés physiquement et mentalement et qui faisaient une grosse coupure d’un mois ou un mois et demi. On s’est rendu compte que c’était une grosse erreur, à plusieurs titres. D’abord, parce qu’au bout de 3 ou 4  semaines — vous le savez, j’en ai déjà parlé sur La Meilleure cyclosportive — vous perdez quasiment toutes les qualités physiologiques que vous avez acquises pendant la saison (vos qualités d’endurance, de vitesse, de force, de puissance, de vélocité, etc.) et techniques (le coup de pédale). C’est dommageable physiquement, car cela veut dire qu’en début de saison vous allez repartir quasiment de zéro, et psychologiquement, c’est très dur et extrêmement usant. Pourquoi ? Parce que chaque année vous devez recommencer tout votre entraînement, sur plusieurs mois pour arriver au même résultat ou presque lors de votre course objectif. Vous allez gagner 1, 2 ou 3 minutes de plus, un demi-kilomètre-heure et c’est usant de voir que, chaque année, on gagne très peu.  Je ne dis pas que quand on est à un très haut niveau, on va se battre avec les secondes, mais en étant cyclosportif, vos progrès chaque année peuvent être phénoménaux. On peut gagner 10 ou 15 minutes, voire une demi-heure (c’est en tout cas les témoignages que je reçois de ceux qui suivent mes conseils ou des clients que je coache), donc vraiment des progrès fulgurants chaque année, et une des techniques les plus importantes, c’est de ne pas faire une si grande coupure de plusieurs semaines ou plusieurs mois qui va vous faire perdre toutes les qualités physiques, techniques et surtout psychologiques. À la longue, au bout de 3 ou 4 saisons, ça va vous user, parce que, souvenez-vous qu’une des sources de motivation les plus puissantes c’est de sentir qu’on progresse. Dans les pulsions de vie les plus puissantes, vous avez en premier la pulsion sexuelle (car il est important de reproduire l’espèce), mais juste derrière, c’est la pulsion de progresser et d’évoluer (vous imaginez que l’évolution est très importante pour une espèce), et ça, inconsciemment, c’est une source de motivation. Si vous ne progressez que de 3 secondes chaque année, vous allez vous démotiver, mais si vous progressez de 1/4  d’heure ou 1/2  heure, vous aurez envie de recommencer, de vous donner un nouveau challenge.

On verra ça dans les semaines à venir.

Le premier conseil que je vous donne, si vous êtes plutôt ce profil « marmotte » (c’est-à-dire que vous hibernez tout l’hiver), c’est de faire du sport au moins trois fois par semaine. Pourquoi trois ? Parce qu’on a identifié que deux fois par semaine on maintient son niveau, mais sur plusieurs semaines on a tendance à le perdre. Mais si vous faites trois fois par semaine, vous maintenez votre niveau, voire vous développez légèrement la qualité physiologique que vous travaillez. Par exemple, en hiver vous faites du ski de fond ou de la course à pied ou un sport collectif. Si vous faites un sport collectif, mentalement ça vous fait plaisir, vous allez travailler beaucoup le rythme et les accélérations et vous allez progresser à ce niveau-là. Et sur les autres qualités physiologiques comme la force ou l’endurance, vous allez les maintenir, si vous faites ça trois fois par semaine. Si vous faites de la course à pied, tranquillement, mais que vous courez assez longtemps, vous allez développer votre endurance physiologique (et également pour le vélo). Donc, même si vous décidez de couper de manière significative — c’est important pour l’esprit, bien sûr, on entame un nouveau cycle derrière — et que vous ne pouvez pas faire de vélo pour une raison ou une autre, essayez de faire du sport au moins trois fois par semaine pour maintenir au moins vos qualités physiologiques.

L’option numéro deux, dans l’idéal, c’est de faire du sport trois fois par semaine et, dans ces trois séances, au moins une fois du vélo, quoi qu’il arrive. C’est un peu la stratégie que j’adopte ; je vous rappelle que je suis dans les Hautes-Alpes et que l’hiver il fait parfois très très froid, même s’il fait beau, et j’essaye quand même de rouler au moins une fois par semaine. Quand la température et le temps le permettent, je sors, mais quand sortir est impossible, je me suis imposé cette discipline de faire du home-trainer pour tourner les jambes, pour garder la position (vous savez que souvent, en début de saison, on a mal aux fesses, au cou), cette position qui fait mal et nous limite parfois physiquement. Si vous gardez une séance vélo une fois par semaine, quand vous allez réattaquer, tout de suite vous pourrez avoir des progrès significatifs parce que vous aurez capitalisé vos efforts d’une année sur l’autre.

Voilà les deux conseils importants si vous êtes « marmotte », pour ne pas perdre le vélo pendant votre grosse coupure et recommencer de zéro chaque année, ce qui est épuisant, je vous conseille de faire du sport trois fois par semaine, ce que vous voulez qui vous fait plaisir et au moins une fois du vélo, quoi qu’il arrive. Donnez-vous ce challenge, et vous verrez que l’année prochaine, les progrès que vous allez faire seront significatifs.

Je sais que vous êtes nombreux à suivre les conseils de La Meilleure cyclosportive, qu’on essaie toujours d’avoir des outils, des méthodes d’entraînement, des exercices qui sont extrêmement puissants, mais cette méthode est la plus puissante de toutes. Si vous cumulez chaque année les progrès que vous faites, l’année suivante vous allez passer un niveau supérieur.

C’est tout pour cette vidéo cette semaine. La semaine prochaine, nous verrons les « beep-beep », ceux qui courent tout le temps, ceux qui ne coupent pas ou très peu et qui enchaînent les saisons, cyclisme, cyclo-cross puis V.T.T., qui enchaînent tout le temps et c’est un autre écueil qu’il faut éviter.

Comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo dites-le, pensez à partager cette vidéo, et si vous voulez recevoir chaque semaine une vidéo du blog La Meilleure cyclosportive de votre vie, inscrivez-vous sur le lien et vous la recevrez automatiquement par mail.

Et surtout, souvenez-vous que ce qu’on sait, c’est bien, mais le plus important est de le mettre en œuvre ; alors, maintenant, c’est à vous de jouer !

Articles relatifs

Comment franchir un cap grâce à l’intersaison ?

Trop de cyclistes recommencent à zéro en début de saison...

Témoignage de Manu sur le programme d’entrainement vélo 4 heures par semaine

Manu est un ancien champion du monde, le programme 4...

Programme d’entrainement par vidéo, donnez moi votre avis ?

Pour 2014, je vous réserve des tas de surprises, bonus...

Commentaires (10)

gaetan

salut nico grace a tes videos j ai enfin compris pourquoi je m ameliore chaque annee mais sans que sa soi spectaculaire.
je m appercois que la motivation je la garde et que je coupe jamais dans l annee donc sa peu pas venir de la .
heureusement sa fait 7 ans que je tiens des carnets d entreinement et avec se que ta dis dans ta video je m appercois que mes meilleur performance je les obtien au periode ou je roul et fait du homtrainer ou footing au moins 4 fois par semaine .
donc cette video pour moi et la base de la reussite de la saison.

tes explications son simple a comprendre
merci nico
sportivement
gaetan

walterb

salut nico et à aux sportitd du site
Je suis entièrement d’accord avec toi, je me l’applique depuis quelques années et les progrès sont toujours là malgré les commentaires de certains anciens de mon club qui estiment que l’on s’use trop.
J’effectue le programme suivant: une séance course à pied 1h, deux séances vélos 1h30 et une séance 1h voire deux de natation( si une séance de vélo a été annulée par les intempéries) par semaine pour assouplir et maintenir le haut du corps pendant la période novembre à mars. Ainsi pas de problèmes de dos à la reprise!
Merci pour tes conseils à bientôt

Jorion

Salut Nicolas,
J’adopte cette méthode depuis tjrs et ma condition reste stable ce qui me permet d’enchaîner la saison suivante sans problème!
Merci pour tes conseils et ton professionnalisme!
Amitiés sportives.

Déchamps

Eric
Bonjour Nicolas
moi c’est ma deuxième année de vélo et l’année dernière j’ai roulé 3 fois par semaine toute l’année ( haute Normandie ) cette année je part sur la même base et je verrais si mon niveau s’améliore ( 9300 km depuis Janvier )
sportivement
Eric

    Francis

    Bonjour
    tout d’abord, félicitations Nicolas pour ton site et toutes tes vidéos et conseils.
    je suis tombé sur ce site par hasard il y a 2jours, il est trop génial.
    je pratique le vélo depuis 20 ans et il m’ est arrivé de couper à l’intersaison mais rarement plus de trois semaines
    cette année je suis motivé comme jamais et il n’est donc pas question de couper
    Je ferais juste des micro coupures de 4 jours pour récupérer
    j’ai perdu 10 kg et il m’en reste encore a peu près autant à perdre donc pas question de couper…

Pascal

Bonjour à tous.
J’ai commencé le vélo au mois de mai pour suivre un ancien voisin. Et maintenant on est un groupe de 3-4. Ils ont quelques saisons d’avance sur moi et m’attendent en haut des côtes.
Merci pour ce site qui me donne pas mal de conseil et concernant cet article, justement je ne compte pas couper vet hiver pour ne pas repartir de 0 par rapport à mes camarades.

J’avais une question, comment s’habiller pour le froid, j’ai essayé de rattraper mon retard sur les articles du site mais je ne pense pas avoir vu quelque chose sur ce sujet.

Pascal

Guillaume D

Salut Pascal,

Il est vrai que Nicolas aborde très peu le côté matériel car il faut prendre en compte trop de paramètres 😛

L’équipement standard pour les vêtements pour le froid:

1: un bonnet sous le casque pour protéger les sinus et les oreilles.
2: Un cuissard long pour les jambes.
3:Un T-shirt à manche longue pour évacuer la transpiration et maintenir la température du corps.
4:Un maillot thermique à manche longue.
5: Un cache col également pour protéger la gorge.
6: Une paire de gants rembourrée ou une paire de sous gants + une paire de gants légèrement rembourrée (Je préfère ce choix pour une meilleure sensibilité sur leviers)
7: Une paire de chaussettes thermique ou 2 paires de chaussettes 😛
8: Une paire de couvre chaussures thermique
9: Le coupe vent si le temps est vraiment humide

Les marques que je préfère à présent en vêtements, chaussures :

1: Skin
2: Sidi
3: Mavic
4: Craft
5: Armourunderground
6: Btwin

Si certains voient autre chose à ajouter 😛

Bon entraînement et bonne continuation 😉

    Pascal

    merci pour tes infos.

Daniel Raux

Bonjour tout le monde,

Tout à fait d’accord qu’il ne faut pas arrêter les entrainements durant l’intersaison, on vient de changer d’horaire et donc je ne serai pas une marmotte durant les mois qui viennent.
Je planifie 1 entrainement 2h milieu de semaine pause repas embarqué sur vélo+
1 sortie 2h30 le samedi et 2/3h le dimanche.
Je pense réaliser en moyenne 500/600km par mois= base essentielle pour maintenir une condition correcte.(Je n’ai pas de home-trainer, je m’en passe!)
Ma motivation: je veux comparer par rapport à l’année dernière mon ressenti en début de saison, c’est beaucoup de travail, mais il y aura un moment précis avec le résultat de la forme et là c’est un pure plaisir ce succès!.
Bon courage à tout le monde et laissons les marmottes hiberner:-)

Daniel de Dijon

Yann

Salut Nico,

J’ai suivi tes conseils pour l’intersaison c’est-à-dire sortir 3 fois par semaine dont au moins une sortie en vélo et une séance de musculation (parfois de la course à pied ou de la natation pour la 3ème sortie) avec un thème physique et physiologique déterminé chaque mois, et une augmentation du volume d’entraînement chaque semaine avec diminution de 50% la 4eme semaine.
J’attaque le 2eme mois avec ce procédé, pour l’instant j’ai de bonnes sensations mise à part le fait de devoir un peu ‘ronger son frein’ pendant la 4eme semaine (mais on sait pourquoi on le fait, elle permet pour ma part de me redonner de l’élan pour attaquer le mois suivant).
Concernant la progression je te donnerai des nouvelles dans quelques mois!
Je n’ai jamais été ‘marmotte’ car j’ai toujours poursuivi mon entraînement pendant l’intersaison. ‘Bip Bip’ non plus j’ai toujours pris en compte l’aspect de la récupération.

Encore merci pour cette vidéo!

Ajouter un commentaire