La récupération active du mental

La récupération active du mental

Le mental aussi à besoin de récupération. Voici 3 moyens de récupérer et de re-booster votre motivation.


Si tu as aimé cet article partages le et inscrits toi pour recevoir gratuitement 4 conseils de pro pour améliorer ta récupération Inscris toi ici >>
Laisses un Commentaire ou une question juste après la retranscription en texte ci dessous Merci 😉

Retranscription vidéo :

Bonjour et bienvenue, les amis, dans cette nouvelle vidéo du blog La meilleure cyclosportive de votre vie, dans laquelle nous allons voir comment préparer la récupération mentalement. On parle beaucoup de récupération, en ce moment, vous savez que mon métier c’est préparateur mental et je vais donc aussi en faire quelques-unes sur la récupération mentale, même si on a déjà vu quelques éléments.

 Au niveau du mental, la récupération est un petit peu comme la récupération physique : il y a la récupération active et la récupération passive.

Qu’est-ce que la récupération active pour le mental ? C’est une récupération en lien avec le vélo. Par exemple, quelque chose qui va vous permettre de rebooster votre motivation : ce sera de regarder des films ou vidéos ou des courses à la télé, des choses qui vous stimulent et vous donnent envie. On se rend compte, par exemple, que pendant le mois de juillet et le Tour de France, il y a une remontée des pratiques de vélo, car la plupart des gens sont beaucoup plus motivés. Mais vous pouvez avoir une vraie stratégie sur ce que vous pouvez voir ou revoir, aller sur YouTube et regarder des vidéos de Bernard Hinault (parce que vous êtes fan de lui) parce que ça vous motive. Et vous pouvez faire ça toute l’année. Vous allez vous faire le Paris-Roubaix challenge, eh bien, vous allez rechercher sur le Net, ou Fabian Cancellara ou Tom Boonen, selon quel est votre chouchou, et de voir ces vidéos va vous remotiver.

Vous pouvez également, pour vous rebooster d’un point de vue cycliste, toujours dans le cadre d’une récupération de motivation active, acheter des magazines, rechercher des sites intéressants sur le vélo (comme La meilleure cyclo). Et vous pouvez aussi retravailler vos objectifs. Par exemple, les redéfinir, rechercher des images vous rappelant votre objectif et les afficher à un endroit, chercher ce qui va vous motiver à atteindre cet objectif, votre motivation profonde, la fierté que vous allez avoir — à qui vous allez fermer le clapet (et ça vous fait du bien), la fierté de votre famille, de vos amis, etc. — bref, cherchez vos leviers de motivation.

Vous pouvez, pour cela, consulter à nouveau la méthode SMART. Si vous êtes abonné à La meilleure cyclosportive de votre vie, vous avez certainement reçu le manuel sur cette méthode. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous abonner (sur le côté du site) et vous recevrez gratuitement un manuel sur les 5 piliers de la motivation qu’est la méthode SMART pour retravailler vos objectifs. C’est un point important pour être motivé régulièrement.

Tout ce que je viens de dire, toutes ces idées pour vous ressourcer avec des vidéos, faire des recherches sur le Net ou dans des magazines, trouver des sources d’inspiration et retravailler les objectifs, vous pouvez le faire de temps en temps. Mais vous pouvez aussi, et c’est un point important de la préparation mentale, programmer dans votre entraînement de la semaine, dans votre planning de la semaine, une espèce de rituel (par exemple, le dimanche soir, après Stade 2) où vous vous réservez un petit quart d’heure au calme, pour vous, où vous allez, selon vos envies, lire ou visionner sur Internet, travailler vos objectifs. Peut-être une semaine une chose, la suivante une autre et vous faites tourner comme ça. Ou vous faire trois fois un quart d’heure par semaine, à vous d’organiser ça.

Mais j’aimerais que vous notiez cette phrase de Jack Enfield, qui est un de mes mentors, et qui dit « Si tu ne programmes pas ton succès, tu es en train de programmer ton échec ». Donc, si vous ne programmez rien, vous programmez votre échec, car les jours passent, les semaines passent et vous ne faites rien de particulier pour renforcer votre mental. Le mental, c’est comme un muscle, si vous le travaillez régulièrement, vous le renforcez et vous aurez un meilleur mental, même si au départ, vous pensez que vous ne l’avez pas du tout.

Voilà plusieurs méthodes pour renforcer votre motivation. Avoir une motivation stimulée pour vous entraîner plus régulièrement ou vous dépasser un peu plus lors des entraînements et des compétitions.

Je vous demande de passer à l’action, de faire un exercice : juste en dessous, pour échanger entre nous, notez quel entraînement mental vous faites, vous,  pour régénérer votre motivation. Où, quand, quoi et comment vous le faites. Partagez vos idées juste en dessous.

C’est fini pour cette semaine, je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo du blog La meilleure cyclosportive de votre vie. Et maintenant, c’est à vous de jouer !

Articles relatifs

Comment évaluer si je suis cramé en vélo ?

En début de saison ou en pleine saison, il est...

La récupération : la clé de votre progression

Dans cette vidéo, vous découvrirez les 4 raisons qui font...

La meilleure récupération passive c’est …?

Dans cette enregistrement audio (que vous pouvez télécharger) je vous...

Commentaires (10)

dominique

bonjour nico
j’ai fait une sortie de 150 km et au bout de 100 km j’ai eu de forte crampe aux deux cuisses et je suis rentré en voiture .
Je bois beaucoup, j’ai bien mangé.
J’ai mangé des pâtes les 3 jours précédent .Mais voila j’ai acheté le livre 4 groupes sanguin 4 régimes , je suis groupe o et d’origine africaine visiblement les pâtes ne sont pas très bonne pour mon groupe sanguin
As tu une explication a me donner merci
ps je fait 2 a 3 fois par semaine vélo et une en footing

    Nicolas

    Salut Dominique,

    As tu lu le livre ? Dedans tu verras que le blé des pattes contient des proteines dont la chaine moléculaire est proche des génes du groupe A. Ces aliments sont donc toxique pour ton corps. Au minimum cela veut dire que ton corps va chercher à les evacuer le plus vite possible. Pendant ton effort tu as du manger d’énergie, alors que tu pensais avoir fait le plein, ce qui entraine des crampes.

Stéphane Kravtsoff

Bonsoir Nicolas,
J’alimente ma motivation mentale par le remplissage de mes données d’entraînements, après chaque sortis sur mon PC (tableur excel ) Km, les moyennes kilométrique, cardiaque et fréquence de pédalage, les temps passés dans les différents rimes cardiaque, dénivelé, calories dépensées, poids, etc … et je fais des moyennes mensuelles qui me permet de voir ma progression.
Deuxième booster mental, je prévois des objectifs assez difficile pour mon niveau et je les prépare de façon à n’oublier aucun détails : reconnaissance en voiture, étude de carte, site internet, diététique, planification et ciblages des entraînements et si possible j’essaie d’incorporer un ami cycliste dans mon délire.
À+
Stéphane de la Reunion

MORGADO

Bonjour Coach Nico,
Je regarde ma carte des rêves, planifications des entrainements, concentration mentale sur le parcours de mon objectif principale. Quelques vidéos sur des victoires cyclistes surtout celle de Rui Costa au championnat du monde 2013.
@+

    Nicolas

    Bravo Pascal,

    plus qu’a te fécilité et te récompenser a chaque petit progrès pour developper l’esprit de la gagne 😉

PHILIPPE

Bonjour Nicolas
en t’écoutant, je me suis dit que pour ce qui me concerne, je ne fais que de la récupération passive car j’ai tendance au contraire à couper avec tout ce qui peut me ramener au vélo , de me sevrer en quelque sorte et ça me permet d’évacuer la fatigue et la lassitude morale si en plus je n’ai pas performé comme c’est souvent le cas
aprés l’envie de reprendre devient un gros moteur de motivation

en fait je ne fais que le volet passif
d’aprés toi j’ai tort de faire ainsi?
cordialement

Bonjour Nicolas,

Je ne fais pas grand chose à part accumuler les traces avec Runkeeper sur mon iPhone.
Ma motivation vient :
— Dès que je vois une montée, a fortiori un col, j’ai beaucoup de mal à ne pas le monter. Je suis attiré par les sommets. Je vais même jusqu’à descendre du camping car au pied dun col pour monter à vélo et laisser le reste de la famille avec le moteur.
— du plaisir de faire du sport en 3D comme j’aime bien dire par rapport aux sports en salle ou sur terrain clôturé.
— d’avoir des objectifs comme le Ventoux dans 10 jours, la route des grandes Alpes (dont je t’avais parlé lors dun Webinar) que j’ai du abandonner au bout de 3 jours et 6 cols (au col de la Caillole avec départ de Menton) suite à un pneu neuf qui a éclaté dans la descente du Turini. Ça ne devenait pas prudent de continuer mais le pneu s’abîmait trop. Arret la mort dans l’âme, mais je recommencerait !
Merci à toi.

Chris

Salut Nico
Ben moi quand je n’ai plus la foi, ce qui m’arrive fréquemment rapport au travail…eh bien je vais voir mon mécano ou vélociste comme vous préférez et le simple fait de discuter nouveautés ou pas de se raconter quelques sorties l’envie est de retour.
Bien amicalement

velo ciraptor

Salut Nico.
Moi je regarde régulièrement des films ou des articles de gladiateurs…. C’est bizar mais le fait de me comparer a un spartiate me donne envi de combattre et surtout contre moi même.

Eric25

Salut Nico et merci pour tes conseils.
Oui je fais tout ça depuis longtemps, dans plusieurs domaines, lire regulierement, regarder tes videos, fouiner un peu sur le net, mais avec méthode cad avec un objectif. Je prends aussi le temps très souvent de voir où j’en suis, je note, je relis mes notes, je rêve éveillé, bref ! Je travaille dans le plaisir et J’avance. Mais parfois le blues, comme beaucoup et là le réflexe de se féliciter permet de remonter la pente.
Voilà
Salut à toi.

Ajouter un commentaire