L’ascension du Ventoux par Malaucène

L’ascension du Ventoux par Malaucène

Le ventouxLe Mont Ventoux est une légende du tour et je voulais voir par moi même s’il était vraiment à la hauteur par rapport à nos cols hauts alpins. Nous nous retrouvons avec Anne, Valérie et Stéphane membre du blog « la meilleure cyclo » à 9h00 sur la place de Malaucène. Quelle belle impression de se rencontrer en chair et en os ! Je teste pour cette ascension du Ventoux une caméra Drifc sur le casque mais les réglages de donneront pas de super image.

 

Une ascension maitrisée du Ventoux

C’est parti pour mon premier Ventoux ! Je me fixe l’objectif de monter en aérobie entre 150 et 155 pulsations par minute. Les 4 premiers kilomètres se montent assez facilement malgré les 7 à 9% annoncés. La route est belle sous les arbres. Puis jusqu’au 10ème kilomètre de la montée de nombreux passages sont quasiment plats, ce  qui permet de bien se mettre en jambes. Si le col s’arrêtait là, il serait facile mais une belle ascension de 10 kms quand même. Nous ne sommes qu’à la moitié du Ventoux. Les filles décident de monter ensemble en discutant (étonnant ;-), avec Stéphane nous passons un cran au-dessus sans dépasser les 155 puls pour moi.

Les filles dans l'ascension

Les 3 kilomètres suivants sont les plus durs. Un kilomètre à 12% de moyenne avec des passages à 13% et le suivant est à 11% de moyenne avec des passages à plus de 14% !!! Au-dessus de 10% mes 88 kilos sont un handicap évident et j’ai du mal à tourner les jambes au-dessus de 70 tpm. Stéphane, lui, pèse 60 kilos, il a des fourmis dans les jambes. Il m’attend mais son 34×27 ne lui permet pas de tourner les jambes assez vite. Pour son gabarit assez fin cela revient à faire la montée du Ventoux en force ! En fait il est en train de se griller les cuisses… Après ce passage nous comprenons que nous avons les 10 premiers kilomètres du Ventoux dans les pattes. Nous avons bien fait de partir prudemment.

Steph dans la montée du ventoux

A 8 kilomètres de l’arrivée du Ventoux il y a 3 kilomètres plus faciles qui me permettent de me ravitailler. Voilà plus d’une heure qu’on pédale dans des pentes entre 7 et 10%, je prends une pâte de figue, je bois et c’est reparti avec de meilleures sensations. Dans un passage difficile je sens que Stéphane coince un peu, mais il revient comme un cabri léger et véloce en un coup de danseuse.

 

Nous arrivons dans les 3 derniers kilomètres. Dans cette fameuse ambiance caillouteuse et blanche du haut du mont chauve. La pente est autour de 8% mais elle me semble plus facile maintenant. Je retrouve une cadence autour de 75-80 tmp que j’affectionne particulièrement dans les ascensions de col. Je bois un élixir magnésium + vitamine C que m’a proposé de tester un détaillant de Vaison la Romaine. Effectivement je me sens plus puissant, en fait j’ai l’impression d’avoir des jambes neuves comme si on m’avait déposé en haut du Ventoux et « vas-y, fonce jusqu’en haut ! »

J’accélère un peu, en danseuse je m’envole et je sens que Stéphane décroche. Je me retourne et il est effectivement 100 m derrière en train de passer devant un des photographes qui vous prend et vous colle sa carte dans les mains en plein effort. Je devrais l’attendre moi aussi (juste retour des choses) mais j’ai envie de faire mon ascension à mon rythme et de me tester un peu à une semaine des bosses du 13. Est-ce que j’ai les jambes pour finir fort ? De plus l’orage menace méchamment et je me dis que je ne pourrais pas faire la deuxième ascension par Bédouin. Bref je me trouve des excuses et je fonce jusqu’à l’arrivée où se trouve encore un regroupement énorme de cyclistes Hollandais (comme au Galibier il y a une semaine).

 Les Hollandais ont envahi le mon Ventoux !

Je suis presque déçu de ne pas pouvoir me recueillir tranquillement au sommet du géant de Provence. Mais le Ventoux est un lieu de pèlerinage pour cyclistes du monde entier. Avec Stéphane, nous redescendons chercher les filles qui sont finalement juste deux virages en dessous. Je fais demi-tour après deux voitures et un camping car. Je peine à les rejoindre, Anne accélère la cadence comme à son habitude à la fin des sorties. Nous arrivons en haut et l’ambiance festive des camions sono, de la bière, des ravitaillements nous entraine dans la liasse populaire.

  Stephane et Nico au ventouxAnne et Valerie s'embrasse à l'arrivée

Nous faisons la descente par Bédouin tranquillement et sans forcer nous atteignons les 75 km/h sur cette route très pentue, belle et assez rectiligne de l’autre face du Mont Ventoux. A Bédouin nous rentrons par la D19 et le col de la Madeleine. C’est en fait une petite route sympa avec des successions de petites bosses faciles. Dès la sortie de la ville, Valérie nous montre ses talents de rouleuse, mes jambes brûlent et je dois mettre « la plaque » pour revenir. Stéphane se fait décrocher suite à des petits problèmes de chaine. Quand la route s’élève c’est Anne qui nous montre ses qualités d’accélération. « Vous allez me tuer les filles ! ». Belle entrainement pour les Bosses du 13 la semaine prochaine.

 

 Retour à la maison

Les quebecois de Malaucene

En arrivant à Malaucène nous tombons sur un groupe de Québécois qui faisait le tour de la Provence et se préparait à faire les 3 ascensions du Ventoux dans la journée pour le lendemain. « Y’a pas à dire, ils en ont les cousins ». Stéphane et Valérie nous proposent gentiment de prendre une douche dans leur bungalow avant de partir. Encore un magnifique week-end où j’ai eu la chance de découvrir des paysages incroyablement beaux et des gens extraordinaires, gentils, passionnants… Vive le vélo ! Vive le Ventoux

Articles relatifs

400

Gagnez votre inscription aux bosses du 13 pour vous remercier...

Le Défi la meilleure Cyclo 2015

Nous étions une vingtaine sur le Ventoux en 2014. Cette...

Mon entrainement vélo. Mois 1, semaine 3 : Enfin sur un vélo, Yes !

Grosse semaine avec 6 jours d’entrainement consécutif, mais la forme...

Commentaires (12)

Guillaume

Bonjour,
Super le récit! De la montée du ventoux, pas facile! Est il possible d’avoir le nom de ton produit miracle?
Les filles ont bien montées , elles étaient que deux virages en dessous de vous! Et en parlant.
Je voie dans ta vidéo, que vous dépassez beaucoup de cyclistes, belle montee( bravo)
Ici en champagne, il pleut et gris, vous avez de la chance, d’être en bas de la France, mais nous avons le champagne.
Sportivement
PS: je suis satisfait des étirements, je reviens de bourgogne avec des amis, matin velo et après midi dégustations. ( dur week-end end)

albert

Salut,
Je lis que tu t’es régaler sur le Mont Chauve, cette monter mitique, quel versant que ce soit est toujour difficile à réaliser, mais quel bonheur quand on arrive au sommet. Bravo à tous pour cette grimpette, mais tu aurais pu dire ton temps effectif juste pour le fun, les gens aime bien savoir le temps pour monter.
Je serais dimanche aux bosses du 13, j’espère que le temps ne nous fera pas faut bon.
Bonne continuation à tes test et our tes infos.
Albert

    Nicolas Elzeard

    Autour d’1h50

michel

Salut les Zamis,

Ah le Mont Ventoux en voila un que je n’ai jamais fait et que j’aimerai tant faire !!!!.
Beau commentaire, un jour peut être et pourquoi pas avec vous ?
En attendant, hier soir en rentrant du boulot, un petit 37 kms ou j’ai tourné les jambes … dans le vent !!!! Aubagne – Auriol – le Moulin du Redon par Saint Jean de Gargier à 137 bpm en moy et 27.2 km/h en moy.
Et samedi j’accompagne mon fils à l’école de VTT au sein de mon club histoire de tourner avec les gamins un peu les jambes avant d’affronter la horde sauvage des bosses du 13 dimanche pour le 94 kms… 🙂
amitiés

Michel

Mario

Bonjour
Sympa cette petite vidéo avec le commentaire!!!
Vraiment superbe le Mont Ventoux, que du bonheur…
Merci pour vos articles et infos.
Bien Cordialement
Mario

Remy

Super ce Mt Ventoux , j’y etait egalement ce jour là avec une copine , mais un peu plus tard , parti de bedouin a 10h30 , sympa tout ce monde , bonne météo , merci pour les commentaires et bravo a vous 4. On s’est certainemnt croisé , rdv dimanche a Marseille !!
Nicolas , je n’ai pas trouvé mon non dans la liste des inscrits pour les bosses, normalement tu m’avais inscris , je verrais bien demain en allant chercher le dossard . Sportivement .
Remy

Cyril

Bonjour,
Dommage de ne pas avoir plannifié cette montée un samedi…

Antony

Encore un article bien sympa, notamment en prévision de mes paochains trips là-bas en avril, merci Nicolas !
Mais, comment dire Nicolas… ton cuissard sur la photo de groupe… enfin… heuuu… je sais pas, je ne sais plus… ;op

Liliane

Bonjour, je suis une des personnes du groupe des Québécois apparaissant sur la dernière photo de cet article. Nous avons été très heureux de pouvoir croiser votre groupe et de discuter du fameux Ventoux. Après avoir fait votre rencontre, bien que pas du tout planifiée, nous nous sommes lancés dans une ascension dite « éclaireur » par Malaucène en nous disant que nous ne ferions que quelques km pour aller constater comment ça irait pour le jour J. Et bien, l’ambition c’est fort : une du groupe c’est rendue jusqu’au km 5, pour ma part jusqu’au 12e et les quatre autres lurons se sont rendus jusqu’en-haut ! Ils sont revenus frigorifiés et trempés (efforts + pluie) mais tellement fiers de s’y être rendus même si on s’était dit que c’était une petite ascension en éclaireur. Mais en même temps, ça nous a permis de constater que notre projet d’effet le défi des Cynglés du Ventoux était peut-être un peu audacieux. Nous l’avons monté à nouveau le lundi suivant, au complet cette fois-ci et tous les 6 ensemble. Mes commentaires ? Tout cycliste se doit de le faire au moins une fois, la vue est tout à fait euphorisante là-haut et que dire des premiers km de descente, très impressionnant. Nous avons tous le goût d’y retourner ….. demain …. mais bon, faut bien bosser pour se payer d’autres trip en Europe. Voilà, au plaisir 🙂

Liliane

Je corrige, nous avons fait la 1ère ascension le lendemain de notre rencontre, pas la journée même …..

    Un grand Merci Liliane,
    Votre rencontre a été super et vraiment j’aimerais vous revoir à votre prochain raid en France ou lors du mien au Quebec ?
    Bien à vous

Liliane

Bonjour Nicolas,
Ce sera un grand plaisir de vous rencontrer lors de votre passage au Québec. Alors, tenez-nous au courant. On se cherche justement un conférencier pour les membres de notre Club, mais en février. Je doute fort que ce soit au cours de cette période que vous serez de passage dans notre pays de froid et de neige 🙂
Au plaisir.

Ajouter un commentaire