Le secret de C.Froom et R.Bardet pour s’affûter et être plus performant

Le secret de C.Froom et R.Bardet pour s’affûter et être plus performant

Depuis le tour et les JO une nouvelle mode alimentaire semble faire fureur et performance dans le monde du cycliste. Les régimes Cétogène ou low carb ont débarqués. Nouvelles lubis ( pas si nouvelle que ça) ou vrai révolution ?

Article sur le web :

Le régime cétogène sportif, une révolution en marche ?

Transcription de la vidéo :

Bienvenue sur la chaîne des cyclistes qui se bougent !

Bonjour les amis, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo, à Marseille, le matin à jeun. Un petit jogging à jeun, ça fait du bien, et, justement, je vais vous parler de cette fameuse mode – miracle ou arnaque ? – des régimes cétogènes. On en entend énormément parler avec le succès de Romain Bardet, de Chris Froom, de beaucoup d’athlètes aux Jeux olympiques, des Old Blacks et, paraît-il, une des choses qui expliquent d’abord leur physique exceptionnel et leurs performances exceptionnelles serait le fameux régime cétogène.
Alors, déjà, qu’est-ce que c’est que le régime cétogène ? C’est le nouveau régime à la mode, en fait on trouve un nouveau nom et on le met dessus. C’est du marketing, mais c’est intéressant, ça marche bien. Le régime cétogène, c’est le fait que notre organisme, quand il n’a pas de sucre, va aller chercher de l’énergie ailleurs. Où ? Eh bien, dans les graisses ; il va décomposer les graisses et ça va créer des cétogènes, des cétones, exactement. Ce n’est pas très agréable ce que je vais dire, mais des fois, quand vous vous levez le matin et que vous avez une odeur dans la bouche qui n’est pas très agréable, c’est une odeur d’acétone. Tout simplement, vous avez manqué d’énergie et votre corps a brûlé des graisses et ça crée une forme, pour simplifier, de glucide : les cétogènes, que l’organisme est du coup capable de consommer. Et on s’est rendu compte que ces cétogènes avaient une propriété intéressante : quand ils sont dans le sang et quand ils vont dans les muscles, eh bien, les muscles fonctionnent plutôt pas mal.

Alors, est-ce que c’est une nouveauté ? Non, parce qu’en fait, les entraînements à jeun qu’on connaît et qui ont très bien été étudiés, notamment dans les années 80, très utilisés par beaucoup d’athlètes en course à pied, en triathlon et un peu en cyclisme dès les années 90, ces fameux entraînements à jeun ne sont ni plus ni moins qu’une forme de régime cétogène. C’est-à-dire apprendre à l’organisme à consommer des graisses.

C’est une nouveauté ? Eh bien, en fait ça existe depuis des milliers d’années parce que nos ancêtres, quand ils se levaient le matin, ils n’avaient pas un bol de cornflakes qui les attendait, il fallait qu’ils aillent chasser et donc qu’ils soient performants le ventre vide. En tout cas, sans sucre, et sans sucre industriel, sans sucre simplifié ; peut-être, éventuellement, mangeaient-ils quelques baies, si leur belle avait eu la gentillesse d’aller leur en cueillir la veille (ou d’en trouver). Mais effectivement, la plupart du temps, notre corps d’être humain est fait pour fonctionner de manière optimale en étant à jeun de sucre, c’est-à-dire qu’il sait aller chercher dans les graisses l’énergie, en les transformant en cétogènes.
Et nous avons un peu oublié ça. Mais en fait, c’est un mode de fonctionnement qui est très efficace et performant si on réapprend à notre corps à fonctionner.
Moi, depuis deux ans, effectivement, je teste ce qu’on appelle le régime cétogène : c’est le fait de se lever le matin et soit d’aller faire des entraînements à jeun (ça, vous le savez, je le conseille depuis un moment, j’en ai parlé souvent), mais mieux que ça parce qu’effectivement, depuis quelques années, on s’est rendu compte que les entraînements à jeun, au-delà d’un ou deux entraînements à jeun par semaine, en fait on met l’organisme un peu en péril, on risque de créer des carences en minéraux, on risque de la fatigue osseuse, donc ce n’est vraiment pas conseillé.

Ce qui est conseillé, c’est de manger le matin – personnellement, je continue à faire un entraînement à jeun une fois par semaine, pour garder cet organisme qui doit aller directement puiser dans les graisses. Mais on s’est rendu compte qu’il y a plus performant que l’entraînement à jeun, pour mieux utiliser les muscles, pour mieux adapter l’organisme aux entraînements en endurance, pour mieux brûler des graisses aussi, c’est d’aller s’entraîner avec quelque chose dans le ventre, mais sans sucre.

Évidemment sans sucre industriel, sans pain, sans féculent, même sans sucre de fruits (même si vous savez que les sucres de fruits, moi en tout cas, je suis contre cette mouvance de dire attention aux sucres de fruits. C’est pas le même sucre, ce sont des sucres avec un faible indice glycémique, pleins de vitamines. J’en ai déjà parlé et j’en reparlerai, ce n’est pas le sujet ici.)

Donc, les régimes cétogènes, ça correspond à – il y a plusieurs variantes dans les régimes cétogènes et certains sont très extrêmes, donc je vous le dis clairement, se passer complètement de sucre c’est une connerie, tous ceux qui le font ont des malaises, pendant deux ou trois semaines ils ont des maux de tête, ils sont beaucoup moins performants, ils ont les jambes lourdes donc vous imaginez trois semaines de calvaire pour arriver à des résultats, et en général au bout de deux mois ils tombent parce qu’ils ont des carences. Donc, vous passer complètement de sucre : grosse connerie.

Par contre, partir le matin avec dans le ventre des protéines, des légumes verts, mais pas de féculents, absolument pas de sucre.

Là, certains vont reconnaître les fameux régimes brûle-graisse dont j’ai déjà parlé, qui ont eu un grand succès (plus de 300 000 vues sur YouTube), des pour et des contre, mais voilà. Donc on retrouve ça, mais sans les fameuses légumineuses, les lentilles, etc. Non, uniquement des œufs et des épinards, du blanc de poulet et des brocolis ou des haricots, des avocats, parce que tout ce qui est « bonne graisse », les graisses végétales (c’est-à-dire les fruits à coque comme les amandes, les noix, les noisettes, pourquoi pas les cacahuètes [évidemment pas celles qui sont grillées, salées et pleines de graisse industrielle] à décortiquer). Une poignée de cacahuètes, une assiette d’épinards, un œuf, un blanc de poulet et vous partez rouler.

La première heure, vous ne mangez rien. Vous buvez beaucoup, mais vous ne mangez rien. Si votre entraînement fait une heure et demie, jusqu’à deux heures, rien d’autre, ça suffit, vous allez voir. Au départ c’est comme dans les entraînements à jeun, on est bizarre parce qu’on n’a pas trop d’énergie, on est cool, on apprend à se concentrer sur notre technique. C’est super, vous allez voir, vous allez vous affûter, vous allez progresser, et quand vous allez faire des courses où vous allez reprendre du sucre, vous allez avoir un turbo d’enfer, c’est énorme. D’un coup vous tenez des intensités plus élevées, vous avez une puissance de fou.
De là à dire que ça explique les performances de Chris Froom, c’est un autre débat. Mais, faites-le. Moi, ça fait deux ans que je le fais, d’un coup, les 3-4 kilos que vous n’arrivez pas à perdre, vous les perdez. Ou alors vous commencez votre régime, ça fait trois mois que vous perdez des bricoles, vous faites le régime cétogène et au bout de quelques semaines vous reprenez de l’énergie.
Bien sûr, si votre sortie fait plus d’une heure/une heure et demie, au bout de la première heure vous allez recommencer à manger des sucres. Des choses simples : les fruits secs [figues, abricots, pruneaux] excellents, parce que simples, mais vous pouvez manger des barres, des petits gâteaux, faites-vous plaisir. À partir de la première heure, toutes les 40 minutes, vous prenez des sucres. Très très important.
Deuxième chose, à la fin de votre entraînement, vous reprenez des sucres.

1) pour vous faire plaisir, vous conditionner à avoir envie de vous entraîner,

2) pour reconstituer vos réserves de glycogènes,

3) parce que les fruits sont des antioxydants très forts, donc pour récupérer c’est génial, et puis ils sont pleins de vitamines et minéraux, donc super génial.

Après, en dehors de l’entraînement, pas de sucres. En dehors de pendant et juste après l’entraînement, pas de sucres. Le matin, jusqu’à votre entraînement, pas de sucre. Le soir, vous pouvez reprendre des protéines, des légumes, éventuellement une cuiller ou deux de féculents pour mieux vous endormir, pas de problème.
Ça, c’est mon régime cétogène à moi, c’est-à-dire qu’avant de faire un effort, je ne prends pas de sucre et donc je vais aller puiser dans mes réserves. Avec ça, vous n’avez pas les trois semaines de galère où pendant 3 semaines vous avez mal à la tête, les jambes lourdes, vos performances qui chutent, etc.

Et après, comme je vous l’ai dit, tous les gens que je connais – j’ai eu la chance de discuter avec des gens proches de Chris Froom, avec des gens proches de Romain Bardet, qui pratiquent ce genre de chose – m’ont dit « non, mais il n’est pas question qu’il nous fasse un cétogène complet comme le font la plupart des gens, qui tombent dans les vapes, qui ont des baisses de performance, etc. » C’est avant l’entraînement, pas de sucre, des graisses de qualité, des légumes, évidemment des protéines. Ils mangent plusieurs œufs par jour, parce que l’œuf, comme je l’ai déjà dit, c’est un très bon aliment. Et là, par contre, pendant l’entraînement, si les séances sont longues, si elles sont dures, on pend des glucides. À la fin de l’entraînement, on recharge nos réserves en glucides.

Avec ça, je n’ai pas besoin de vous faire la vente des régimes cétogènes (je n’ai rien à vendre), mais quand vous voyez les performances de Chris Froom, de Romain Bardet. Je prends ça parce qu’on est dans le cyclisme, on passe les polémiques, ce qui est important c’est de voir que de très nombreux athlètes sud-africains, australiens, utilisent ce type de régimes là, je vais vous dire, depuis des années, parce que quand je faisais du triathlon dans les années 90, les Australiens avaient ce genre d’alimentation et ce genre de mode de vie, et ils étaient très au-dessus.

Je sais qu’en triathlon, les meilleurs triathlètes du monde ont ce genre de régime et d’alimentation, c’est vraiment quelque chose de très performant que je vous invite à, comme d’habitude, tester. Est-ce que c’est bon ou pas bon ? Ne me croyez pas sur parole, mais testez-le, vous allez voir, pour vous affûter c’est très bien.
Moi, le dernier conseil que je vous donne, les amis, c’est, comme d’habitude, d’y aller progressivement. C’est-à-dire que pendant plusieurs semaines, vous testez une ou deux fois par semaine le régime cétogène. Que vous vous entraîniez ou pas. Moi, je vous conseille de le faire avant les entraînements, c’est mieux. Vous allez vous entraîner le matin, vous prenez votre petit déjeuner cétogène. Et puis vous faites votre entraînement, le dimanche matin, et vous voyez un peu ce que ça donne. Mais vous pouvez aussi le faire un jour où vous ne vous entraînez pas. Juste pour voir. Et vous passez une journée sans sucre et vous voyez ce que ça donne. Vous encaissez bien ou c’est difficile. Si c’est difficile, n’arrêtez pas tout de suite, ayez un peu le sens du challenge ; la plupart des gens qui ont du succès, c’est ceux qui sont allés un peu au-delà de quand c’est difficile. Mais après, vous verrez le résultat, c’est vraiment très intéressant. Et quand, moi, je suis à trois-quatre journées cétogènes par semaine – après, le reste, j’ai une bonne alimentation, là je commence à perdre du poids de manière drastique. Mais ne commencez pas tout de suite par faire quatre jours cétogènes, ou une semaine cétogène, ou carrément adopter le cétogène tout le temps. Et surtout, ne soyez pas extrêmes, le cétogène c’est oui, mais quand je fais du sport je pends des sucres et juste après, pour me requinquer je prends du sucre.

 

Voilà les amis, comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo, vous cliquez sur « j’aime » et vous la partagez avec vos potes dans le monde entier. Et puis si vous êtes là pour la première fois, vous cliquez sur le lien qui apparaît ici ou la petite diapo qui viens juste derrière, pour recevoir gratuitement un bonus et les vidéos de La Meilleure Cyclosportive, chaque semaine, des conseils pour être un cycliste qui se bouge ! Je vous embrasse, les amis, je vous dis à très bientôt. À vous de jouer. Et puis, juste en dessous, laissez-moi votre avis sur les régimes cétogènes est-ce que c’est une mode ? Est-ce que c’est un miracle ? Ou est-ce que c’est une arnaque ? Je vous embrasse. Ciao !

Articles relatifs

Perdre du poids grace à votre groupe sanguin

Je me suis souvent posé la question « pourquoi telle personne...

Ma semaine sans Gluten

On en parle beaucoup en ce moment. Je ne suis...

Mal au dos : 7 astuces pour le soulager

« Qu’est-ce qu’on peut faire quand on a mal au dos...

Commentaires (11)

superbe vidéo

Jacky ROUVIERE

Le « secret » de Ch. FROOME ? Rendez-vous dans 10 ans ou plus pour la révélation pleine et entière !!!!

denis016

salut nicolas
comme d’habitude vidéo que je regarde avec beaucoup d’intérêt.merci
par contre on est d’accord, quand tu dis sans sucres dans la journée ca veut dire sans glucides.pas de pain , de riz de pâtes, pomme de terre ou fruits… il en est de meme pour les légumineuses.
peux tu nous faire un « repas type » sans et avec entrainement? car d’apres ce que j’ai pu lire sur ce genre de regime, il serait composé de 90% de lipides. Je pense donc que le fromage est autorisé quant a lui?

David

Salut Nicolas
intéressent ton régime cétogène mais j’ai pas bien compris quand et comment le faire
si tu le fait 2 fois par semaine par exemple
tu fait un ptit déjeuné ceto et tu par faire 1h de CAP ou velo
a quel rythme ? cool comme quand tu pars a jeun ou tu peux faire des fractionnées
que manges tu le soir ? des féculents un repas normal ?
a quel période faut il le faire ?

merci
a+
David

Eric JEAN

Clair et limpide. On a envie de courir le tester ce régime! C’est cela un vrai coach, il transmet son envie de faire les choses.Top

Eric Quintarelliu

Salut Nico,
excellente vidéo, j’ai expérimenté ce type d’alimentation dans l’été avant l’entraînement et c’est vrai que c’est efficace.
Petit msg perso, ça fait bizarre de voir ta trogne dans un paysage qui m’est plus que familier 😉

See U
Eric

Alderic

Salut Nico
Comme te l’on demandé nos amis les internautes peux tu nous faire un ou voir 2 exemple de repas du soir + un petit dej « type » ( sucré salé)
Merci à toi
Aldo

Selon la formule consacrée sur ce site : « Bonjour les Amis ! ». Je teste, depuis 10 jours, le régime cétogène strict; je mangeais « paléo » depuis 2 ans avec de bons résultats au point de vue forme, mais pas toujours aux niveaux articulaires et tendineux. La transition n’a pas été difficile et je suis bluffé !!!! Certes, il tôt pour conclure et je vous en dirais plus dans quelques mois; mais exit les petites douleurs récurrentes aux genoux et surtout exit une douleur pénible et persistante depuis plus d’un an au talon droit (nom savant: fasciite plantaire). Je me suis réveillé il y a 2 jours en forme et ce n’est que 3 heures après que j’ai pris conscience que je n’avais pas mal! (le réveil est le moment le plus douloureux dans cette pathologie et les premiers pas sont très difficiles ). Ce matin, idem, malgré, un gros entraînement de 2 heures hier matin en streetstepper (hé oui je ne suis pas cycliste ! ) et un match de tennis en prime, 3 heures après. Je me sens plein d’énergie, sans baisse de forme et j’ai fait 2 heures d’entraînement physique ce matin en me sentant plus souple et plus fort.
Ce n’est certainement pas une panacée, mais cela vaut le coup de le tenter; et, à mon avis, désolé Nicolas, plutôt de façon stricte afin de ne pas faire de pics d’insuline qui vous empêche de devenir des « fat burners », des brûleurs de graisse.
A méditer : Je pèse 70 kg pour 180 cm et donc peut accumuler environ 2000 kcal de glycogène dans les muscles à partir de sucres lents ; et avec mes 6,5 % de masse graisseuse, je possède une réserve de 40000 kcal d’énergie sous forme de graisse disponible si mon métabolisme est adapté ! C’est comme sur mon compte bancaire, j’aime bien fonctionner avec un confortable oreiller !
A vous de tester et de voir. Soyez autonomes !

olivier

merci Nicolas d’habitude tu nous rappelle des choses fondamentale et avec un bonus merci pour la méditation ainsi que la lecture j’avais complétement oublie .
sois abondamment bénis .
merci

Eric JEAN

Re-bonjour les amis. La suite de mon régime: bientôt 4 semaines et je vais de mieux en mieux. Je cours comme il y a 25 ans! Le « sable » que j’avais dans les cervicales et le coude droit a complétement disparu. Aucun coup de pompes, même en m’entraînant à jeun; et plus aucunne fringale de sucre. Je suis parfaitements rassasié par ce règime. De plus, je suis plus zen. Que demander de plus ? Je continue et vais voir au long court…
Je vous tiendrais au courant.
A plus

bonjour .
je pratique le vtt en competition(regionnale). que je mange du sucre ou pas mon poids reste le meme et mes performance aussi. ce regime j’aimerais le tester mais perdre du poids ne va t il pas m’etre néfaste?

Ajouter un commentaire