Mon Entrainement Vélo: Semaine 6

Mon Entrainement Vélo: Semaine 6

velo SavineIndicateurs de performances :

  • Nombre de kms depuis le début de l’année = 215 kms/ objectif 3000 kms.
  • Poids : 93 kg / Objectif 88 kg.
  • Test de Puissance: 45 flex/ Minute

Ca y est j’ai mis en place mon test de l’année. Je vais me focaliser sur la puissance. Pour l’évaluer je fais un test chaque semaine je décide de faire le plus de flexion possible en 1 minute avec un poids de 10 kilos dans les mains. Plus je vais vite avec une charge, plus je suis puissant. J’observerais l’évolution de cet indicateur chaque semaine et adapterais mon entrainement en fonction.

Samedi: Un belle sortie Vélo  2h00

Je vais jusqu’a Saint Crépin. En moulinant à 100 tr/ minute jusqu’a Saint Clement (18 kms). Je me régale ! la ligne droit de mont Dauphin je la ferais avec le 52×21 j’enroule en faisant attention à ma fréquence cardiaque. Au dela de 140 pulses je ne serais plus en endurance. Pour travailler la force avec un gros braquet il vaut mieux rester dans une zone cardiaque assez basse.

Je me sens super bien après la récupération dans Eyglier, je décide de monter aussi la bosse de Saint Crépin en force. Mon coeur sage, je ralentit le rythme pour ne pas dépasser le seuil. Je dois avouer que je n’ai pas mon compteur de vitesse pour ne pas me stresser avec justement. Arrivé en hat de la bosse je me dis que peut être le vent explique mes sensations aussi bonne pour un début-de début de saison.

Finalement non, le vent est nul et le retour se passe aussi bien malgré encore une grosse cote en force. Je fini cool en moulinant les 15 dernières minutes. Au final ça fait 49 kms à 24,5 de moyenne, pas mal avec toute ces cotes au ralentit.

Dimanche: Les jambes en béton pour courir (1h 16)

Le froid est de retour, encore ! Je décide de l’aller courir plus d’une heure pour encore faire de l’endurance. Je sais que deux jours d’endurance consécutif améliore considérablement l’effet sur le plan musculaire et physiologique.

Je descend de chez moi, cette descente de Chalvet fais presque 3 kms assez raide. Mes jambes sont dur comme de la pierre. Tu croyais quoi Nico, que tu as encore des jambes de 20 ans quand tu enchaines vélo-course à pied tous les jours ?

Arrivé sur Embrun je descend encore vers la Digue de la Durance et rejoindre le tour du plan d’eau. Je n’avance pas, je pioche et bien sur comme tous les dimanches il y a un monde fou sur la digue du lac. J’ai l’impression d’avoir un sac de ciment sur le dos, j’arrive péniblement à doubler les marcheurs. Il me faut maintenant remonter. Heureusement ma voiture est sur Embrun j’évite 3 kms de montée, ouf !

Bon se fut laborieux mais j’ai couru 1H16 pour… 11,7 kms. Je ne calcul pas la moyenne vous avez compris 😉

Lundi : 45 minutes de Natation

 

Evidement je suis cassé, j’ai l’impression que mes muscles sont rouillés ! Donc je n’irais que nager . Après un échauffement avec beaucoup de dos. Je propose à Christophe de faire des éducatifs Water polo pour travailler la glisse et le gainage. On fini avec nos traditionnels 25m chronos. je descend le premier en 14″5 et Christophe établit son nouveau record en 16″. Un nageur voyant notre façon ludique et varié de nous entrainer est venu nous rejoindre.

Mardi : Récupération

L’entrainement de Rugby est annulé, Ouf! Je vais souffert un peu. Si j’avais la caisse je serais parti me faire une séance de musculation mais là…

Mercredi : 1h40 de vélo, pas en endurance !

Deuxième sortie de la semaine , Yes! Je prévois de faire une sortie en vélocité avec une fréquence cardiaque toujours inférieur à 144 pour faire de l’endurance dans cette période.

L’échauffement se passe bien, j’arrive bien à moulinet dans les deux cotes de Boscodon et de Savine le Lac. Je vois les drapeaux qui annonces l’étape contre la montre du tour de France qui passera cet été. Je me dis que ça fera une belle photo pour illustrer mon article cette semaine. C’est à ce moment qu’un cycliste passe. Merde je vais en profiter pour ne pas rouler seul. Je saute sur mon vélo et je descend la rue de Savine. Pour être sur de le rattraper rapidement je met la plaque. Je fais le pont de Savine à fond (160 pulses/ minute) je suis déjà dans le rouge quand j’arrive à le rejoindre. En me rapprochant je vois qu’il a le gros plateau aussi (satisfaction).

Quand arrive les faux plats de la baie Saint Michel je remonte à 160 pulses pour ne pas le lacher, lui à l’aire facile. Je suis sur que c’est au moins un première catégorie. j’ai besoin de me rassurer ! Dans la cote juste avant Chorges je lache prise. Ce n’est pas la période de me déchirer pendant toute la sortie. Je n’avance plus… Je me suis grillé ? Je retrouve les sensations des première compétition: les poumons en feu, le gout du sang dans la bouche et les lombaires dur comme du béton. Je n’arrive plus à trouver la bonne position: assis , en danseuse … Rien ne va il est temps de faire demi tour sinon je vais rentrer à pied.

Au demi tour je comprend pourquoi j’en ai autant bavé (pour être poli). Le vent souffle en ma faveur maintenant et dans les faux plats de retour j’atteins les 60 km/h assez facilement. Je monte les deux cote de Savine et Boscodon en pensant à autre chose. Il me reste encore un peu de gaz pour finir dans la montée d’Embrun.

Je boucle les 43 km en 1h40. 669 m de dénivelé à un peu plus de 25 de moyenne c’est correct.

Jeudi & vendredi : Récupération

La grippe est autour de moi, le froid et la fatigue me conseil de faire un break. Donc petit massage vendredi pour finir la semaine. Merci Isabelle.

A la semaine prochaine

Articles relatifs

La cyclo Risoul Queyras un joyau de plaisir

Je me suis finalement inscrit à la Risoul-Queyras cette magnifique...

Quelques détails pour la rencontre du 4 juillet 2015

Salut les ami(e)s, j’ai fait une petite vidéo pour vous...

Rendez vous au Ventoux le 02 juillet 2016

Salut les ami(e)s ! C’est le 2 juillet 2016 à...

Ajouter un commentaire