Warning: Declaration of SPORTBIKES_Mega_Menu_Walker::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/lameille/public_html/wp-content/themes/sportbikes/lib/nav.php on line 539
Pensez à optimiser votre entrainement avec votre poids

Pensez à optimiser votre entrainement avec votre poids

Pensez à optimiser votre entrainement avec votre poids

Bienvenue dans cette nouvelle série de vidéos sur l’optimisation de vos entraînements, l’accélération de votre progression et tout ça sans y passer des heures.

« Nicolas, j’aimerais progresser en montagne, quel style d’entraînement je dois faire ? » « Nicolas, je me fais régulièrement larguer par les copains sitôt que la route s’élève à 3, 5, 7, 8 % », selon les personnes, « j’aimerais savoir ce que je dois faire comme entraînement, est-ce que je dois m’entraîner plus souvent, plus longtemps, faire plus de musculation pour progresser en montagne ou quand arrivent les côtes ? » « Nicolas, je me sens essoufflé au bout d’un certain moment, qu’est-ce que je dois faire pour progresser, quel entraînement je dois faire ? »

Eh bien, la réponse à toutes ces questions :

Évaluez votre niveau de poids, car le poids est l’ennemi n° 1 du cycliste et avant si vous voulez optimiser votre entraînement et avant de parler entraînement, méthodes d’entraînement, heures d’entraînement, nombre de séances d’entraînement, quelles séances il faut faire, quelle intensité : travaillez votre poids.

Pourquoi ?

Le schéma que je vais vous donner est un petit peu simple, mais il est très efficace.

Si vous avez un poids qui est égal à votre taille moins 100, autrement dit : je fais 1,86 m, si je fais 86 kilos, je vais en vélo, je serai quelqu’un en forme, mais je ne serai pas performant sitôt que la côte s’élève, sitôt qu’il va y avoir du 3, 4, 5 %. Après ça dépend aussi de la vitesse, je vais avoir du mal par rapport aux autres, surtout si ça dure un peu.

Si vous avez cinq kilos de moins par rapport à votre taille moins cent, toujours pareil : je fais 1,86 m, je fais 81 kilos, je vais commencer à être performant dans les côtes, c’est-à-dire que je ne me ferai pas larguer facilement et je vais pouvoir bien tenir.

En dessous de 5 kilos, en dessous de sa taille moins 100, c’est-à-dire si vous faites dix kilos de moins par exemple, là vous devenez quelqu’un, pour un amateur, qui est performant, voire même très performant. Bien évidemment, en dessous, entre dix et vingt kilos, là on approche des poids de grimpeurs voire même de professionnels.

Évidemment, tous ceux qui dont le poids est supérieur à la taille moins 100, si par exemple moi je faisais plus de 86 kilos, 90, 92 kilos, c’est pas la peine de s’user à s’entraîner, à se fatiguer à s’entraîner, à risquer de se blesser à s’entraîner alors que vous avez du poids bien au-dessus du poids de performance qui est cinq kilos en dessous de votre taille moins 100.

Alors, ces repères-là sont évidemment en gros, ça ne prend pas en considération tout un tas de choses, mais ceci dit, l’expérience m’a montré que c’est un bon repère pour vous dire déjà : est-ce que je mets ma priorité sur mes entraînements ou sur mon alimentation ? La nutrition c’est la clé, si vous voulez perdre du poids, 80 % de vos résultats de poids se trouvent dans votre alimentation, et seulement 20 % dans vos entraînements. En faisant ça, vous n’allez pas risquer de vous blesser, n’en faites pas trop, ça ne sert à rien, juste à vous épuiser parce que vous êtes en surcharge. Dites-vous que cinq ou six kilos de trop c’est quatre bouteilles d’eau minérale que vous portez sur le dos, ce n’est pas négligeable ; amusez-vous à faire vraiment le test, vous prenez quatre grandes bouteilles d’eau minérale, vous les mettez dans les poches, dans un sac à dos, vous roulez avec, sitôt que vous allez montez vous allez sentir que ça ne va pas. Je ne vous dis pas si vous avez dix, quinze kilos de trop, ça ne sert à rien de vous acharner à vous entraîner dur quand vous êtes en surpoids. Vous pouvez vous entraîner, restez plaisir, restez cool, restez court s’il le faut pour retrouver la forme, perdre du poids surtout sur votre alimentation, mais pas sur du surentraînement.

Si vous voulez en savoir plus sur des méthodes d’entraînement optimisées, je vous conseille de cliquer juste là, vous allez avoir une offre incroyable que vous ne pourrez pas refuser. Je vous dis à tout de suite de l’autre côté.

 

 

Articles relatifs

Les 7 clés pour progresser dans son entraînement de vélo en montagne

L’entrainement de vélo de route en montagne pour progresser ?...

Témoignage de Christophe sur le programme d’entrainement vélo 4 heures par semaine

Simple, direct et précis Christophe est comme le programme 4...

Entrainement vélo en montagne ? Faites de la course à pied !

    L’entrainement vélo en montagne demande beaucoup d’effort et...

Ajouter un commentaire

Theme Settings