Pourquoi la méthode SMART ne marche pas pour gagner du temps ?

Pourquoi la méthode SMART ne marche pas pour gagner du temps ?

TerminplanerDepuis plus d’un siècle, les progrès technologiques nous ont permis de gagner du temps : Appareils ménagers, voitures, avions, ordinateurs, téléphones mobiles, smartphones, etc… Pourtant, nous courons toujours après le temps et peut-être même de plus en plus.

Le vélo est un sport qui demande beaucoup de temps et il est difficile de le caler dans nos plannings familiaux et professionnels. Pourtant, les passionnés y arrivent ! Comment font-ils ? Je participe cette semaine à l’événement interblogueurs organisé par Des Livres Pour Changer de Vie sur la gestion du temps et je voulais vous faire profiter d’une astuce pour passer de la gestion du temps à la gestion de vos priorités.

La bonne question est-elle, comment gagner plus de temps ? Ou, comment faire ce qui est vraiment essentiel pour moi ? La gestion du temps est avant tout une question de choix. Si vous êtes vraiment déterminé à faire quelque chose, vous trouverez toujours du temps pour le faire.

La solution n’est peut-être pas là où nous le croyons ?

Dans les années 80-90, la gestion du temps explose et avec elle son lot d’outils, de gadgets technologiques et de méthodes. De brillants consultants vous expliquent que si vous n’êtes pas efficaces, vous faites partie d’une des deux catégories de personnes suivantes :

–       Ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent. À défaut vous finissez par suivre les priorités des autres (voir d’être l’objet des priorités des autres), mais au final vous ne vous sentez pas épanoui dans ce que vous réalisez. Avec la citation qui va bien «  Il n’y a pas de vent favorable pour les bateaux qui n’ont pas de port » de Seneque.

–       Ceux qui veulent tout : être riches, heureux, en bonne santé, la maison, la voiture etc … Ces personnes souffrent de dispersion, elles diluent leurs capacités, leurs énergies, leur argent dans trop de projets pour pouvoir passer des caps importants. Sans oublier la phrase « À vouloir tout on perd tout » tirée du Roman de Renart.

Pour obtenir des résultats significatifs, nous devons nous fixer un objectif prioritaire et nous focaliser dessus. La méthode SMART est donc devenue une star du management, de la gestion du temps et d’entreprise, car elle permet de préciser simplement vos objectifs et leurs importances.

J’utilise cette méthode depuis plus de 15 ans pour moi et mes clients et je reconnais qu’elle m’a rendu de beaux services. Mais, sans avoir fait d’étude statistique précise, je constate que dans le plus grand nombre des cas (80%) ça ne marche pas. Les gens qui utilisent cette méthode savent pourtant ce qu’ils veulent, pourquoi ils le veulent, et même parfois ils savent très bien ce qu’ils ont à faire, et pourtant ils ne trouvent pas le temps de le faire et finissent par reporter ou renoncer. Incroyable non ?

Voici pourquoi la méthode SMART ne marche pas :

« Avec la volonté vous soulèverez des pierres, avec la détermination vous soulèverez des montagnes » André LEMOINE.

Quand vous vous dictez un objectif, aussi clair et précis soit-il, comme « je veux gagner 10 000€/ mois d’ici fin 2013 » ou « je veux peser 75 kg avant le 30 juin », vous allez « pousser » votre objectif, c’est-à-dire que vous utilisez un mécanisme de motivation contraignant: La volonté . Vous direz souvent « Il faut », « je dois », « je ne peux pas ». Vous savez que vous devez le faire mais vous n’avez pas forcément envie de le faire.

La méthode SMART n’impacte que votre cerveau gauche, le cerveau logique et rationnel. Les neurosciences ont récemment démontré que si vos deux cerveaux ne sont pas « impliqués » dans vos buts, votre motivation sera très fluctuante, elle vous demande des efforts et vous aurez finalement plus de 80% de chance de ne pas arriver au bout.

La méthode SMART est donc un outil très intelligent mais peu motivant.

 

Comment vous construire un objectif passionnant ?

« L’imagination est plus puissante que la connaissance » Albert Einstein.

Alpiniste passionés en pologneÀ l’heure où j’écris cet article, je suis en Pologne en plein hiver avec une équipe de jeunes alpinistes de haut niveau que j’accompagne. Il fait froid, la roche est recouverte de glace, de neige ou de touffes d’herbe peu fiables pour se sécuriser. Ceux qui ne sont pas malades ont pris des coups sur les doigts ou ont des gerçures. Pourtant, ils partent chaque matin de bonne heure et rentrent souvent à la nuit avec un large sourire sur le visage, alors qu’ils auraient mille excuses de ne pas y aller. Ils sont passionnés.

Les gens passionnés trouvent toujours le temps, l’envie et les raisons pour faire ce qui les passionne.

Mes jeunes alpinistes passent leur temps à parler et à se visualiser en train de grimper la prochaine ascension quand ils sont en montagne. Sinon ils se voient en train de réaliser l’ascension de leurs rêves.

Votre objectif est d’être plus riche ? Définissez combien vous voulez gagner puis :

Imaginez-vous au volant d’une superbe voiture de marque anglaise, ressentez la douceur de la conduite, l’odeur du cuir haut de gamme et le son de votre système audio perfectionné. Vous avez réservé une table dans un restaurant étoilé pour vous et votre compagne que vous allez chercher à la sortie du travail pour lui faire la surprise…

Visualisez vous en train de réussir

Votre objectif est de gagner une course de vélo ? Définissez avec précision le temps, la moyenne, quelle course etc… puis :

Imaginez-vous en train de monter un col des Alpes sur votre vélo carbone dernier cri, vous êtes léger et vous ne ressentez pas les pourcentages, ni les aspérités de la route dans vos jambes, vous êtes en super forme. En doublant les autres concurrents, vous vous sentez puissant…

Peut-être que vous serez plus sensible en vous visualisant sur le podium à la remise des coupes et des bouquets, la foule qui vous applaudit, le maire du coin qui vous félicite et vos amis, votre compagne et vos enfants qui vous regardent les yeux pleins de fierté…

Visualisez vous en train de réussir et décrivez ce que vous ressentez, ce que vous faites, où vous êtes, avec qui, etc…

Qu’est-ce qui motive un jeune sportif pour aller s’entraîner tous les jours alors qu’il a les jambes encore douloureuses de la veille ? Même s’il pleut … ? Même quand c’est dur ? Même quand les jeunes de son âge peuvent traîner devant la télé ou au café. C’est son rêve d’être champion du monde ! Ce rêve il le voit et le vit dans sa tête chaque jour. Et c’est celui qui y croit le plus qui l’emportera.

Visualiser mobilise votre cerveau droit, votre cerveau émotionnel, intuitif et créatif. C’est le meilleur moyen de vous sentir profondément motivé, de trouver des idées incroyables et innovantes là où les autres ne voient que des contraintes et des problèmes. En utilisant cette méthode, vous ne poussez plus vos objectifs, mais c’est votre objectif qui vous tire. Vous ne direz plus « je dois », « il faut », vous direz « je veux », « j’y vais ». Vous êtes Inspiré !

 

Visualisez-vous en train de réussir

1- Comment sera votre vie quand vous aurez atteint votre objectif ?

2- Visualisez et ressentez ce que ça vous fait ?

3- Imaginez votre vie dans tous ses aspects et identifiez ce qui vous touche le plus.

4- Ensuite, conditionnez-vous au succès en re-visualisant chaque jour votre objectif tel que vous souhaitez le réaliser. Si vous pensez qu’une fois suffira, vous avez tort. Notre cerveau est comme un muscle. La répétition d’exercices de visualisation renforce votre motivation et votre détermination.

 

Voilà la meilleure astuce que je connaisse pour gérer mon temps. Depuis que je l’utilise, je conduis mon entreprise avec beaucoup plus de succès, je fais du sport 5 fois par semaine, je suis avec mes fils le mercredi après-midi et je reste à cocoonner ma fille le mercredi matin. Je prends plus de 10 semaines de congés par an, je joue dans un groupe de musique, etc. Cette astuce m’a permis de transformer mes excuses en solution, mais surtout de transformer tout ce que je fais en moment de pur bonheur.

Cet article participe à l’événement interblogueurs organisé par Des Livres Pour Changer de Vie.

Cliquez ici pour voter pour cet article s’il vous a plu.

Articles relatifs

Comment bâtir un entraînement vélo intelligemment grâce aux objectifs S.M.A.R.T

Avez-vous déjà mis une feuille de papier au soleil ?...

Comment fixer vos objectifs cyclosportifs

L’hiver est un temps propice à la réflexion puisque la...

Commentaires (4)

[…] numéro 64 : Pourquoi la méthode SMART ne marche pas pour gagner du temps ?, par Nicolas Elzeard du blog La Meilleure Cyclo Sportive de Votre […]

Hong

Bonjour Nicolas,

tu as dit que la méthode SMART t’a rendu de beaux services. Selon ton expérience, pour quels genre d’objectifs et dans quelles circonstances SMART a le mieux fonctionné ? D’après ce que tu as dit dans ton article, je peux imaginer que SMART ne va pas t’aider à te tirer du lit pour aller courir ou pédaler dans le froid. Mais une fois que t’es dehors en tenue d’entrainement, tu as tout de même besoin d’un objectif spécifique et mesurable. Ne serait-ce que pour évaluer tes progrès. Je me trompe ?

    C’est exactement ça Hong, Bravo.
    La méthode SMART est un bel outils qui aide à clarifier et préciser son objectif et pour cela c’est utile de s’en servir.
    Mais il faut avoir en t^te que ce n’est pas suffissant et ce n’est pas ce qui va nous aider à passer les moments difficiles, ni à ce dépasser. Pour ça la visualisation « comme si » l’objectif est déja réalisé est très puissante.

    merci de ton commentaire

Hong

Merci d’avoir clarifié ça Nicolas. Je suis en train de mettre la dernière touche d’un site web où les gens peuvent déclarer leurs objectifs personnels et communiquer sur leurs progrès. J’avais un peu la méthode SMART en tête au moment de spécifier l’application de suivi des objectifs. Ton article m’a fait réfléchir sur les limites de cette approche. Je vais sans doute moins marteler du SMART comme j’avais prévu de le faire. Si le coeur t’en dit, ça serait super d’avoir ton feedback quand le site sortira. Je te donne le lien au cas où : http://bougetonq.com

A bientôt j’espère. Hong

Ajouter un commentaire