Un préparateur mental à la FDJ ?

Un préparateur mental à la FDJ ?

denis_troch_2013Quand j’ai appris que la FDJ avait un préparateur mental, j’étais content. D’abord parce que c’est mon job, 😉 mais aussi parce que d’évidence, quand vous interrogez des pros ou écoutez les commentaires sportifs vous comprenez rapidement que la volonté, la persévérance, la détermination, la concentration, etc. sont des critères déterminants de la performance. Et comme les muscles, le cerveau peut être entraîné avec des exercices pour développer ces qualités et bien d’autres. Bref. Pour une fois les anglo-saxon ne sont pas les seules à prendre une longueur d’avance.

Je viens de lire l’article dans Vélo 101 sur le préparateur mental de la FDJ http://www.velo101.com/pros/article/sur-le-tour,-je-suis-preparateur-mental–8014

Comme je n’ai pas l’habitude de descendre un confrère, je vais opter pour la version « le journaliste n’y comprend rien et veut ridiculiser la profession ».

Un tissu d’âneries qui donne raison aux sceptiques. Mais plus grave, des choses qui vont à l’encontre de la déontologie et du sérieux de la profession.

 

Vélo 101: « J’interviens de façon informelle, dit-il. Je suis présent et s’ils ont besoin, ils viennent me voir. Je suis à leur disponibilité, jour et nuit, ici ou ailleurs, et c’est important qu’ils le sachent. C’est sécurisant pour eux. (…) On parle de la pluie et surtout du beau temps.»

– Oui, un coach doit être disponible et à l’écoute, et de nombreuses interventions de coaching ressemblent à de simples discussions où on accompagne le coaché dans son dialogue intérieur, mais on n’est pas des nounous ou des potes du café du commerce.

Vélo 101: « Le préparateur mental est là pour proposer des solutions, donner des conseils. « Il faut donner des réponses au coureur pour qu’il puisse se sentir le moins mal possible dans ces moments importants de récupération. Pour moi, il est hyper important que je sorte de l’émotion et des résultats »

– C’est l’inverse du B.A.BA de la déontologie. Le coach n’apporte pas de solutions ni de conseils (c’est un gourou ou un consultant qui fait ça). Il accompagne le coaché pour trouver ses solutions et les tester pour prendre confiance en lui et mobiliser des ressources auxquelles il ne pensait pas. Si le coach apporte des solutions soit elles marchent et le coaché devient dépendant, soit elles ne marchent pas et il n’y a aucune remises en question de l’athlète.

Pour ceux que ça interesse voici le code de déontologie de l’ICF la fédération internationnale de Coaching : http://www.coachfederation.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=391:code-de-d%C3%A9ontologie-icf&Itemid=346

– Le coach aide le coaché à changer d’état d’esprit en l’orientant justement sur les résultats plutôt que sur les problèmes et en l’aidant à utiliser ses émotions à son avantage plutôt que de lutter contre elles en les rejetant.

– Enfin, dans le cas de Thibault Pinot, qui n’est pas à l’aise en descente, il ne faut pas 3 ans pour trouver des clés pour le débloquer. Franchement , je ne prétends pas qu’il existe un outil magique, mais différentes méthodes à tester qui ont un impact à court terme.

Ce type est-il un charlot ? Ou le journaliste un … ?

Les Anglo-Saxons utilisent des préparateurs mentaux depuis longtemps et on en voit les résultats. Il n’y a pas que le dopage d’Armstrong, leur état d’esprit est différent: plus rigoureux, plus « pro », plus déterminer, plus focaliser sur la victoire etc…

Quand j’interroge des champions ils sont unanime pour reconnaitre que leurs performances dépend à 80% de qualités mentales. Pourtant ils connaissent leurs préparation physique à la minute prêt sur  1 an. Mais quand je les interroge sur « comment ils renforcent leurs mental » il y a un blanc. Etonnant ?

Excusez ce billet d’humeur, mais bon, qu’en pensez-vous ?

S’il existe des exercices pour développer des qualités mentales pensez vous qu’il soit important de les pratiquer autant que les entrainements physique ?

Êtes vous étonné de ce que semble dire l’article de vélo 101 ?

J’ai croisé Marc Madiot pendant le tour , mais je n’avais pas lu cet article sinon je lui aurais demandé ce qu’il en pense, Grrr!

Marc Madiot tour de france 2013

 

Articles relatifs

Les 3 niveaux de motivation appliqués au cyclisme

Le cyclisme est un sport difficile où la motivation dans...

Le moment est venu de vous lancer un défi 2014

Découvrez mon défi et mes objectifs 2014. Mais surtout pourquoi...

Allez-vous relever le défi mental des 10 jours ?

En relevant ce défi vous allez renforcer votre mental et...

Commentaires (1)

BIANCHIN OLIVIER

Salut et merci pour ces conseils de pro
a bientôt

Ajouter un commentaire