La bonne intensité en électrostimulation

La bonne intensité en électrostimulation

Bienvenue sur le blog des cyclistes qui se bougent !

Si tu ne sais pas bien trouver la bonne intensité avec ton appareil d’électrostimulation, cette vidéo t’intéresse !

Mais avant, comme d’habitude, pensez à vous abonner soit sur le bouton YouTube, juste là, soit sur le lien dans la description de la vidéo juste en dessous (il suffit de dérouler), vous avez le lien pour aller recevoir un bonus gratuit et recevoir chaque semaine vos conseils, directement dans votre boîte mail.

Allez, à vous de jouer, les amis.

C’est une question qui m’est souvent posée, et elle est très importante, car en électrostimulation, comme dans toute méthode d’entraînement, avoir la bonne intensité est capital.

Si vous avez une intensité trop basse, vous vous entraînez, vous vous faites du mal, mais finalement vous n’allez pas progresser.

Si vous avez une intensité trop haute, vous allez vous faire du mal, mais vous risquez de vous blesser. Et ça, finalement, ça ne permet pas de progresser durablement.

Alors, en électrostimulation, il est important de comprendre 2 notions qui sont distinctes, mais parfois confuses parmi les utilisateurs.

La première notion, c’est que selon le programme que vous allez prendre, vous allez mobiliser des fibres musculaires différentes. Et ça, c’est important de le comprendre.

Trouver le bon programme

Les programmes que vous utilisez dans le Compex, par exemple, puisque c’est la marque que j’utilise, vont jouer sur la fréquence des contractions.

Plus la fréquence est lente, plus vous mobilisez des muscles endurants ; des muscles qui sont fins et qui vont durer longtemps. Des fibres de type 1 (peu importe).

Plus la fréquence est rapide, et plus vous allez mobiliser des fibres à contraction rapide, autrement dit des muscles puissants.

Donc il est important de comprendre que l’intensité de la contraction n’a rien à voir avec les fibres que vous contractez.

Ceci dit, il faut savoir que quand vous contractez les fibres musculaires avec une haute intensité, vous allez contracter, en fait, toutes les fibres musculaires.

Aussi bien les fibres à contraction lente que les fibres à contraction rapide.

C’est pour ça que Compex conseille d’utiliser, pour les sportifs qui veulent progresser, plutôt les programmes d’entraînement avec une haute fréquence, style résistance, musculation, force, force explosive.

Si vous êtes dans un programme de rééducation, alors les programmes d’endurance ou de renforcement vous permettront de retrouver une bonne condition physique.

Les avantages de l’électrostimulation

Les avantages de l’électrostimulation par rapport aux autres méthodes d’entraînement, c’est que vous pouvez faire travailler très fort vos muscles sans fatigue centrale, sans fatigue mentale.

Quand vous pratiquez le vélo ou la musculation, la première chose qui va vous limiter, c’est la fatigue mentale. Et en fait, vous arrêtez, vous ne pouvez pas aller plus loin sur le plan musculaire.

Certains ont déjà connu ça en ayant, en milieu de course, un gros coup de fatigue, ils n’ont plus d’énergie, sont fatigués, etc., et puis à la fin, dans les 10 ou 5 derniers kilomètres, on dit “ça sent l’écurie” et là on est capable de faire des performances surprenantes.

C’est simplement que, mentalement, votre corps vous sent fatigué et vous protège, ne vous permet plus de monter en intensité, pour être sûr que vous arriviez au bout.

Et quand vous savez que, mentalement, vous êtes arrivé au bout, eh bien, là, vous lâchez vos capacités musculaires et ça vous permet d’aller au bout.

Ce phénomène-là est bien connu, mais limite les capacités de progression, parce que, encore une fois, on peut être fatigué mentalement parce qu’on s’est beaucoup entraîné, parce qu’on a du stress, du travail, on a de la fatigue, on n’a pas bien dormi, et donc on ne peut pas pousser les muscles aussi fort de manière volontaire que ce qu’on va pouvoir le faire avec l’électrostimulation, car il n’y a pas de fatigue mentale et on va pouvoir musculairement aller beaucoup plus loin.

Il n’y a pas, également, de fatigue “cardiovasculaire”, c’est-à-dire que vous n’allez pas faire autant d’acide lactique que si vous faites un effort cardio.

Et donc, ça permet de développer des fibres musculaires à contraction rapide, qui sont résistantes aux lactiques, beaucoup plus que si vous le faites en vélo, parce que vous êtes limité à un moment par l’acide lactique.

Donc, souvent, en préparation aux efforts intensifs, l’électrostimulation est beaucoup plus bénéfique.

Trouver la bonne intensité

Alors parlons maintenant d’intensité, niveau d’intensité. Vous savez, quand vous réglez votre télécommande, vous montez à 50, 100, 200, 300, 400, 1 000 ! Vous pouvez monter jusqu’à 1 000 dans certains modèles, comme le Fit5,0, ou le SP8.0, de Compex.

Alors, quelle est la bonne intensité qu’on peut choisir ?

Eh bien, pour choisir la bonne intensité, il y a des choses importantes à connaître.

D’abord, sur les programmes qui ont un détecteur muscle intelligent (MI), eh bien, ils vont scanner vos muscles selon votre état de fatigue, d’hydratation, etc., et ils vont vous proposer une intensité optimale.

Moi, je vous conseille de faire scanner vos muscles. Vous placez vos électrodes, vous faites scanner vos muscles, et vous allez chercher l’intensité optimale. Sur la télécommande, il y a un message pour dire “intensité optimale trouvée”.

Et sinon, tant que vous n’avez pas ça, vous montez.

Une fois que vous avez l’intensité optimale, vous travaillez avec votre exercice.

Les astuces secrètes du coach

Au début, je vous conseille de ne travailler avec l’intensité optimale que sur des demi-séances.

Et si vous voyez que vous n’avez pas de courbatures pendant plus de 2 ou 3 jours, ça veut dire que vous avez trouvé une bonne intensité.

La fois d’après, vous allez pouvoir augmenter le temps de séance ; d’une demi-séance, vous allez passer à une 3/4 de séance puis à une séance complète.

Comment vous réglez ça ? En fonction du nombre de contractions.

Si le programme que vous avez choisi, par exemple, présente 60 contractions, eh bien, vous allez faire, au départ, que 30 contractions, puis 45, et après 60.

Pour moi, mon critère de bonne intensité pas trop élevée, c’est que vous n’avez pas de courbatures au-delà de 2 ou 3 jours.

Plus de 2 ou 3 jours, vous avez un risque – si ça vous arrive une fois, c’est pas grave, mais si vous le faites régulièrement, vous allez finir par vous blesser, et surtout, vous dégoûter de faire des entraînements comme ça qui font autant mal pendant autant de temps.

Et puis, pendant 5 ou 6 jours, si vous avez des courbatures, vous allez limiter vos autres entraînements. Donc, c’est stupide.

Une fois que vous avez trouvé une intensité avec laquelle vous pouvez faire une séance complète, la règle, c’est d’augmenter d’une séance sur l’autre, de 1/4.

C’est-à-dire, par exemple, à ma première séance je suis monté à 100 sur la télécommande. La séance suivante, je vais essayer de monter, tant que c’est supportable, à 125.

Attention ! Avec l’habitude de l’électrostimulation, au bout de quelques séances, vous allez vous habituer à la douleur et vous pourriez monter bien plus en supportant la douleur.

Mais si vous faites ça, vous allez vous retrouver avec des courbatures très puissantes, très pénalisantes, sur plusieurs jours, et ça, c’est pas bon.

Donc, l’astuce c’est de monter votre intensité de 1/4 à chaque séance. 1/4 de plus à chaque séance.

Mon astuce aussi, je vous l’ai déjà dit, pour limiter les douleurs après séance, c’est que juste après votre séance avec du Compex, faites un décontracturant musculaire ou un programme antidouleur.

Vous pouvez le faire juste après, et le soir avant de vous coucher.

Si le lendemain vous avez encore des douleurs, refaites un programme antidouleur ou décontracturant 2 fois par jour tant que vous avez des courbatures.

Donc, je récapitule :

1. D’abord, choisissez votre programme en fonction des fibres musculaires que vous voulez contracter. 

Si vous êtes en rééducation, prenez un programme à faible fréquence pour mobiliser des fibres endurantes seulement.

Si vous êtes un sportif qui veut progresser, prenez plutôt des programmes à haute intensité, style résistance, musculation, force et force explosive, qui vous permettront de progresser avec toutes les fibres musculaires.

2. Le niveau d’intensité que vous allez utiliser va mobiliser plus de fibres musculaires. Donc augmentez progressivement l’intensité avec 1/4 de plus d’intensité à chaque séance, maximum. Ça évitera des courbatures puissantes sur plus de 3 jours, qui vous empêcheraient de progresser dans les autres séances et risqueraient à terme de faire des blessures.

3. Utilisez plutôt des exercices en isométrie qui limitent la blessure. Chaque fois que vous faites des exercices en mouvement complet avec de la force, de la charge ou de l’électrostimulation, si le mouvement n’est pas parfaitement bien, vous risquez de vous blesser.

Avec les demi-squats en isométrie, vous ne prenez aucun risque.

4. Enfin, pensez à faire des programmes décontracturants antidouleur après vos séances, jusqu’à disparition des courbatures. Cela vous permettra de vous entraîner plus fréquemment avec l’électrostimulation, car si vous faites de l’électrostimulation 2 fois par semaine, vous allez progresser beaucoup plus vite et vous adapter beaucoup plus que si vous le faites une fois par semaine.

Comme d’habitude, si ça n’est pas déjà fait, pensez à vous abonner dans le lien juste en dessous de la vidéo, vous recevrez un bonus gratuit, et chaque semaine les conseils de La Meilleure Cyclosportive directement dans votre boîte mail.

Sinon, eh bien, laissez-moi un commentaire pour me donner vos réactions, vos conseils ou vos demandes de prochaines questions.

Pensez à partager cette vidéo avec vos amis qui en ont bien besoin.

Moi je vous dis à très bientôt. En attendant, c’est à vous de jouer !

12 Exercices pour Retrouver la Forme Rapidement

Laisse-moi ton prénom et ton email pour les 3 vidéos gratuites + le Plan abdos en béton, juste en dessous :

Félicitations, ton inscription est bien prise en compte !

Articles relatifs

Le vote ultime du maillot la meilleure cyclo

Voici les 3 maillots qui ont été retenus pour le...

Coaching Facebook Live du 01 fevrier 2018

Voici l’enregistrement du coaching facebook live du 01 fevrier Profitez...

Moins de stress, plus d’énergie

6 spécialistes du sport vous donnent leurs meilleures astuces pour...

Ajouter un commentaire

12 Exercices pour Retrouver la Forme Rapidement

Laisse-moi ton prénom et ton email pour les 3 vidéos gratuites + le Plan abdos en béton, juste en dessous :

Félicitations pour ton inscription !

Theme Settings