4 points clés pour démarrer l’année sur les chapeaux de roues

4 points clés pour démarrer l’année sur les chapeaux de roues

matthieu papinMatthieu Papin est un entraîneur, ingénieur en ergonomie du sport. Vous le connaissez bien sur la meilleure cyclo car nous avons réalisé deux interviews qui ont fait un grand succès sur le net.

Comment bien démarrer le fractionné en vélo

2 astuces pour être bien posé sur votre vélo (vidéo)

Cette semaine Matthieu participe au carnaval d’articles pour démarrer l’année sur les chapeaux de roues.

Comme chaque année à la même période, nombreux sont les sportifs motivés et pleins de bonnes résolutions, mais nombreux sont ceux également qui n’atteindront jamais leur(s) objectif(s) pour des raisons aussi diverses que variées : objectif inadapté, absence de planification, mauvaise gestion de la vie physique, familiale et professionnelle, entraînement inadapté, problèmes de santé…

Depuis plus de 15 ans que j’entraîne des sportifs de tous niveaux (amateurs à professionnels) et dans différentes activités (cyclisme, course à pied, triathlon, roller..), j’ai constaté que les résultats obtenus sont principalement liés au respect des fondamentaux de l’entraînement. Or, je vois trop souvent des athlètes se perdre dans des détails, des aspects très pointus de la performance alors même que les bases ne sont pas respectées.

Pour gérer correctement votre saison et atteindre vos objectifs, j’ai identifié 4 points clés qui me semblent essentiels à rappeler :

 

1 – CIBLER un OBJECTIF principal qui soit clairement défini (donnée chronométrique, classement, qualification…) et à votre portée (rapport à votre niveau, vos capacités..). La définition de l’objectif doit ainsi être cohérente vis à vis de votre niveau, de votre passé sportif, de vos obligations familiales et professionnelles, de votre disponibilité pour l’entraînement et de vos envies! Sans la prise en considération de tous ces éléments, vous risquez fortement de vous essouffler en cours de route et de ne même pas atteindre la ligne de départ…

Enfin, votre objectif ne doit pas être celui des autres…

 

2 – PLANIFIEZ votre saison selon un procédé MULTIMODAL. L’atteinte de votre objectif nécessite de définir précisément les moyens d’actions à mettre en œuvre. Aspects diététiques (avant, pendant et après l’effort), psychologiques (préparation mentale..), physiologiques (entraînement ciblé), biomécaniques…n’oubliez jamais que la performance sportive repose sur un ensemble de paramètres interconnectés que vous devez développer en permanence, selon des thématiques spécifiques précisées en fonction de chaque cycle d’entraînement. Scientifique, la planification ne peux malheureusement pas s’aborder en quelques lignes. De plus, il n’existe pas un modèle de planification type mais autant de modèles que de sportifs car chaque individu est unique.. D’une manière générale, la planification d’une saison s’aborde donc de manière multiple (entraînement, diététique, mental..) mais peut se schématiser selon un modèle unique (cf. schéma 1).

schéma de planification

3- ANALYSEZ et TESTEZ-VOUS! L’objectif est défini, votre planification bien engagée..il est alors temps d’effectuer un bilan de santé de pré-saison. Il s’agit d’un passage obligatoire si vous souhaitez éviter des « arrêts aux stands » inutiles faute d’un entretien adéquat (test d’effort / bilan sanguin / dentiste / ophtalmologiste / ostéopathe / podologue). Déséquilibres posturaux, dents cariées, carences minérales, anémie… les facteurs de la mise en échec sont nombreux alors que vous pouvez vous en prémunir grâce à une attitude préventive.

Le test d’effort pourra être renouvelé après un premier mésocycle de préparation (environ 3 mois) afin d’évaluer les progrès et surtout les facteurs de performance sur lesquels il va falloir cibler et accentuer le travail. Dans un même souci d’évaluation et de mise en situation (physique et mentale), des épreuves tests (objectifs secondaires par exemple) devront être judicieusement placées en amont de l’objectif afin de lister les points forts et les points faibles, identifier les sources de progression..et ainsi réorienter la planification initiale si nécessaire.

4- POLARISATION de l’entraînement. La plus commune des erreurs que je rencontre en tant qu’entraîneur et celle qui est certainement la plus difficile à faire comprendre à mes athlètes est la croyance que « PLUS C’EST MIEUX »… Plus intense, plus longtemps, plus soutenu, plus haut, plus dosé (produits diététiques), plus, plus, plus…Ainsi plus de 90% des athlètes s’entraînent à des intensités moyennes trop soutenues qui ne sont pourtant pas suffisantes pour générer des adaptations maximales. Ainsi, du fait d’une intensité moyenne trop élevée, la majorité des sportifs ne peut pas évoluer correctement dans les « hautes sphères » physiologiques. En effet, pour être capable d’évoluer qualitativement dans les intensités supérieures ou égales à 90% de PMA/VMA, il est nécessaire de passer beaucoup de temps à des intensités nettement inférieures…

Les derniers travaux de recherches scientifiques sur le sujet montrent parfaitement bien ce phénomène (cf. schéma 2).

Répartition des charges d'entrainement en fonction du niveau

Alors si vous deviez retenir une seule chose de cet article, je vous conseillerais de retenir celle-ci et d’essayer de vous rapprocher du modèle de performance des sportifs élites.

Bonne saison à tous et surtout n’oubliez pas de prendre beaucoup de plaisir à pratiquer vos activités physiques respectives. Epanouissement, bien-être, équilibre…à vous de jouer!

Matthieu PAPIN

matthieu papin visage

FTC SPORT
www.ftc-sport.net

 

Articles relatifs

(Vidéo) Les 7 facteurs de la performance en vélo

Comment améliorer votre entraînement vélo ? En faisant un bilan des...

Les 4 facteurs qui limitent nos performances

S’entraîner c’est bien, mais connaitre les facteurs qui nous limitent...

4 astuces pour avoir moins mal aux fesses en vélo

Si vous avez mal aux fesses a vélo, suivez ceci...

Commentaires (4)

Trés bien cependant certains cyclistes n’ont pas le temps de rouler ( 1 fois par semaine ) et aimeraient pouvoir progresser..Il faudrait aussi penser à eux ? :)VB

Très bons conseils qui correspondent à ce que j’ai appris en formation d’entraîneur

jerome47

Bonjour,
Merci a mr Papin pour cette analyse , peut il pressiser le % de FCM suivant les plages d’intencité.
Sportivement.

Ajouter un commentaire