Comment rester motivé et s’entraîner en fin de saison

Comment rester motivé et s’entraîner en fin de saison

Si tu es fatigué, démotivé et que tu ne sais pas comment t’entraîner en fin de saison, écoute bien la vidéo qui suit.

Transcription de la vidéo :

Bienvenue les amis sur le blog des cyclistes qui se bougent !

Si tu es fatigué, démotivé et que tu ne sais pas comment t’entraîner en fin de saison, écoute bien la vidéo qui suit.

Mais avant, pensez à vous abonner sur le lien juste en dessous, là, ici là, là, là.

Voilà les amis, c’est la fin de saison et vous êtes nombreux à vous poser la question de savoir comment on peut rester motivé ? Comment on va s’entraîner sur cette fin de saison. Il n’y a plus de compétition donc certains peuvent même ressentir cette espèce de trou, une espèce de dépression. D’un coup il n’y a plus d’objectif pour nous tenir, pour structurer nos entraînements, pour donner un sens à nos entraînements . Et là, on sait plus trop comment faire !

Et une jolie déprime.

Étape n°1 : se ressourcer

Donc, la première clé, ça va être de vous ressourcer. Moi, ce que je vous conseille, c’est qu’après votre dernière course, prenez un mois, quatre semaines où vous allez débrancher le programme entraînement. Plus d’obligation de s’entraîner. Entraînez-vous uniquement au feeling et à l’envie.

fatigué, démotivé, entraîner, fin de saison, étapes, motivation, motivé

Vous dites : Cette semaine qu’est-ce que j’ai envie de faire ? Est-ce que j’ai envie de m’entraîner long, de m’entraîner court, de faire de l’endurance à faible intensité, rouler peinard, de me balader, de me mettre à bloc, de faire un chrono, de rouler avec les copains ? Vous commencez avec les copains et puis vous n’avez plus envie de rouler avec les copains. Arrêtez ! Partez ! Vous avez envie de rouler à fond, vous avez plus envie ! Faites… Rentrez cool.

Vous n’avez plus envie de faire du vélo, vous avez envie de faire du tennis, du golf, de la natation, du VTT peut-être, autre chose.

Débranchez le programme : Je dois. Il faut que. Essayez de maintenir deux activités physiques par semaine pour garder la forme. Pour garder un niveau de condition physique, comme ça, ça vous évitera de trop avoir à rattraper après.

Mais vous allez voir, deux fois par semaine vous allez vous ressourcer sur le plan physique. Et de vraiment passer ce mois en changeant votre état d’esprit. Uniquement plaisir et écouter votre envie, eh bien vous allez vous ressourcer, vous recharger sur le plan mental et de l’envie. Ensuite, vous recommencerez l’entraînement avec grand plaisir. Du coup, cela vous libère du temps aussi pour être en famille, pour régler des problèmes, des choses que vous avez un peu laissées de côté. C’est le moment de vous y mettre et de régler ça.

Étape n° 2 : faire le point

La deuxième chose que vous allez faire pendant ce mois de recharge, ça va être de vous poser deux grandes questions.

fatigué, démotivé, entraîner, fin de saison, étapes, motivation, motivéLa première question c’est : quels sont mes points forts et mes points faibles ?

C’est l’occasion de faire le point sur votre saison et d’identifier quels sont vos points faibles à améliorer plutôt pendant l’intersaison et quels sont vos points forts à renforcer. Comme ça, après ce mois de coupure, entre guillemets, ce n’est pas une véritable coupure, mais de recharge, vous pourrez commencer à structurer vos entraînements en disant : Si je veux améliorer ma force, ben je vais plutôt cibler sur la force. Je vais améliorer ma résistance, ma vitesse, etc. Je vais faire des entraînements en fonction de ça.

C’est l’occasion de vous poser, peut-être une fois par semaine une petite demi-heure, de vous poser : Quel est le résultat de ma saison ? Qu’est-ce que j’en tire ? Quels sont mes points forts, l’alimentation, la gestion de l’effort, la vitesse, le sprint, les montées, etc. ? Vous allez pouvoir gérer ça.

Et donc, votre entraînement de toute l’année prochaine va être influencé par ce que vous voulez développer ou améliorer.

Deuxième question fondamentale à vous poser, et celle-là est très importante, c’est : quels sont mes objectifs pour la saison d’après ? Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de faire ?

Alors soit vous avez des courses, mais c’est vrai dans la vie aussi, vous avez des objectifs que vous tenez absolument à faire. Ne vous posez pas de question, vous vous dites : ça, je veux absolument le faire. Vous sentez le feu sacré.

Posez-les sur votre calendrier ! Forcément en fonction de l’objectif que c’est, si c’est une course très longue de sept, huit, dix heures, c’est pas le même entraînement qu’une course fédérale de deux heures, ou qu’un cross country ou qu’un triathlon.

Souvenez-vous de cette citation d’Albert Einstein : « Tout le monde est un génie, mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. »

Le conseil du coach

Choisissez également vos objectifs en fonction de vos points forts et de vos points faibles. Si vous êtes un gros gabarit plutôt rouleur, essayez de faire des contre la montre, des courses de rouleurs, des Flandriennes, des choses comme ça. Si vous êtes un petit gabarit de grimpeur, éclatez-vous avec des étapes du Tour, des marmottes, etc.

Mais n’essayez pas d’être champion de France de contre la montre. Ça paraît bête ! Mais c’est important ! Une fois que vous avez choisi vos objectifs, de les adapter à vos points forts et vos points faibles.

Comment entretenir votre motivation

Pensez à noter maintenant vos pourquoi. Pourquoi vous avez envie de faire un objectif, c’est très important pour garder la motivation tout au long de l’année. Là vous en avez très envie pour le faire avec les copains !Pour battre les copains ! Pour montrer à des connards que vous avez un meilleur niveau ! Que vous êtes capables d’y arriver, parce que vous aimez particulièrement ce type de courses, etc.

Écrivez tous vos pourquoi et posez-vous régulièrement la question, ça vous permettra d’entretenir votre motivation tout au long de l’année. Quand vous aurez oublié votre enthousiasme de départ. Qu’il va falloir s’entraîner dur, longtemps, régulièrement ! Même quand il ne fait pas beau ! Ben des fois on a besoin de retrouver la motivation.

Si vous avez écrit vos pourquoi, ça vous aidera à vous motiver.

Comme d’habitude, si ça n’est pas déjà fait, pensez à vous abonner dans le lien juste en dessous de la vidéo, vous recevrez un bonus gratuit et chaque semaine les conseils de La Meilleure Cyclosportive directement dans votre boîte mail. Sinon, laissez-moi un commentaire pour me donner vos réactions, vos conseils, ou vos demandes de prochaines questions. Pensez à partager cette vidéo avec vos amis qui en ont bien besoin. Moi, je vous dis à très bientôt, en attendant, c’est à vous de jouer.

Articles relatifs

Ils sont enfin arrivés !!!

Je viens de recevoir les maillots d’imagine for margo. Yessss...

Comment structurer ton entrainement ?

C’est une des questions qui me sont le plus posées...

4 heures par semaine, c’est parti !

Le programme d’entraînement par vidéo 4 heures par semaine rouvre...

Commentaires (3)

chauveau

Bonjour

comment progresser en force quand on a 67 ans

Bonne journée

Jean-Pierre SEVESTRE

bonjour bravo et merçi pour les conseils a 70 ans pas facile de voir ses perf diminuer alors on s’adapte autant de kilometres mais moins vite et gestion de l’effort dans les bosses si je peux avoir des conseils sup merçi cordialement

Philippe

Merci Nicolas, je te suis depuis un mois, je consulte toutes les vidéos que tu m’envoies en mettant en pratique tes enseignements. Pour le moment j’applique tes conseils au niveau de la perte de poids et je suis passé de 67 kg au retour de mes vacances fin aôut à 63 kg à ce jour en appliquant le jeune intermittent, l’entrainement booster et le déjeuner brûleur de graisse. Top

Ajouter un commentaire

Theme Settings