Pourquoi faut-il être en bonne santé avant d’être performant en vélo ?

Pourquoi faut-il être en bonne santé avant d’être performant en vélo ?

Si tu t’entraînes pour un objectif, on va voir pourquoi il est important d’être d’abord en bonne santé, en forme avant d’être performant.

Transcription de la vidéo :

Bonjour les amis, bienvenue dans cette nouvelle vidéo de La Meilleure Cyclosportive de votre vie, le blog des cyclistes qui se bougent !

Alors, aujourd’hui, si tu t’entraînes pour un objectif, on va voir pourquoi il est important, il est primordial, crucial d’être d’abord en bonne santé, en forme avant d’être performant.

Mais avant, pense à t’abonner sur la chaîne YouTube juste ici ou dans la description, pour recevoir un bonus gratuit, à La Meilleure Cyclosportive de votre vie.

Alors, pour illustrer simplement mon propos, si je vous dis : si vous ne mangez pas du tout, est-ce que vous pouvez être en bonne santé ? Eh bien, évidemment que non. Comme si vous ne faites absolument pas de sport, pas d’activité physique, eh bien, vous n’êtes pas en bonne santé.

De la même manière, si je vous dis : si vous mangez trop, est-ce que vous pensez que c’est bon pour votre santé ? Eh bien, évidemment que non.

Eh bien, si vous faites du sport, trop, ça n’est pas bon pour votre bonne santé.

Pourquoi être d’abord en bonne santé ?

Alors, pourquoi est-il important d’être d’abord en bonne santé, en bonne forme avant de vouloir être performant ?

Tout simplement parce que quand on vise un objectif, on s’entraîne pour être performant ! Quel que soit son niveau, qu’on vise le top mondial ou simplement dépasser, améliorer le chrono qu’on a fait l’année dernière sur une cyclo, sur un défi, sur du long, etc. On structure, on planifie son entraînement, on fait des charges d’entraînement importantes. Soit en quantité, volume, des heures d’entraînement, soit en qualité, c’est-à-dire qu’on fait de l’intensité.
Et ça, ça épuise l’organisme. Par exemple, quand on s’entraîne beaucoup, on fait des heures d’entraînement, eh bien, on va affaiblir son système hormonal.

Si on fait des entraînements intensifs, on va mettre son corps dans un milieu acide, dans un milieu qui va affaiblir le système immunitaire, donc on va être plus sensible au rhume, aux petites inflammations, etc., on va favoriser les inflammations, évidemment les tendinites, mais aussi les inflammations du colon, de certains organes qui vont avoir du mal à récupérer, à se soigner et donc, ça va créer des petites fatigues et donc des maladies.

Donc, quand on s’entraîne beaucoup, on diminue sa santé.
D’où l’importance d’être en grande forme. Et d’adopter des attitudes et des habitudes qui font qu’on est en grande forme avant de commencer à s’entraîner pour un objectif ciblé.
Et ça, souvent, on n’en a pas l’habitude.

Les 4 clés pour être en bonne santé

Alors, quelles sont les clés qui vont nous permettre d’être en bonne santé ?
Eh bien, il y en a principalement quatre.

La première clé : le sommeil

Je ne les dis pas forcément par ordre d’importance tout de suite, mais la première, ça va être le sommeil.
Il est clair que si vous n’avez pas un sommeil de qualité et de quantité suffisante, eh bien votre organisme va être affaibli. Vous allez moins récupérer, vous allez moins développer, encore une fois, vos systèmes nerveux, hormonal, immunitaire, etc.
Donc la première des priorités, en tout cas qu’on voit dans cette vidéo, c’est d’améliorer la qualité de son sommeil. De faire attention à la quantité et la qualité de son sommeil.

Deuxième clé : l’alimentationBonne santé, entraînement, performant, vélo, sommeil, alimentation, activité physique, habitudes alimentaires

La deuxième chose qui va être importante le deuxième pilier qui va jouer sur votre santé, vous le connaissez, c’est l’alimentation et tout ce qui touche à l’alimentation.
Donc, forcément, avoir une alimentation saine, de bonnes habitudes alimentaires.

Le troisième pilier : l’activité physique

Ça va être tout ce qui est l’activité physique, et l’entraînement, d’une certaine manière, mais avoir déjà une activité physique qui vous mette en pleine santé.
Et puis après, choisir des activités physiques qui vous entraînent. Mais seulement après avoir fait des activités physiques qui vous mettent en pleine santé.

Le dernier point : habitudes alimentaires

ce sont des habitudes alimentaires, des habitudes de vie, des rituels qui vont faire que ça va jouer sur votre niveau de santé.
Et là, je pense notamment à tout ce qui va jouer sur le niveau de stress.

Mes astuces

Pour être concret, je vais vous donner quelques astuces dans chacun de ces quatre piliers.

Le sommeil

Bonne santé, entraînement, performant, vélo, sommeil, alimentation, activité physique, habitudes alimentaires

Le premier, sur le pilier du sommeil, pour préserver la qualité et la quantité de votre sommeil, il n’y a pas cinquante choses.
Il y a vraiment plein de choses, mais il y a une chose qui est vraiment prédominante, c’est d’avoir une quantité de sommeil suffisante.
En cinquante ans, les Français ont, en moyenne, perdu une heure et demie de sommeil par jour. C’est considérable !
Parce que si vous manquez seulement une demi-heure ou une heure de sommeil par jour, eh bien au bout de sept jours, ça fait sept heures de sommeil en moins, ça fait une nuit de sommeil en moins. Chaque semaine. Donc c’est vraiment préjudiciable.

Coupez les écrans

La clé, et ce qui a déréglé complètement notre système au niveau du sommeil, de la qualité et de la quantité, eh bien, ce sont les écrans que vous êtes en train de regarder.
Donc coupez les écrans à partir de 19 heures ou 20 heures. Au minimum, une heure avant d’aller vous coucher.
Pourquoi ? D’abord parce que les écrans projettent de la lumière bleue qui va décaler votre sécrétion de mélatonine, donc vous allez vous endormir plus tard.
Mais en plus, les écrans provoquent une excitation du cerveau qui fait que votre sommeil est de moins bonne qualité.

Donc moins de quantité parce que vous vous couchez plus tard. Et votre sommeil est de moins bonne qualité parce que votre cerveau s’endort en étant activé et ça, ce n’est pas très bon.

L’alimentation

La deuxième piste, c’est au niveau de l’alimentation. Évidemment, vous avez cinquante mille choses aussi à faire. Moi, ce que je vous propose, c’est le jeûne intermittent.
Pourquoi ? Parce que le jeûne intermittent a principalement deux bénéfices. Alors, en fait, il y a toute une liste de bénéfices, mais c’est le fait de finir son dernier repas à 19 ou 20 heures et faire le prochain repas à midi ou à 13 heures le lendemain. Autrement dit, vous ne déjeunez pas.

Bénéfices du jeûne

Et ça, ça permet de 1) booster votre système hormonal!  Eh oui, le fait de ne pas déjeuner comme ça, ça va booster vos surrénales, etc. Vous allez développer énormément d’hormones qui vont vous développer, vous booster votre système immunitaire, etc.

Bonne santé, entraînement, performant, vélo, sommeil, alimentation, activité physique, habitudes alimentaires

Mais en plus, ça a comme intérêt de laisser au repos vos organes! Puisque vous ne mangez pas, la fatigue digestive est très importante. Et comme vous ne mangez pas, ça va laisser au repos vos organes! Et pendant ce temps-là, vos organes en fait ne restent pas au repos. Ils vont vous nettoyer, vous faire une détox, si vous voulez, sans petites ampoules ou sans gélules. Et ça, c’est très profitable pour votre organisme, parce que ça le nettoie et ça vous permet de mieux récupérer, d’être en meilleure santé.

Les activités physiques

Le troisième point, ce sont les activités physiques.
Là, pareil, deux points qui sont importants : essayez de diminuer au maximum! Je sais que quand on a un objectif, par exemple de plusieurs heures, l’étape du Tour, la Marmotte ou autres, il faut faire des sorties de plusieurs heures pour s’y habituer. Mais essayez de diminuer au maximum les sorties en endurance de plus de deux heures.
Pourquoi ? Parce qu’en fait, ces sorties-là épuisent votre organisme, défoncent votre système hormonal et donc vous allez avoir du mal à récupérer, à vous renforcer, etc., et ça vous fatigue.
Je ne dis pas qu’il faut les supprimer complètement. Mais les diminuer et puis bien les planifier, plutôt quelques semaines avant votre objectif, plutôt que d’en faire régulièrement pendant toute l’année.

La deuxième chose qui a un gros impact sur votre santé, ce sont les entraînements courts et intensifs, les HIIT. Vous savez, les High Intensity Interval Training, bref, pour le dire en français, c’est les entraînements à intervalles à haute intensité.
Eh bien, ça, ça a un gros effet s’ils font moins de 30 minutes! Parce que ça va, encore une fois, faire un pic hormonal, eh bien ça c’est très profitable à votre organisme.

Les rituels de vie

Enfin, dans les rituels de vie qui vont booster votre santé, moi j’en ai choisi deux que je vous décris rapidement. Et comme je vous l’ai dit avant, dans le “Natural Hormonal Training”, vous pouvez avoir tous ces rituels, les moyens d’entraînement, l’alimentation, etc., qui vont booster votre santé.

Premier rituel

1. Le rituel que j’ai choisi le matin en me levant, c’est la respiration profonde et forcée. C’est une respiration, faite, à mon avis, trois fois par jour c’est une hygiène! Comme on a une hygiène alimentaire ou une hygiène de vie à manger trois fois par jour. Eh bien, pourquoi pas respirer profondément trois fois par jour ?

Bonne santé, entraînement, performant, vélo, sommeil, alimentation, activité physique, habitudes alimentairesVous avez les respirations abdominales, les respirations du yoga, les respirations que font les apnéistes.

Toutes les respirations profondes et forcées vont masser vos organes, vont faire circuler tout votre système lymphatique, vont booster vos hormones. Vraiment, ça a un effet bénéfique incroyable! Et au niveau émotionnel et santé ça permet de vous apaiser et ça apporte un gros plus.
La santé émotionnelle est au moins aussi importante que la santé alimentaire, physique, etc.

Deuxième rituel

2. Et puis, le deuxième rituel au niveau santé, c’est les douches froides. Ou les bains froids, mais je vous conseille d’y aller progressivement, de commencer par des douches froides. De manière, progressive, d’abord que sur les jambes, et ensuite de monter.
Encore une fois, les études scientifiques et les tests, et moi ce que je teste depuis plusieurs années, démontrent qu’une douche froide d’une minute par jour booste votre système hormonal. Elle booste votre santé, améliore votre immunité, vous donne une meilleure résistance au chaud et au froid, etc. Vraiment, les baisses au niveau des petites maladies chroniques, sinusites, etc. sont considérables.
Donc, moi, je vous conseille vraiment de tester de manière progressive les douches froides chaque matin.

 

Alors, si vous êtes intéressé, comme d’habitude, j’ai développé un programme qui s’appelle le Natural Hormonal Training dans lequel vous allez retrouver des astuces, des méthodes dans ces quatre piliers.
Vous pouvez, sur la petite fiche qui est juste là, cliquer pour accéder directement au programme Natural Hormonal Training. Vous l’essayez pendant un mois et si ça ne vous convient pas, vous êtes 100 % remboursé, il n’y a aucun risque.

Voilà les amis, comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime et puis partagez-la à vos amis. Laissez-moi un commentaire juste en dessous, des questions, vos réactions, les prochaines questions auxquelles vous voulez que je réponde.
Et puis, si ce n’est pas déjà fait, pensez à vous abonner. Soit sur la chaîne YouTube directement, et vous recevrez chaque semaine les vidéos si vous appuyez sur la petite cloche qui est juste en dessous pour recevoir les notifications. Et puis sinon dans la description juste en dessous. Inscrivez-vous sur le blog, vous recevrez un bonus gratuit. Et, chaque semaine, les vidéos de La Meilleure Cyclosportive dans votre boîte mail directement.
Moi je vous dis à très bientôt et à vous de jouer. Testez un des quatre rituels que je vous ai donnés et laissez-nous dans les commentaires les effets.

Articles relatifs

La résistance aux lactiques, ou entraînement au seuil.

Selon votre entraînement, votre physiologie et votre génétique, vous aurez...

4 méthodes pour trouver le bon braquet en vélo de route (après 60 ans et avant)

« Comment trouver le bon braquet ? » est une des questions...

Les 4 étapes de l’échauffement en vélo pour réussir sa course

Si tu veux connaître les 4 étapes de l’échauffement qui...

Commentaires (1)

jean-jacques BALLON

c’est des belles paroles tout ça , la vie c’est une loterie.
j’ai une hygiène de vie très correcte , je ne bois pas , je n’ai jamais fumé , je ne suis pas en surpoids 72kg-176cm) , je ne suis pas obèse, je n’ai pas de diabète, j’ai du colestérol comme tout le monde mais dans les tolérances , je fais de l’ordre de 8000km par en vélo avec des cyclos (l’alsacienne 180km) et bien je viens de me faire un infartus et il y avait du dégât à l’intérieur…. heureusement le coeur n’a rien eu , grâce au sport.
sportivement malade
Jean-Jacques

Ajouter un commentaire

Theme Settings